Monty (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monty.

Monty

Nom de naissance Jacques Bulostin
Naissance 18 février 1943 (72 ans)
Chezal-Benoît (France)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Producteur de musique
Genre musical Pop, chanson française
Années actives 1963 à aujourd'hui

Monty, nom de scène de Jacques Bulostin, est un auteur-compositeur-interprète et producteur de musique français né le 18 février 1943 à Chezal-Benoît (Cher).

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolescent, Jacques Bulostin songe d'abord à devenir footballeur. Il reçoit d'ailleurs la médaille de meilleur buteur des tournois inter-lycéens des mains de Maurice Herzog. Mais c'est son amour pour la musique qui, plus fort, décide de sa carrière.

Jacques joue du piano depuis son plus jeune âge et c'est au Conservatoire qu'il poursuit sa formation. Plus tard, baccalauréat en poche, alors qu'il suit les cours de peinture à la célèbre Académie de la Grande Chaumière à Paris, mais féru de rock et de pop, il se présente à l'examen de la Sacem et le réussit.

Début de carrière ; les années 1960[modifier | modifier le code]

Malgré les réticences de ses parents qui souhaitent voir leur fils exercer un métier plus stable que celui de « chanteur yéyé », il contacte en 1963 la compagnie phonographique d'Eddie Barclay. Contrat signé, Jacques Bulostin devient chanteur sous le nom de Monty et son premier disque sort dès la fin de cette année-là, en pleine génération Salut les copains. Fin 1966, il devient d'ailleurs sur Europe 1, à la demande de Lucien Morisse et durant six mois, animateur de la version radio de Salut les copains en remplacement de Daniel Filipacchi souffrant.

Son second disque, en 1964, avec Même si je suis fou, le propulse dans les hits parades. Monty fait alors ses débuts sur scène au Théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris avant de participer à un Musicorama à l’Olympia. Ses prestations dynamiques et enthousiastes attirent un public nombreux et lui valent de partir en tournée avec Claude François. Il atteint les sommets des hits avec les titres Un verre de whisky et Ce n'est pas vrai.

Dès lors, il aligne les succès comme Bientôt les vacances, La Devise des copains, J’ai traversé l’enfer, Pour la vie, et des tubes incontournables : Rêves d’enfant, Attends-moi.

Oscillant entre rhythm'n'blues et pop, Monty s'impose comme chanteur populaire et, durant l'été 1967, il effectue une tournée triomphale à travers la France sur le podium d'Europe 1.

Monty écrit et compose non seulement pour lui mais pour d’autres interprètes, notamment pour Éric Charden (Le monde est gris, le monde est bleu), France Gall (Mon p'tit soldat), Sheila (Petite fille de Français moyen), Dalida (Mama), Jeane Manson (Fais-moi danser), et également pour Sylvie Vartan, Frank Alamo, Eddy Mitchell, Petula Clark

Les années 1970[modifier | modifier le code]

Il enchaîne d'autres succès personnels comme La Fête au village, Brasilia, etc. Mais, en 1973, anéanti par la disparition brutale de son père qui gérait son activité professionnelle, et n'ayant plus l'énergie suffisante pour monter sur scène, il met un frein à sa carrière d'interprète et devient producteur de musique. Dans le même temps il compose pour Michel Drach la bande originale du film Les Violons du bal qui représente la France au Festival de Cannes 1974.

Fan de l'équipe de foot de Saint-Étienne depuis longtemps, Monty écrit, produit et interprète dans l'urgence Allez les Verts ! pour la finale de la Coupe d'Europe 1976. C'est un super carton et Allez Les Verts reste depuis et toujours l'hymne de l'ASSE.

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Après avoir composé la musique du film Le Passé simple sorti en 1977, il part aux États-Unis au début des années 1980. En pleine période funk disco, il produit notamment Serge Ponsar dont l'album Back to the Light et son tube Out in the Night deviennent cultes.

En tant qu'auteur-compositeur-interprète et producteur, Monty a vendu plus de quarante millions de disques.

Retour en France[modifier | modifier le code]

Quelque temps après son retour définitif en France, Monty se laisse convaincre de participer à la tournée Génération Âge tendre de la saison 2013-2014 et retrouve spontanément les plaisirs de la scène tant le public lui réserve un chaleureux accueil.

Le 20 avril 2013, il est convié à chanter Allez Les Verts au Stade de France pour la grande fête de la Coupe de la Ligue qui est remportée par l'ASSE.

Liens externes[modifier | modifier le code]