Le Capitaine Fracasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres significations, voir Capitaine Fracasse (série télévisée d'animation).
Le Capitaine Fracasse
Image illustrative de l'article Le Capitaine Fracasse
Personnage de la commedia dell'arte,
Abraham Bosse, 1630

Auteur Théophile Gautier
Genre Roman de cape et d'épée
roman historique
Pays d'origine France
Éditeur Charpentier
Date de parution 1863

Le Capitaine Fracasse est un roman historique de cape et d'épée de Théophile Gautier, paru en 1863.

Analyse et résumé[modifier | modifier le code]

Le blason des Sigognac : d'azur à trois cigognes d'or, deux et une.[1] Soutenu par la devise de la famille : Alta petunt[2].

Ce roman de cape et d'épée flamboyant est un pastiche du Roman comique de Scarron autant qu'une œuvre originale de Théophile Gautier[3]. On y retrouve intacte la verve étincelante de Mademoiselle de Maupin. On y voit aussi beaucoup de ressemblance avec le roman italien Les Fiancés par Alessandro Manzoni.

L'histoire se déroule à une date indéterminée entre 1637 et 1643. Sous Louis XIII, le baron de Sigognac, jeune noble désargenté, vit reclus dans son manoir landais en ruine[4]. Un soir d'hiver, il offre l'hospitalité à une troupe de comédiens égarés, et, tombe amoureux d'Isabelle, une jeune comédienne ; l'attirance est réciproque. Le lendemain, Sigognac décide de les suivre dans leurs aventures. Le baron remplace l'un des compagnons mort de froid et prend le nom de scène de « Capitaine Fracasse ».

Résumé

À Poitiers, le duc de Vallombreuse courtise Isabelle, Sigognac s'oppose à lui et le blesse en duel. Vallombreuse les suit à Paris et enlève Isabelle. Sigognac et ses amis la libèrent et tous découvrent qu'elle est la sœur de Vallombreuse que leur père fait comtesse. Sigognac épouse la belle Isabelle. Vallombreuse et Isabelle font refaire le castel de Sigognac et, en enterrant son chat, le baron y découvre un trésor.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  1. Volume 1, 2008 (ISBN 978-2-7560-1273-5)
  2. Volume 2, 2009 (ISBN 978-2-7560-1325-1)
  3. Volume 3, 2010 (ISBN 978-2-7560-1326-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, G. Charpentier, Paris, 1889, tome 2, p. 309.
  2. Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, G. Charpentier, Paris, 1889, tome 2, p. 375.
  3. Charles-Augustin Sainte-Beuve, Les Nouveaux lundis, Volume VI, pp. 334 & ss.
  4. Voir le château de Castillon (Arengosse)

Wikisource[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :