Landevieille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Landevieille
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Sables-d'Olonne
Canton Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Maire
Mandat
Lionel Chaillot
2014-2020
Code postal 85220
Code commune 85120
Démographie
Population
municipale
1 289 hab. (2011)
Densité 95 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 30″ N 1° 48′ 18″ O / 46.6416666667, -1.80546° 38′ 30″ Nord 1° 48′ 18″ Ouest / 46.6416666667, -1.805  
Altitude Min. 2 m – Max. 59 m
Superficie 13,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de Vendée
City locator 14.svg
Landevieille

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de Vendée
City locator 14.svg
Landevieille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Landevieille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Landevieille

Landevieille est une commune du centre-ouest de la France, située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans l'ouest du département, à 31 km environ par routes de La Roche-sur-Yon à mi-chemin entre Challans et les Sables-d'Olonne; à 12 km du chef-lieu de canton et à environ 5 km de l'océan Atlantique.

Le village de Landevieille est proche de celui de La Chaize-Giraud.

Au sein de l'arrondissement des Sables-d'Olonne, elle est située dans le canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui s'étend sur 29 192 hectares et regroupe 14 communes[1] : L'Aiguillon-sur-Vie, Brem-sur-Mer, Brétignolles-sur-Mer, La Chaize-Giraud, Coëx, Commequiers, Le Fenouiller, Givrand, Landevieille, Notre-Dame-de-Riez, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Saint-Maixent-sur-Vie et Saint-Révérend.

De 1992[2] à 2009, elle fait partie de la Communauté de communes Atlancia des vals de la Vie et du Jaunay, structure intercommunale regroupant L'Aiguillon-sur-Vie, La Chaize-Giraud, Coëx, Commequiers, Givrand, Landevieille, Notre-Dame-de-Riez, Saint-Maixent-sur-Vie et Saint-Révérend. Avec la Communauté de communes Atlancia des vals de la Vie et du Jaunay, elle forme le syndicat mixte « Mer et Vie », créé en avril 2001. Cette structure, dont le périmètre correspond exactement au territoire du canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, fait suite au syndicat intercommunal à vocations multiples (SIVOM) « Mer et Vie », créé en mai 1987[3].

Environnement[modifier | modifier le code]

Landevieille a obtenu deux fleurs au Concours des villes et villages fleuris (palmarès 2007).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 mars 1983 Robert Lhommeau[Note 1]   chef d'entreprise
mars 1983 en cours Lionel Chaillot[Note 2],[4] Divers droite professeur des écoles
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 289 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 3],[Note 4].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
515 352 369 403 368 375 405 444 467
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
458 481 489 487 520 554 596 559 576
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
572 592 641 522 533 525 547 509 542
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
568 629 616 630 646 791 1 047 1 047 1 228
2011 - - - - - - - -
1 289 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (29,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,3 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,6 %, 15 à 29 ans = 15,6 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 15 %, plus de 60 ans = 27,7 %) ;
  • 49,7 % de femmes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 14,2 %, 30 à 44 ans = 19,2 %, 45 à 59 ans = 15,8 %, plus de 60 ans = 30,9 %).
Pyramide des âges à Landevieille en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,2 
7,2 
75 à 89 ans
9,4 
20,1 
60 à 74 ans
21,3 
15,0 
45 à 59 ans
15,8 
23,1 
30 à 44 ans
19,2 
15,6 
15 à 29 ans
14,2 
18,6 
0 à 14 ans
19,8 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Landevieille conserve une agriculture dynamique (950 ha de SAU) mais elle s'est tournée résolument, vers l'artisanat, le commerce et l'hébergement touristique.

Les principaux commerces sont représentés : supérette, boulangerie-pâtisserie, garage station service, coiffure ainsi que l'artisanat liés au bâtiment.

On y trouve également un bureau de poste, une kinésithérapeute. Une école rassemble avec ses six classes les enfants de Landevieille et de La Chaize-Giraud.

Les associations sont très présentes et gèrent divers services d'intérêt général (le sport, la bibliothèque-ludothèque, les transports et la restauration scolaire, l'animation…)

Une zone artisanale est en cours d'élaboration et va accueillir prochainement quelques entreprises locales soucieuses de se réorganiser.

Aucun monument répertorié

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en mars 1977.
  2. Réélu en mars 1989, mars 1995, mars 2001, mars 2008 et mars 2014.
  3. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Canton : Saint Gilles Croix de Vie » sur le site officiel de la Maison des communes de Vendée, consulté le 2 juillet 2009
  2. (fr) « Présentation » sur le site officiel de la Communauté de communes Atlancia vals de la Vie et du Jaunay, consulté le 6 juillet 2009
  3. (fr) [PDF] « Observations définitives concernant la gestion du syndicat mixte Mer et Vie » sur le site officiel de la Cour des comptes, 14 novembre 2005, p.1 & 3
  4. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  7. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  8. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 », sur insee.fr (consulté le 22 mai 2011)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Modèle:Palette Communauté de communes Atlancia des vals de la Vie et du Jaunay