Otello (Rossini)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Othello.

Otello est un opéra en trois actes composé par Gioachino Rossini. L'œuvre est tirée de la tragédie éponyme de 1604 de William Shakespeare. L'opéra fut présenté pour la première fois à Naples le 4 décembre 1816 au Teatro del Fondo.

Présentation et accueil critique[modifier | modifier le code]

Second d'une série de neuf opéras composé pour Naples par Rossini, il a pour librettiste Francesco Berio di Salsa ; celui-ci n'a pas écrit le livret en se fondant directement sur la tragédie de Shakespeare, mais, comme il était de coutume en son temps, en s'appuyant sur des adaptations de l'époque.

La distribution de la première représentation comprenait Isabella Colbran (l'égérie de Rossini, qui l'épouse en 1822) dans le rôle de Desdémone et Andrea Nozzari dans celui d'Otello.

Malgré le désaccord d'une partie du public de la salle, en particulier à l'égard de la fin de l'œuvre, considérée comme excessivement tragique, l'opéra obtint aussitôt un grand succès. Représenté partout dans le monde (en substituant parfois à sa fin tragique une conclusion plus légère), il cède cependant le pas à l'opéra de Verdi ayant le même titre à la fin du XIXe siècle, mieux en accord avec le goût d'alors.

À partir des années 1950, grâce à Rossini Renaissance, l'opéra apparut de nouveau sur les scènes des théâtres d'opéra, révélant une œuvre qui n'a rien perdu de sa valeur. En particulier, le troisième acte, qui renferme l'air célèbre Canzone del Salice (La Chanson du saule), est une des plus grandes créations rossiniennes.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'opéra s'écarte largement de la pièce originale de Shakespeare, non seulement parce que l'action se déroule à Venise et non à Chypre, mais aussi parce que toute l'action dramatique se déroule de façon bien différente. Un compact disc de l'opéra, récemment publié par Opera Rara, inclut même une fin alternative joyeuse, ce qui était pratique courante pour les opéras à une certaine époque. Le rôle de Iago perd quelque peu son importance et est beaucoup moins diabolique dans la pièce originale ou dans l'opéra de Verdi en 1887. L’Otello de Rossini est un jalon important de l'évolution de l'opéra en tant que drame musical, qui put offrir à Verdi un étalon duquel partir pour créer sa propre adaptation de Shakespeare.

Rôles[modifier | modifier le code]

Maria Malibran dans le rôle de Desdémone, par François Bouchot (1834), Musée de la Vie romantique, Paris
Rôle Type de voix Titulaire lors de la première, le 4 décembre 1816
(Conductor: - )
Otello ténor Andrea Nozzari
Desdémone mezzo-soprano Isabella Colbran
Roderigo ténor Giovanni David
Iago ténor Giuseppe Ciccimarra
Emilia mezzo-soprano Maria Manzi
Elmiro basse Michele Benedetti
Le Duc de Venice ténor Gaetano Chizzola
Lucio ténor Nicola Mollo
Un gondolier ténor Nicola Mollo

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]