Jean-Christophe Spinosi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spinosi.
Jean-Christophe Spinosi

Jean-Christophe Spinosi (né le 2 septembre 1964) est un chef d'orchestre et violoniste français, fondateur de l'Ensemble Matheus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Corse, fils d'une institutrice, il a cinq frères et sœurs. Son épouse, prénommée Françoise et avec qui il a eu cinq enfants, dont l'acteur et violoniste Mathieu Spinosi, fait également partie de l'Ensemble Matheus[1].

Dès 1987, Jean-Christophe Spinosi donne plusieurs concerts en Europe en tant que violoniste et en tant que chef d'orchestre. En 1991, il fonde le Quatuor Matheus avec son épouse et deux autres membres de sa famille. Le quatuor deviendra au bout de quelques années l'Ensemble Matheus. Cet orchestre de taille variable interprète de nombreux répertoires, mais se fait surtout remarquer dans le répertoire baroque. Basés au Quartz, à Brest, Jean-Christophe Spinosi et l'Ensemble Matheus se font remarquer grâce à leurs enregistrements d'œuvres de Vivaldi (Concerti pour flûte, notamment).

En 2003, un enregistrement de l'opéra de Vivaldi, La verità in cimento, permet à l'Ensemble Matheus et à Jean-Christophe Spinosi d'acquérir une renommée internationale[réf. nécessaire]. En 2005, Jean-Christophe Spinosi enregistre avec l'Ensemble Matheus une version d’Orlando Furioso, de Vivaldi, qui est couronnée par une Victoire de la musique classique. Ce cycle Vivaldi se poursuit l'année suivante avec La Griselda, et s'achève en 2009 avec La Fida Ninfa. Dans ces interprétations de Vivaldi, Jean-Christophe Spinosi innove en s'attachant plus à l'esprit du baroque qu'à la lettre, et en cela apporte une certaine remise en cause de la tradition.

Fort de ce premier succès, Jean-Christophe Spinosi emmène régulièrement son Ensemble Matheus en tournée dans toute la France (notamment au Théâtre des Champs-Élysées et au Théâtre du Châtelet, à Paris) mais aussi dans le monde entier. À la fin de l'année 2007, Jean-Christophe Spinosi et l'Ensemble Matheus sont invités à diriger Alcina, de Haendel, au Palais Garnier à Paris, puis à donner un concert avec la mezzo-soprano Jennifer Larmore au Carnegie Hall à New York, en février 2008.

En 2007, Jean-Christophe Spinosi réoriente son orchestre vers un répertoire moins baroque : aussi interprète-t-il de plus en plus souvent du Mozart, du Haydn, du Rossini, qui étaient les compositeurs de base de l'Ensemble et de son chef, avant son cycle Vivaldi.

Parallèlement à ses activités auprès de l'Ensemble Matheus, Jean-Christophe Spinosi mène une carrière de chef invité auprès d'orchestres tels que l'orchestre national du Capitole de Toulouse, l'Ensemble orchestral de Paris, l'orchestre du Teatro Regio de Parme, l'orchestre de l'Opéra d'Oslo, le Wiener Symphoniker ou encore le Philharmonia Orchestra.

Jean-Christophe Spinosi a reçu du ministre de la Culture la médaille de chevalier des Arts et des Lettres en avril 2006 et a été consacré « meilleur chef lyrique 2007 » par l’Académie du disque lyrique.

Depuis 2009, Jean-Christophe Spinosi est membre du Comité de parrainage de l'Institut régional du cinéma et de l'audiovisuel présidé par le réalisateur Magà Ettori.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Opéra Jean-Christophe Spinosi, le maestro (corse) qui pleure en dirigeant... Corse matin

Liens externes[modifier | modifier le code]