KV43

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
KV 43
Tombeau de Thoutmôsis IV
Tombeaux de l'Égypte antique
Image illustrative de l'article KV43
Peintures murales de la tombe
Emplacement Vallée des rois
Coordonnées 25° 26′ N 32° 22′ E / 25.44, 32.3625° 26′ Nord 32° 22′ Est / 25.44, 32.36  
Découverte 1903
Fouillé par Howard Carter
Dimensions
Hauteur maximale 5,32 m
Largeur minimale 0,89 m
Largeur maximale 10,26 m
Longueur totale 105,73 m
Superficie totale 407,7 m2
Volume total 1 062,36 m3
Classement
Vallée des rois - KV43 +
Situation sur carte Égypte
KV 43

KV 43 est le tombeau de Thoutmôsis IV. Il est situé dans la vallée des rois, dans la nécropole thébaine sur la rive ouest du Nil face à Louxor en Égypte.

La tombe n'a pas trop souffert des inondations et ses peintures murales sont bien conservées. Elles présentent essentiellement des scènes sur fond jaune-or figurant le roi accueilli dans l'au-delà par les dieux dont notamment Osiris, Anubis et Hathor, les trois dieux principaux associés à la mythologie de la mort.

Seules les premières pièces sont décorées, c'est-à-dire la pièce du puits et l'antichambre. Le caveau lui-même n'a pas reçu son décor, le trépas du roi ayant certainement interrompu le travail. Certaines figures semblent avoir été terminées à la hâte, ce qui cadrerait bien avec l'hypothèse d'un décès subit et inattendu de Thoutmôsis IV.

Une autre hypothèse serait que les figures en question auraient été martelées lors de l'épisode amarnien puis restaurées par la suite.

De fait, on sait qu'à la fin du règne d'Akhénaton les adorateurs du dieu Aton iront jusque dans les tombes pour effacer les noms et les représentations des dieux. Certaines tombes de Gournah portent encore ces stigmates caractéristiques de cette période trouble. Akhénaton n'hésita pas à faire marteler le nom d'Amon compris dans le cartouche de son propre père sur de nombreux monuments comme au temple de Louxor par exemple.

On peut ainsi supposer que les fidèles d'Aton aient porté leur zèle iconoclaste jusque dans la tombe de son grand-père Thoutmôsis IV.

Antichambre de la tombe de Thoutmôsis IV -
Inscription en hiératique de la fin de la XVIIIe dynastie

Quoi qu'il en soit dans l'antichambre de cette tombe on trouve une inscription hiératique qui relate une inspection de la tombe en l'an 8 d'Horemheb, par le directeur du trésor Maya. Il indique qu'il procéda à la « restauration » de la tombe ce qui confirmerait l'hypothèse d'une dégradation volontaire.

Autre signe de dégradation, bien visible et plus récent cette fois, une des figures de la déesse Hathor a été mutilée à la fin du XXe siècle par des voleurs d'antiquité qui cherchèrent en vain à vendre le portrait divin sur le marché des Antiquités. Rattrapés et arrêtés, la fresque a été remise à sa place mais présente désormais la cicatrice de cet ultime acte de vandalisme que le tombeau ait eu à subir jusqu'à présent.

La momie du roi a été retrouvée en compagnie d'autres momies royales dans la tombe d'Amenhotep II dans laquelle elle a été déplacée par les prêtres de la XXIe dynastie suite aux affaires de pillages qui éclatèrent à la fin du Nouvel Empire. Ils refermèrent la tombe et son emplacement fut oublié. En effet, située un peu à l'écart de l'ouadi principal de la vallée la tombe n'a été redécouverte qu'en 1903 par Howard Carter.

Lors des fouilles qu'il assura de 1903 à 1904, des restes du mobilier funéraire furent retrouvés. Bien évidemment tous les matériaux de valeur avaient été prélevés depuis longtemps, cependant un certain nombre d'artefacts caractéristiques du viatique funéraire royal de la XVIIIe dynastie ont pu être retrouvés et dont le tombeau de Toutânkhamon livrera plus tard un ensemble quasi complet. Les éléments les plus représentatifs sont aujourd'hui exposés au Metropolitan Museum of Art de New York, tandis que les vestiges estimés alors à l'époque des premières fouilles comme ayant peu de valeur (débris de poteries ou céramiques, offrandes alimentaires embaumées etc.) sont toujours dans la tombe et laissés entassés dans une des annexes de la tombe comme au jour de leur découverte.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carl Nicholas Reeves & Richard H. Wilkinson, The Complete Valley of the Kings, London, Thames and Hudson,‎ 1996 ;
  • Alberto Siliotti, Guide to the Valley of the Kings and to the Theban Necropolises and Temples, Cairo, A.A. Gaddis,‎ 1996 ;
  • Zahi Hawass, Les Trésors de la Vallée des Rois, Paris, Éd. Place des Victoires,‎ 2006.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]