Institut oriental de Chicago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 47′ 21″ N 87° 35′ 51″ O / 41.7893, -87.59746 ()

Stlyle art-déco des portes de l'Oriental Institute, et sculpture par Ulric Ellerhusen.
Assyrian Lamassu

L'Institut oriental de Chicago (Oriental Institute of Chicago) abrite la plus importante collection d’artefacts du Moyen-Orient antique aux États-Unis. Le musée, qui fait partie d'un institut de recherche à l'Université de Chicago, possède plus que 100 000 objets.

L'Institut de recherche[modifier | modifier le code]

Dès la fondation de l'Université de Chicago en 1891, les études sur le Moyen Orient antique ont occupé une place importante au sein de la faculté. Le premier président de l'Université, William Rainey Harper, a été professeur de langues sémitiques; son frère, Robert Francis Harper, a été professeur d'assyriologie.

En 1919, avec le soutien de John D. Rockefeller, l'Oriental Institute a été fondé. Lors de son établissement, James Henry Breasted, le premier Américain à avoir reçu un doctorat en égyptologie (il est diplômé de la faculté de Berlin) a été nommé président de l'Oriental Institute. Dès sa fondation en 1919, l'Oriental Institute s'est occupé des nombreuses excavations, d'où vient la majorité des objets dans les collections du musée.

Le musée[modifier | modifier le code]

Le musée de l'Oriental Institute abrite plus de 100 000 objets, ce qui constitue un des plus importantes collections d'objets archéologiques du Moyen-Orient antique aux États-Unis.

Le musée a été ouvert en 1896, et le bâtiment qui abrite actuellement le musée et l'institut, financé par John D. Rockefeller, a été ouvert en 1931. Le musée a une fréquentation d'environ 60 000 visiteurs par an. Un projet d'aménagement des galeries s'est achevé en 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :