Antoine Albalat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Antoine Albalat, né à Brignoles en 1856 et mort en 1935, était écrivain spécialiste de la littérature française.

Arrivé à Paris en 1897, il est entré en 1899 au Journal des Débats comme secrétaire de la direction[1]. Puis il est devenu rédacteur du feuilleton littéraire. Il a longtemps fréquenté le café Vachette, à Paris, à l'angle du boulevard Saint-Michel et de la rue des Écoles (actuellement une agence bancaire). Il fut l'ami de Moréas.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Page de titre du livre Le Mal d'écrire et le Roman contemporain.
  • Nella, simple histoire en vers, 1877, texte sur Gallica
  • Un adultère, roman intime, 1883, texte sur Gallica
  • La Faute d'une mère, 1886, texte sur Gallica
  • Le Mal d'écrire et le Roman contemporain, Ernest Flammarion, 1895, texte sur Gallica
  • Ouvriers et procédés, Havard, 1896.
  • L'Art d'écrire enseigné en vingt leçons, Armand Colin, 1899
  • Les Ennemis de l'Art d'écrire, texte sur Gallica
  • La Formation du style par l'assimilation des Auteurs, texte sur Gallica de la 2ème édition, 1902
  • Le Travail du style enseigné par les corrections manuscrites des grands écrivains, Colin, 1903, texte sur Gallica, 12ème édition, 1927
  • Comment il faut lire les auteurs classiques français, Colin
  • Gustave Flaubert et ses amis, Plon
  • Comment on devient écrivain, 1925, texte sur Gallica: • La Vocation et le Succès • Comment on écrit un roman • La Technique et les procédés du roman • Comment on écrit des livres d'histoire et des livres d'érudition • Ce que doit être la critique littéraire • Comment on fait un sermon • La Traduction comme moyen de former son style • Le Journalisme et les conférences • Guides et Conseillers littéraires
  • Souvenirs de la vie littéraire, Arthème-Fayard, 1921, texte sur Gallica ; nouvelle édition, augmentée d'une préface-réponse, les éditions G. Grès, 1924 texte sur gallica
  • Trente ans de Quartier Latin. Nouveaux souvenirs de la Vie littéraire, 1930, texte sur Gallica
  • Marie,
  • La Vie de Jésus d'Ernest Renan, SFELT, 1933, texte sur Gallica
  • L'Amour chez Alphonse Daudet, Ollendorf
  • Une Fleur des tombes, Havard,
  • L'Impossible pardon
  • Lacordaire, Vitte,
  • Joseph de Maistre, Vitte,
  • Frédéric Mistral, son génie, son œuvre, Sansot,
  • L'Art poétique de Boileau, Malfère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Antoine Albalat », sur Cosmovisions