Campagne du Djebel Nefoussa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Campagne du Djebel Nefoussa
Informations générales
Date 1er mars - 18 août 2011
Lieu Djebel Nefoussa, Libye
Issue Victoire de la rébellion
Belligérants
Flag of Libya (1951).svg Conseil national de transition Flag of Libya (1977-2011).svg Jamahiriya arabe libyenne
Commandants
Flag of Libya (1951).svg Mokhtar Milad Fernana
Flag of Libya (1951).svg Mohammed Ali Madani
Flag of Libya (1951).svg Hajj Usama
Flag of Libya (1951).svg Ali al-Hajj
Flag of Libya (1977-2011).svg Inconnus
Forces en présence
Flag of Libya (1951).svg
5500 à 10000 hommes
Flag of Libya (1977-2011).svg
2000 à 4000 hommes[1]
Pertes
Flag of Libya (1951).svg
500 à 517 morts[2]
Flag of Libya (1977-2011).svg
397 morts
215 à 295 capturés
Guerre civile libyenne de 2011
Batailles
1re Benghazi · El Beïda · Derna · 1re Tripoli · Misrata · 1re Zaouïa · Djebel Nefoussa (1re Dehiba · 2e Dehiba · Gharyan) · 1re Brega · 1re Ras Lanouf · 1re Ben Jawad · 2e Ras Lanouf · 2e Brega · 1re Ajdabiya · 2e Benghazi · 2e Ajdabiya · 1re golfe de Syrte · 3e Brega · Al Jawf · Front de Misrata (Zliten · Tawarga · 2e Zaouïa · 4e Brega · Fezzan · Birak) · 5e Brega · 3e Zaouïa · 2e Tripoli · 2e Sebha · 2e golfe de Syrte (Syrte) · Offensive de Bani Walid (Tarhounah - Bani Walid)

Intervention militaire de l’OTAN · Opération Ellamy (Royaume-Uni) · Opération Harmattan (France) · Opération Odyssey Dawn (États-Unis) · Opération Mobile (Canada)

La campagne du Djebel Nefoussa livrée pendant la guerre civile libyenne oppose les forces loyalistes aux forces rebelles du 1er mars au 18 août.

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre civile libyenne de 2011.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Durant la campagne, les deux belligérants se livrèrent à une guerre d'usure qui se solda finalement par la victoire des rebelles le 18 août 2011.

Le poste-frontière de Dehiba, près de la Tunisie, fut notamment le théâtre d'importants combats pour son contrôle entre loyalistes et rebelles.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Seconde bataille de Tripoli.

Le front de Tripolitaine étant sécurisé, les forces rebelles pourront lancer en août 2011 leur assaut final sur la capitale, Tripoli.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.youtube.com/watch?v=7RGaeeXeyJQ
  2. 1 morts (18 mars),[1] 9 morts à Yafran (March 21–22),[2] 10-15 morts à Zintan (22 mars),[3] 7 morts (23 mars),[4][5] 2 morts (3 avril),[6] 8 morts (15 avril),[7] 110 morts (17–18 avril),[8] 4 morts (19 avril),[9] 1 morts (22 avril),[10] 4 [11]-7 [12] morts (24 avril), 2 [13]-3 [14] morts (25 avril), 3 morts (26 avril),[15] 20 morts (28 avril),[16] 2 morts (29 avril),[17][18] 1 morts (1er mai),[19] 18 morts (7 - 11 mai),[20] 2 morts à Nalut et Yefren (12–17 mai),[21] 3 morts à Wazzin (17 mai),[22] 7 morts (18 mai),[23] 1 mort (19 mai),[24], 1 mort (20 mai),[25] 1 mort (22 mai),[26], 8 morts (26–28 May),[27] 3 morts (1er juin),[28] 100 morts (6–27 juin),[29] 20 civilians morts à Al-Rayayna (12–13 juin),[30] 2 morts (29 juin),[31] 9 morts (30 juin-3 juillet),[32] 4 morts (5 juillet),[33] 1 mort (6 juillet),[34] 8 morts (13 juillet),[35] 1 mort (24 juillet),[36] 25 morts (27 juillet),[37] 4 morts (28 juillet),[38] 3 morts (31 juillet),[39] 3 morts (3 août),[40] 3 morts (4 août),[41] 8 morts (6 août),[42] 5 morts (10 août),[43] 2 morts (11 août),[44] 18 morts (13-16 août),[45] 12[46]-20[47] morts (17 août), 37 morts (jour inconnu),[48] 500-517 morts au total