L'Assomption

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Assomption (homonymie).
L'Assomption
Image illustrative de l'article L'Assomption
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
Comté ou équivalent L'Assomption
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Jean-Claude Gingras
2013 - 2017
Constitution 1er juillet 2000
Démographie
Gentilé Assomptionniste
Population 21 517 hab. (2014)
Densité 218 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 49′ 00″ N 73° 26′ 00″ O / 45.816597, -73.43330445° 49′ 00″ Nord 73° 26′ 00″ Ouest / 45.816597, -73.433304  
Superficie 9 890 ha = 98,90 km2
Divers
Code géographique 60028
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
L'Assomption

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
L'Assomption

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir la carte topographique de Montréal
City locator 14.svg
L'Assomption

L'Assomption est une municipalité du Québec située dans la municipalité régionale de comté de L'Assomption dans Lanaudière[1]. Son nom, qui fait référence à l'Assomption de Marie, lui vient de la rivière L'Assomption en bordure de laquelle elle se trouve[2].

Le recensement de 2011 y dénombre 20 065 habitants[3].

Localisation géographique[modifier | modifier le code]

Partie centrale

Elle est située au nord-est de Montréal, sur les rives de la rivière L'Assomption. La partie centrale de la ville se trouve sur une presqu'île tracée par les méandres de la rivière.

La ville est traversée par l'autoroute 40 et par les routes 339, 341, 343 et 344. Elle est également desservie par les trains du Canadien National ainsi que par le Chemin de Fer Québec-Gatineau.


Histoire[modifier | modifier le code]

La ville, surnommée le « Portage » au XVIIe siècle, accueille ses premiers défricheurs en 1717, encouragés par les seigneurs du lieu : les Ecclésiastiques du séminaire de Saint-Sulpice de Montréal. C'est en 1724 que Pierre Lesueur, premier curé, fonde la paroisse de Saint-Pierre-du-Portage qui deviendra plus tard L'Assomption.

La fondation du Collège de l'Assomption (1832), celle du couvent de la Congrégation de Notre-Dame (1845), et l'établissement d'une cour de justice et d'un bureau d'enregistrement (1842) contribuent à l'essor de L'Assomption au XIXe siècle.

Aujourd'hui, l'Assomption est une ville petite mais dynamique, entourée de terres agricoles (tabac, petits fruits et industrie laitière).

Administration[modifier | modifier le code]

En 1992, la fusion administrative des deux municipalités (ville et paroisse) se confirme. En l'an 2000, la Paroisse de Saint-Gérard-Majella se fusionne avec L'Assomption. L'Assomption retrouve, avec ses 100 kilomètres carrés, le même territoire qu'à l'époque de la colonisation.

Slogan[modifier | modifier le code]

Ville de culture, et de patrimoine.

Éducation[modifier | modifier le code]

Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption

Jumelage[modifier | modifier le code]

L'Assomption a signé un contrat de partenariat en 1976 avec la ville française de Pons.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « L'Assomption », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. Toponymie : L'Assomption
  3. Recensement 2011 : L'Assomption
Équipe de baseball
Collège de L'Assomption, 1908

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Marie-Salomé Crabtree,
Saint-Paul
Rose des vents
L'Épiphanie (paroisse), L'Épiphanie (ville) N Lavaltrie
O    L'Assomption    E
S
Repentigny Saint-Sulpice