Médinet Habou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Medinet Habou)
Aller à : navigation, rechercher
Médinet Habou
Site d'Égypte antique
Image illustrative de l'article Médinet Habou
Vue aérienne.
Localisation
Coordonnées 25° 43′ 04″ N 32° 36′ 07″ E / 25.71769, 32.601854 ()25° 43′ 04″ Nord 32° 36′ 07″ Est / 25.71769, 32.601854 ()  

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
City locator 4.svg
Médinet Habou

Médinet Habou, (ou Medinet Habu, en démotique ; Tjamet ou Djamet, en copte ; Djeme ou Djemi, en arabe : ‏مدينة هابو) est une cité proche de Thèbes en Égypte, sur la rive ouest du Nil, en face de la cité moderne de Louxor et de son ancien temple dédié à Amon-Min.

Aujourd'hui, on la connaît surtout pour le temple des millions d'années de Ramsès III qui fut bâti à proximité d'un temple d'Amon de Djemé, connu aujourd'hui sous le nom de petit temple. C'est ce temple qui donna son nom au site.

Outre ces deux derniers temples on trouve aussi sur le site :

Temple de Ramsès III[modifier | modifier le code]

Le temple des millions d'années de Ramsès III est édifié par Ramsès III qui voulut faire son temple funéraire à l'image de celui de son prédécesseur, Ramsès II. En effet Ramsès III cherche à rétablir la grandeur de l'Égypte de son illustre ancêtre. Dès son accession au trône il entreprend alors de bâtir son temple jubilaire qui est l'un des plus vastes de la nécropole thébaine.

Temple d'Aï et d'Horemheb[modifier | modifier le code]

Juste au nord du temple de Ramsès III se trouve le temple d'Aÿ II et d'Horemheb, dans un état déplorable de conservation, détruit par le temps et les invasions successives. Ces monuments furent bâtis sur l’emplacement choisit par Toutânkhamon pour édifier son propre temple funéraire. Il n’en reste aujourd’hui que les fondations et son plan est difficilement repérable à l’œil nu.

Le temple d'Amon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Temple d'Amon (Médinet Habou).

Le temple d'Amon se situait juste à gauche de l'entrée du temple funéraire de Ramsès III, non loin du palais royal. Le cœur date de la XVIIIe dynastie et fut construit sous le règne de la reine Hatchepsout et du roi Thoutmôsis III. Il a subi de nombreuses transformations et modifications au fil des années, en partie au cours des XXe, XXVe, XXVIe, XXIXe et XXXe dynasties et de la période gréco-romaine qui suivit. Le plan du temple est typique du Nouvel Empire.

Lien externe[modifier | modifier le code]