Les Droites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Droites
Vue des versants nord et nord-est des Droites
Vue des versants nord et nord-est des Droites
Géographie
Altitude 4 000 m, sommet Est
Massif Massif du Mont-Blanc
Coordonnées 45° 55′ 49″ N 6° 59′ 21″ E / 45.93028, 6.98917 ()45° 55′ 49″ Nord 6° 59′ 21″ Est / 45.93028, 6.98917 ()  
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Ascension
Première par Thomas Middlemore, John Oakley Maund et Henri Cordier, avec les guides Johann Jaun et Andreas Maurer
Voie la plus facile Éperon oriental (AD) depuis le refuge du Couvercle[1]
Géologie
Roches Granite

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Les Droites

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Les Droites

Les Droites sont un sommet du massif du Mont-Blanc dans les Alpes françaises. Avec tout juste 4 000 m, c'est le moins élevé des 82 sommets de plus de 4 000 mètres des Alpes. Elles séparent le glacier d'Argentière du bassin de Talèfre.

Situées entre l'aiguille Verte et les Courtes, elles présentent deux sommets séparés par la brêche des Droites :

  • le sommet ouest (3 984 m) ;
  • le sommet est (point culminant, 4 000 m).

En alpinisme elles sont surtout réputées pour les grandes voies difficiles de la face nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Refuges[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 2 : À l'est du col du Géant, Éditions Arthaud,‎ 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Goedeke, 4000 des Alpes, Libris, coll. « Les Guides Libris »,‎ juin 2007, 164 à 165 p.
  2. a, b, c, d, e, f et g Sylvain Jouty et Hubert Odier, Dictionnaire de la montagne, Arthaud, 300-301 p.
  3. Yves Ballu, Les alpinistes, Éditions Glénat, 1997, « Les alpinistes dans les Alpes et les Pyrénées » pp. 447-507