Maurice Lauré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maurice Lauré (né en 1917 à Béziers et mort le ) est un haut fonctionnaire français, fiscaliste connu pour la création de la taxe sur la valeur ajoutée en 1954.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École polytechnique (X 1936)[1]. Ingénieur des PTT, il entre à l'Inspection des finances après la Seconde Guerre mondiale. En 1952, il est nommé directeur adjoint de la Direction générale des Impôts qui avait été créée avec son assistance.

En 1954, il propose et théorise un impôt indirect sur la consommation, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Acceptée par Pierre Henri Allix, son directeur général, l'idée est adoptée par les dirigeants politiques mais à échéance imprécise. Maurice Lauré propose de liquider et de l'encaisser la taxe à chaque stade du processus de production et de commercialisation avec un système de déduction de la taxe précédemment perçue.

Sa carrière se poursuit dans le secteur privé comme dirigeant d'entreprises  : la banque Société générale, à partir de laquelle il crée la SG2 avec MM. Pierre Lhermitte et Jean-Louis Moineau, ou encore la distribution avec les Nouvelles Galeries.

Par ailleurs il est à l'origine de l'idée de la taxe Lauré reprise par certains altermondialistes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [2] - Site des anciens de la SG2

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Les impôts gaspilleurs, éd. Quadrige, 2001.
  • La fonction cachée de la monnaie face aux charges assises sur l'activité des entreprises, éd. PUF, 1997.
  • Science fiscale, 1993.
  • Au secours de la TVA, 1957.
  • Révolution dernière chance de la France, 1955.
  • Traité de politique fiscale, 1955.