Parti communiste de Lituanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ancien comité central du Parti communiste lituanien à Vilnius de 1948 à 1989, devenu aujourd'hui un centre commercial.

Le Parti communiste de Lituanie (en lituanien : Lietuvos komunistų partija, en russe : Коммунистическая партия Литвы) était un parti communiste en Lituanie, fondé en octobre 1918. Banni en décembre 1926, il reste illégal durant toute l'entre-deux-guerres avant d'être légalisé en 1940 (annexion des pays baltes par l'URSS), date laquelle il fusionnera avec le Parti communiste de l'Union soviétique et dirigera la République socialiste soviétique de Lituanie jusqu'à sa dissolution en 1991. Ses quartiers-généraux étaient situés à Vilnius.

Parti d'obédience marxiste-léniniste, son journal officiel s'intitulait Lietuvos tiesos (« Vérité lituanienne »).

Au milieu des années 1980 la direction du parti communiste hésitait à approuver les concept de perestroika et de glasnost introduit par Gorbatchev. La mort de Petras Griškevičius, premier secrétaire du parti en 1987 fut suivie par la nomination d'un nouveau dirigeant, Ringaudas Songaila, lui aussi peu ouvert au changement. Après l'indépendance du pays en 1989, il est rebaptisé Parti lituanien démocrate du travail, fusionné en 2001 avec le parti social-démocrate lituanien.

Secrétaires généraux du parti[modifier | modifier le code]

Adhérents au parti[1]
Année Membres
1930 650
1936 1 942
1940 1 741
1941 4 620
1945 3 540
1950 27 800
1955 35 500
1960 54 300
1965 86 400
1970 116 600
1975 140 200
1980 165 800

Congrès du parti[modifier | modifier le code]

Le 20e et dernier congrès du parti a lieu le 19 décembre 1989 afin de voter la séparation du pays de l'URSS.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Baltic States: Years of Dependence 1940–1990, Romuald J. Misiunas et Rein Taagepera, University of California Press, 1993 pages 359-360. (ISBN 0-520-08228-1)