Ensemble Matheus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Ensemble Matheus (initialement Quatuor Matheus[1]) est un orchestre fondé en 1991 par le chef d'orchestre et violoniste Jean-Christophe Spinosi avec Laurence Paugam, Françoise Paugam et Thierry Runarvot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Doté d’une géométrie variable allant de la « formation de chambre » à l’orchestre symphonique[réf. nécessaire], l’Ensemble Matheus s’applique depuis ses débuts à mélanger les différents genres musicaux, interprétant les répertoires du XVIIe au XXIe siècle sur instruments d’époque (baroque, classique, romantique et moderne).

Cette fougue et cette volonté pionnière[non neutre] de s’attaquer aux répertoires originaux l’inciteront à s’intéresser aux manques de la discographie actuelle[réf. nécessaire], et à s’atteler au « chantier Vivaldi », en produisant chez le label Naïve une série d’enregistrements très vite devenus légendaires. En 2005, son enregistrement de l’opéra Orlando Furioso fait sensation[non neutre], remportant sur son passage les grandes récompenses internationales. [réf. nécessaire] Au fil des concerts et des enregistrements, se lient des amitiés musicales avec les grands solistes de renom[réf. nécessaire] Cecilia Bartoli, Philippe Jaroussky, Natalie Dessay, Marie-Nicole Lemieux, Sandrine Piau, et bien d’autres…

Depuis 2007, l’Ensemble Matheus est en résidence au Théâtre du Châtelet où il interprète chaque année une production d’opéra. On l’a ainsi entendu dans La Pietra del Paragone de Rossini, Véronique de Messager, Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi, Norma de Bellini, Le Barbier de Séville de Rossini, et en mars 2012 Orlando Paladino de Haydn. Ses passages dans la capitale française sont également marqués par des productions à l’Opéra National de Paris (Alcina de Haendel), ainsi qu’au Théâtre des Champs-Élysées (Così fan tutte de Mozart et Orlando furioso de Vivaldi), où le public lui a tout récemment réservé une véritable ovation pour La Flûte enchantée de Mozart. [réf. nécessaire]

D'origine bretonne, l’Ensemble Matheus ne quitte pas pour autant sa région natale et continue de résider au Quartz de Brest où il est ensemble-associé depuis 1996. Cet enracinement le conduit à effectuer de nombreuses tournées en Bretagne, jouant notamment à Vannes, à Saint-Brieuc, à Morlaix et à l’Opéra de Rennes, sans oublier toutes les communes environnantes. Dans son souci de rendre la musique classique encore plus accessible[réf. nécessaire], l’Ensemble Matheus continue à sensibiliser les plus jeunes grâce à un programme d’actions pédagogiques[réf. nécessaire], et poursuivra pour la troisième année consécutive l’opération « Opéra en Région » qu’il a initiée, afin de proposer une véritable production d’opéra qui tourne dans toute la Bretagne.

L’Ensemble Matheus se produit sur les scènes du monde entier. Après des passages remarqués à New York (Carnegie Hall), Vienne (Konzerthaus, Theater an der Wien), Zurich (Tonhalle), Londres (The Proms au Royal Albert Hall, Barbican et Wigmore Hall), Rome (Accademia Santa Cecilia) et Bilbao (Sociedad Filarmonica, Opéra), il a entrepris, au côté de Cecilia Bartoli, une tournée européenne passant par Munich, Prague, Baden-Baden et le Château de Versailles.

Lors de sa saison 2011/2012, on a pu entendre l’Ensemble Matheus dans des concerts dédiés à Dvořák, Chostakovitch, Fauré, Beethoven, Rossini et Vivaldi. Il a remporté un franc succès avec la production de l’Orlando Paladino de Haydn à Paris au Théâtre du Châtelet dans une mise en scène de Kamel Ouali. Il retourne à l’Opéra Royal de Versailles en juin 2012 pour Serse de Haendel, ainsi qu'en novembre 2013 pour Orlando de Haendel.

Actualité[modifier | modifier le code]

Au cours de la saison 2012/2013, l’Ensemble Matheus voyagera à travers le monde à l’occasion de nombreux concerts en tant qu’orchestre invité (le Carnegie Hall de New York, le Grand Théâtre de Québec, ou encore le Konzerthaus de Dortmund). Ils connaitront un de leurs plus grands succès lors du festival des Vieilles Charrues, où leur concert a été applaudit par plusieurs dizaines de milliers de personnes, et firent la une du journal Le Télégramme le lendemain, qui titrait « Matheus éclipse Dylan », à la suite d'un concert très critiqué donné par Bob Dylan, programmé le même jour.

Il poursuivra sa collaboration avec le Quartz de Brest et l’Opéra de Vienne où il retrouvera Cecilia Bartoli pour Le Comte Ory de Rossini, en prélude à plusieurs nouveaux projets avec la célèbre mezzo-soprano en 2014-2015.

L’Ensemble Matheus est subventionné par le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général du Finistère, la Ville de Brest, le Ministère de la culture et de la communication - DRAC de Bretagne. Il est ensemble-associé au Quartz de Brest depuis 1996. Les activités de l’Ensemble Matheus sont soutenues par le Fonds de dotation BNP Paribas - Banque de Bretagne et par la société Altarea Cogedim.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : La notte de Vivaldi - La tempesta di mare / Il gardellino /Concerto per flautino e archi avec Sébastien Marq - recommandé par ClassicaGoldberg, Choc de l'année du monde de la musique 2002, disque de l'année (le Figaroscope), disque du mois (janv-fév 03) TOCCATA Alte Musik Aktuell
  • 2006 : Griselda de Vivaldi, avec Marie-Nicole Lemieux, Veronica Cangemi, Simone Kermes, Philippe Jaroussky, Stefano Ferrari, Iestyn Davies, 2006, Label Naïve. (DIAPASON D'OR DE l'ANNÉE 2007 « Prix des lecteurs », LION D'OR 2007, BBC Award 2007 « Best Opera of the year », Exceptionales de Scherzo (Espagne) ; 10/10 de Luister (Hollande))
  • 2007 : La Pietra del Paragone de Rossini, mise en scène par Giorgio Barberio Corsetti (it) et Pierrick Sorin, avec Sonia Prina, Jennifer Holloway, Laura Giordano, Christian Senn, François Lis, José Manuel Zapata, Joan Martín-Royo, Filippo Polinelli, avec le Chœur du Teatro Regio di Parma, Label Naïve (Choc Monde de la Musique, ƒƒƒƒ Télérama, Gramophone DVD of tne month)
  • 2007 : Heroes de Vivaldi, Airs extraits d’Orlando finto pazzo, Giustino, Ottone in villa, L'Olimpiade, etc. avec Philippe Jaroussky, Label Virgin Classics (EMI). (Disque d'or, Diapason d'Or, Diapason d'Or de l'année 2007, Choc du Monde de la Musique, MIDEM Classical awards 2008)
  • 2010 : The Messiah de Haendel - avec Bejun Mehta, Cornelia Horak, Florian Boesch, Richard Croft, Susan Gritton. Label : CMajor
  • 2013 : Miroirs, avec Malena Ernman. Label : Deutsche Grammophon

Deutsche Grammophon[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Constitué de Jean-Christophe Spinosi, Laurence Paugam, Françoise Paugam et Thierry Runarvot

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chloé Batissou (photogr. Franck Betermin & Édouard Brane), « Ensemble Matheus : Musique est religion », ArMen, Quimper, éditions Fitamant, no 191,‎ novembre-décembre 2012, p. 12-19 (ISSN 0297-8644)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]