Marijampolė

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marijampolė
Blason de Marijampolė
Héraldique
Image illustrative de l'article Marijampolė
Administration
Pays Lituanie Lituanie
Région Sudovie
Apskritis Apskritis de Marijampolė
Municipalité Municipalité de Marijampolė
Maire Vidmantas Blažys
Indicatif 343
Démographie
Population 46 261 hab. (2010)
Densité 2 203 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 33′ N 23° 21′ E / 54.55, 23.35 ()54° 33′ Nord 23° 21′ Est / 54.55, 23.35 ()  
Superficie 2 100 ha = 21 km2
Divers
Première mention 1667
Statut Ville depuis 1792
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte administrative de Lituanie
City locator 14.svg
Marijampolė

Géolocalisation sur la carte : Lituanie

Voir la carte topographique de Lituanie
City locator 14.svg
Marijampolė
Liens
Site web http://www.marijampole.lt
Sources
Villes de Lituanie

Marijampolė (en polonais Mariampol) est une ville du sud de la Lituanie, chef-lieu de l'apskritis de Marijampolė ; c'est le centre de la région traditionnelle de Sudovie. Sa population d'environ 48 800 habitants (2003) en fait la septième ville de Lituanie. La superficie de la commune est de 2 050,7 ha.

Situation[modifier | modifier le code]

Marijampolė est proche des frontières de la Lituanie avec la Pologne (au sud) et avec l'oblast de Kaliningrad (à l'ouest), enclave qui fait partie de la Fédération de Russie.

Elle se situe près du lac Vištytis. Elle est divisée en deux par la rivière Šešupė, qui est enjambée par six ponts.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation et nom de la ville[modifier | modifier le code]

La ville a été créée en 1750 par les Pères mariens de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie (Congregatio Clericorum Marianorum ab Immaculata Conceptionis Beatissimae Virginis Mariae) qui construisent d'abord une église et un monastère, puis un certain nombre de constructions civiles[1].

Son nom est composé de Marijam (la Vierge Marie) et de polė, dérivé du mot grec πόλις (polis), qui signifie "ville" (en l'occurrence, ce polė n'a donc pas de rapport avec le mot slave pole ou polje, « plaine »). Selon les langues locales, ce nom est plus ou moins déformé : Mariampol en polonais, Mariyampole en russe. En français au XIX° siècle, la forme utilisée était Marienpol[2].

Evénements ultérieurs[modifier | modifier le code]

En 1792, le roi de Pologne Stanislas Auguste Poniatowski lui donne le statut de ville, pourvue du droit de Magdebourg.

Après le 3e partage de la Pologne (1795), qui met fin à l'État polonais, elle fait partie des territoires annexés par la Prusse (province de Nouvelle-Prusse-Orientale) ; elle fait ensuite partie du duché de Varsovie institué par Napoléon lors du traité de Tilsit en 1807 (Département de Łomża), puis, après le Congrès de Vienne, du royaume de Pologne attribué au tsar Alexandre Ier de Russie.

Le 22 avril 1831, durant l'insurrection polonaise de 1830-1831, une bataille a lieu à Mariampol]], remportée par les forces russes.

Après la Première Guerre mondiale, lors de l'établissement de la République de Pologne et de la République de Lituanie, Mariampol et sa région sont incluses en 1919 dans la voïvodie polonaise de Białystok.

Sous le régime soviétique, la ville porte le nom de Kapsukas de 1955 à 1989 (d'après Vincas Kapsukas, fondateur du Parti communiste de Lituanie). L'ancien nom est repris peu après le rétablissement de l'indépendance de la Lituanie.

Communications[modifier | modifier le code]

La ville est aisément atteignable du reste du pays, entre autres grâce à la ligne de chemin de fer Kaunas-Šestokai-Alytus, qui passe par Marijampolė. La capitale Vilnius n'est qu'à 139 km de distance, et Klaipėda à 231 ; la frontière polonaise, elle, n'est qu'à 38 km. Elle se trouve en outre au carrefour de deux voies de communication majeures, la Via Baltica, qui, après restauration, reliera Helsinki à l'Europe centrale et l'Europe du Sud, et une autre, qui relie Kaliningrad à la Biélorussie.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Marijampolė est jumelée aux villes suivantes:

Liens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :