KV35

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
KV 35
Tombeau d'Amenhotep II
Tombeaux de l'Égypte antique
Emplacement Vallée des rois
Coordonnées 25° 26′ N 32° 22′ E / 25.44, 32.3625° 26′ Nord 32° 22′ Est / 25.44, 32.36  
Découverte 1898
Fouillé par Victor Loret
Dimensions
Hauteur maximale 3,44 m
Largeur minimale 0,94 m
Largeur maximale 10,15 m
Longueur totale 91,87 m
Superficie totale 362,85 m2
Volume total 852,21 m3
Classement
Vallée des rois - KV35 +
Situation sur carte Égypte
KV 35

Situé dans la vallée des rois, dans la nécropole thébaine sur la rive ouest du Nil face à Louxor en Égypte, KV 35 est le tombeau original d'Amenhotep II. Il fut utilisé sous la XXIe dynastie comme cache de momies royales.

Lors de sa découverte en 1898 on y a retrouvé les momies de :

Dans une seconde chambre se trouvent :

  • Une femme âgée, identifiée à la reine Tiyi par les récentes analyses ADN sur la lignée de Toutânkhamon[1].
  • Un prince inconnu (peut-être Ouebensenou un fils d'Amenhotep II),
  • Une jeune fille, la Younger Lady. Grâce à des tests d'ADN, cette momie a été identifiée comme étant la mère du pharaon Toutânkhamon et une fille du pharaon Amenhotep III et de la reine Tiyi.

D'autres restes ont aussi été trouvés dans la tombe, une momie mâle, deux squelettes et un bras momifié, ainsi que des vestiges de viatiques funéraires dont les principaux éléments appartiennent au mobilier funéraire d'Amenhotep II.

On peut citer notamment outre le sarcophage encore en place :

  • Le coffre à vases canopes en albâtre qui contenait encore deux bouchons au portrait du roi coiffé du némès ainsi que les restes de ses organes momifiés ;
  • Une statue grandeur nature du roi bitumée, le représentant debout dans l'attitude de la marche, coiffé du némès et s'appuyant sur un bâton-sceptre. Dans son ensemble cette statue funéraire rappelle les exemplaires intacts découverts dans le tombeau de Toutânkhamon ainsi que plusieurs statuettes représentant Amenhotep II dans diverses attitudes et portant différentes coiffes royales ;
  • Un ensemble de statues et statuettes de divinités protectrices dont certaines sont également bitumées ;
  • Des statues ou des parties d'animaux symbolisant certains dieux dont une tête de vache qui pourrait être Hathor et un vautour Nekhbet ;
  • Une collection d'oushebti de différentes factures, tailles et formes ;
  • Des amulettes prophylactiques ;
  • Des restes de vases et récipients portant la titulature du roi ;
  • Trois grands modèles de barques royales au décor peint ;
  • Des rames qui probablement avaient été déposées autour du sarcophage royal afin d'aider le roi dans ses futurs déplacements célestes ;
  • Un exemplaire complet du livre des cavernes copié sur un papyrus trouvé dans une cavité aménagée dans une statuette funéraire du roi ;
  • Ainsi qu'un grand nombre de vestiges des offrandes alimentaires qui avaient été déposées dans le tombeau pour accompagner le roi dans sa vie éternelle.

De fait, bien qu'il ait été dépouillé de tous les matériaux précieux qui le recouvraient, l'ensemble du mobilier trouvé dans la tombe d'Amenhotep II est le plus complet après celui de Toutânkhamon.

Enfin, la momie du roi a été laissée dans son sarcophage à l'instar de celle du jeune pharaon découvert par Howard Carter. Ce sont là les deux seuls pharaons du Nouvel Empire à avoir été retrouvés dans leur sarcophage dans leur propre tombe et dont l'identité est de ce fait incontestable.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Zahi Hawass, Y.Z. Gad, S. Ismail, R. Khairat, D. Fathalla, N. Hasan, A. Ahmed, H. Elleithy, M. Ball, F. Gaballah, S. Wasef, M. Fateen, H. Amer, P. Gostner, A. Selim, A. Zink, C.M. Pusch, « A ncestry and Pathology in King Tutankhamun's Family », JAMA : the journal of the American Medical Association, vol. 303, no 7,‎ février 2010, p. 638–47 (PMID 20159872, DOI 10.1001/jama.2010.121)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]