Ramesséum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ramesséum
Temple de l’Égypte antique
Image illustrative de l'article Ramesséum
Vue du temple.
Divinité Amon
Époque Nouvel Empire
Constructeur Ramsès II
Coordonnées 25° 43′ 39″ N 32° 36′ 37″ E / 25.7275, 32.6104 ()25° 43′ 39″ Nord 32° 36′ 37″ Est / 25.7275, 32.6104 ()  

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Ramesséum

Le Ramesséum est le temple funéraire de Ramsès II, situé dans la nécropole thébaine, en face de Louxor, en Égypte.

Description[modifier | modifier le code]

Au Nord des colosses de Memnon, situé entre le temple d'Amenhotep II au nord et celui de Thoutmôsis IV au sud, sur la rive gauche de Thèbes « la ville aux cent portes », est érigé le Ramesséum dont il ne subsiste aujourd'hui que des ruines. Il a été visité vers 300 avant notre ère par Hécatée d'Abdère, visite qui nous est rapportée au Ier siècle avant notre ère par l'historien grec Diodore de Sicile ; dans ses recueils, il décrit ce « Tombeau d'Osymandyas » « comme le plus majestueux de toute l'Égypte »[1].

La superficie de ce temple est d'environ dix hectares.

Une statue de Ramsès II, en granit rose, gît brisée à terre au sein de ce temple dédié entièrement au pharaon Ramsès II ; celle-ci devait mesurer environ dix-huit mètres. Cette statue d'un poids approximatif de mille tonnes, l'une des plus grandes statues du pays, est visible depuis l'extérieur du temple.

Ainsi nommé par Champollion, le « château de millions d'années » constituait l'endroit où le renouvellement de l'essence divine de pharaon était célébré. Vaste domaine, ceint d'un haut mur d'enceinte, en son centre se trouvait le temple, entouré de bâtiments pour les célébrations des fêtes, des bureaux administratifs, maisons de prêtres, atelier, entrepôts et un palais où résidait Ramsès lors de sa venue sur le site.

Important centre économique, culturel et religieux, le château de millions d'années était un point de convergence intellectuelle et de réflexion théologique.

La publication en 1928 par Kurt Sethe du papyrus dramatique du Ramesseum découvert en 1896 dans la tombe « du magicien » a permis d'attester de l'existence d'un théâtre de l'Égypte antique.

Depuis 1991, Christian Leblanc dirige les fouilles et la restauration de ce site, il est le Président de l’Association pour la Sauvegarde du Ramesseum[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. DVD L'Ombre d'Osymandyas, 50 minutes, réalisation Nathalie Andrades, vendu par l'Association pour la sauvegarde du Ramesséum, Résidence Saint-Éloi, 173 rue de Charenton - 75012 Paris
  2. « Mission archéologique au Ramesseum », sur ENS

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ramses II, les monuments d'éternité, Dossiers d'Archéologie no 249, 1999.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :