M2/M3 Bradley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M2 et Bradley.
M2 Bradley
Un M2A2 Bradley en Irak
Un M2A2 Bradley en Irak
Caractéristiques de service
Service Depuis 1981
Utilisateurs États-Unis
Arabie saoudite
Conflits Guerre du Golfe (1990-1991)
Guerre d'Irak
Production
Concepteur FMC Corporation
Année de conception 1972-1977
Production 6724
Variantes M2/M3 Bradley, M4 C2V, M6 Linebacker et M270 MLRS
Caractéristiques générales
Équipage 3 + 6 passagers
Longueur 6,55 m
Largeur 3,6 m
Hauteur 2,98 m
Masse au combat M3 : 22,6 tonnes[1]

M2 & M2A1 : 22,7 tonnes[2]
M3A1 : 22,9 tonnes
M2A2 & M3A2 : 27 tonnes, 32,07 tonnes (avec blindage réactif)
M2A3 & M3A3 : 28 tonnes, 32,6 tonnes (avec blindage réactif)

Blindage et armement
Blindage Aluminium/Acier en configuration espacée

Modèles A2 & A3 : Blindage appliqué (réactif optionnel)

Armement principal Canon automatique de type chain gun M242 de 25 mm, 900 obus.
7 Missiles antichar TOW
Armement secondaire Mitrailleuse M240 de 7,62 mm, 2200 cartouches
Mobilité
Moteur Diesel Cummins VTA-903T turbocompressé
Puissance de 500 à 600 ch suivant les versions
Transmission General Dynamic HMPT-500HP
Suspension Barres de torsion
Vitesse sur route 66 km/h sur route (M2, M2A1)

61 km/h sur route (M2A2, M2A3)

Puissance massique 19,74 ch/tonne
Réservoir 746 ℓ (M2, M2A1)

662 ℓ (M2A2, M2A3)

Autonomie 483 km (M2, M2A1)

400 km (M2A2, M2A3)

Le M2 Bradley IFV (Infantry Fighting Vehicle) et le M3 Bradley CFV (Cavalry Fighting Vehicle) sont des véhicules de combat d'infanterie d'origine américaine produits par BAE Systems Land and Armaments, anciennement United Defense.

La mission du Bradley sur le champ de bataille est de transporter l'infanterie, de fournir un soutien d'artillerie aux troupes et de détruire les chars et les véhicules de combat blindés ennemis. L'équipage du M2 est formé de trois personnes : un commandant, un canonnier, et un conducteur. Il peut transporter en plus 6 soldats entièrement équipés.

Le M3 CFV (Cavalry Fighting Vehicle) est un véhicule de reconnaissance très proche extérieurement du M2. Il ne transporte que 2 soldats au lieu de 6.

Historique[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960, l'US Army engage durant la guerre du Viêt Nam le transport de troupe M113.

Cet APC (Armored Personnel Carrier) est un véhicule blindé très simple, capable de transporter des fantassins à l'abri d'un blindage résistant aux éclats et aux balles de petit calibre. Bien qu'innovant par rapport aux half-track de la Seconde Guerre mondiale, l'état-major américain reconnait déjà qu'il lui faut un successeur capable de transporter de l'infanterie, de suivre les chars et de participer aux combats.

Les recherches pour un MICV (Mechanized Infantry Combat Vehicle) commencent en 1963.

Un XM723 descend d'un MD YC-15 au cours de tests en 1977.

Les études sont longues. L'US Army teste d'abord le MICV-65, une version améliorée du M-113 mais cette solution est rejetée. Il faut attendre 1972 pour que la société FMC décroche un contrat pour son XM723. Quatre ans plus tard, L'Army fusionne le programme MICV avec l'ARSV (Armored Reconnaissance Scout Vehicule).

Il en résulte deux prototypes :

  • Le XM2 IFV (Infantry Fighting Vehicle)
  • Le XM3 CFV (Cavalry Fighting Vehicle)

Ces deux véhicules nommé en l'honneur du général Omar Bradley doivent être dotés d'un canon de 25 mm Bushmaster, encore en développement à l'époque.

Le Bradley entre finalement en production en 1981 et commence à remplacer le M-113. On le considère comme plus rapide, mieux protégé et mieux armé que celui-ci.

Description[modifier | modifier le code]

Armement[modifier | modifier le code]

C'est un canon à double-chargement et commande de tir déportée[3]. Les munitions sont réparties en deux caisses, l'une de 70 obus et l'autre de 230 obus. Le M2 transporte en outre 600 obus supplémentaires, et le M3, 1 200.

Le double-chargement permet de sélectionner les munitions souhaitées : M791 APDS-T (anti-blindage à charge renforcée) ou M792 HEI-T (explosives et incendiaires). Les obus en tungstène APDS-T se sont montrés très efficaces lors de la Guerre du Golfe, infligeant des dommages importants aux véhicules blindés ennemis, allant même jusqu'à la destruction de T-55. Une autre munition, utilisée lors de l'Opération libération de l'Irak, en 2003, est la M919 APFSDS-T, avec stabilisation et renforcement de la pointe par une faible quantité d'uranium, comme sur les chars de bataille.

Un Bradley tirant un missile TOW (date inconnue).

Les premiers missiles TOW embarqués dans le Bradley ont été remplacés par des TOW II à partir du M2A1.

La mitrailleuse est montée sur le côté gauche du canon, et dotée de 2 200 cartouches.

La version infanterie (le M2) était aussi équipée, dans ses premières moutures, de trappes de tir (jusqu'à 6) pour les versions M231 Firing port weapon des fusils d'assaut. Le manque d'utilisation de ces armes, ajouté au nouveau blindage additionnel, a contribué à la disparition de ces trappes.

  • Lance-pots fumigènes

Le M2/M3 Bradley est équipé de 2 x 4 lance-pots de part et d'autre de la tourelle.

Versions[modifier | modifier le code]

Première version du Bradley traversant une rivière (1983).
  • M2/M3

Cette première version, appelée parfois "M2A0" fut produite à partir de 1982. Elle est identifiable à ses missiles TOW initiaux et son moteur de 500 chevaux. Elle était équipée d'un système de visée pour le canon, ainsi que d'une caméra infra-rouge.

Son système de franchissement amphibie était composé d'une swim barrier érigée sur tout le tour du châssis. Ce système n'est plus utilisé depuis l'ajout de blindage additionnel.

Cette version est transportable par C-141 et C-5

  • M2A1/M3A1

Sortie en 1986, cette version inclut des missiles TOW de deuxième génération, un système de protection NRBC, ainsi qu'un système de protection contre l'incendie.

  • M2A2/M3A2

À partir de 1988, le moteur a été remplacé par un moteur de 600 cv, et le blindage a été amélioré suite au test de survivabilité Joint Live Fire Test au cours duquel des Bradley ont été pris pour cibles par des armes US et russes. Le nouveau blindage résiste alors aux impacts de 30 mm, ainsi qu'aux tirs de RPG.

Cette version A2 est transportable par C-17.

  • M2A2 ODS/ODSE et M3A2 ODS

Cette version fait suite aux enseignements tirés de la Guerre du Golfe. Les engins sont équipés d'un télémètre laser rendu inoffensif pour les yeux, d'un système de navigation tactique doté d'un GPS de type "PLGR" (Precision Lightweight GPS Receiver) et d'une boussole numérique.

Un système de contre-mesures pour missiles filo-guidés de première génération est aussi implémenté, de même que le système d'information pour le commandement "FBCB2" (Force XXI Battle Command Brigade and Below).

Par ailleurs, un écran de visualisation thermique a été ajouté pour le conducteur, les sièges monoplaces à l'arrière ont été remplacés par des bancs afin de faciliter les débarquements et un système de réchauffage des rations de combat MRE (Meals Ready to Eat) a été installé.

  • M2A3/M3A3

Arrivée en 2000, la version A3 a permis d'intégrer totalement les Bradley dans l'ère numérique : mise à jour des systèmes électroniques, système d'acquisition des cibles et d'automatisation des tirs, etc.

Les capacités de survie de l'engin ont été, elles aussi, augmentées par l'ajout de nouveaux systèmes de protection de blindage, ainsi que par le remplacement des dispositifs de protection contre l'incendie et les attaques NBC.

  • Bradley Stinger Fighting Vehicle (BSFV)

Cette version est équipée pour transporter une équipe de tir de missiles sol-air Stinger.

  • Warhammer Bradley

Sur cette version du Bradley M2A2 ODS, les missiles sol-sol TOW ont été remplacés par deux tubes de tir de missiles Javelin ainsi qu'un système de visée de type Fire and Forget (tire et oublie).

  • M6 Linebacker

Une variante de défense aérienne, le Linebacker, a été créée à partir de M2A2 ODS modifié, les missiles TOW étant remplacés par un système de 4 lanceurs de missiles Stinger. Bien que le Linebacker soit supérieur au Bradley SFV (l'équipage peut tirer en mouvement) et au M1097 Humvee Avenger (le M6 étant blindé), les Linebackers doivent être retirés du service[4].

  • M7 Bradley Fire Support Team

La version FST est destinée à remplacer les véhicules d'observation d'artillerie au sein de l'armée de Terre US. Elle est équipée d'un système de navigation inertielle, ainsi que d'une station d'acquisition et de contrôle des cibles.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Secret défense, film de 1998 dont le titre original est : The Pentagon Wars
  • James G. Burton, The Pentagon Wars: Reformers Challenge the Old Guard, Annapolis, Maryland: Naval Institute Press (1993) (ISBN 1-55750-081-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :