Ishboshet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ishboshet
Ishboshet assassiné par ses officiersRécab et Baana pendant sa siesteIllustration extraite de la Bible de Maciejowski (années 1240)
Ishboshet assassiné par ses officiers
Récab et Baana pendant sa sieste
Illustration extraite de la Bible de Maciejowski (années 1240)
Titre
Roi d'Israël
-1007-1005[1]
Prédécesseur Saül, son père
Successeur David
Biographie
Dynastie Maison de Saül
Date de naissance -1047
Date de décès -1005
Nature du décès Assassinat
Sépulture Hébron
Nationalité Israélite
Père Saül
Mère Achinoam
Fratrie Jonathan
Abinadab
Malkishua
Mikhal + autre sœur

Ish-boshet, (אִֽישְׁבֹּ֫שֶׁת) appelé aussi Eshba'al (אֶשְׁבַּ֫עַל), Ashba'al ou Ishba'al, est un personnage biblique de l'Ancien Testament, dont l'histoire est racontée dans le Deuxième livre de Samuel[2]. Il est l'un des quatre fils que le roi Saül eut d'Achinoam, fille d'Ahimaaz. Né en 1047 av. J.C.[3], il est proclamé roi d'Israël après la mort de son père et de ses trois frères, et règne sur 11 des 12 tribus d'Israël.

Règne et mort[modifier | modifier le code]

Après la mort de Saül et de 3 de ses fils (Jonathan, Abinadab et Malkishua) à la bataille du Mont Guilboa, le seul des fils de Saül ayant survécu, Ish-boshet, alors âgé de 40 ans, fut proclamé roi à Mahanaïm par Abner, fils de Ner, chef des armées de Saül. Mais David, fils de Jessé, ayant été proclamé roi par la tribu de Juda[4], Ish-boshet ne régna que sur les 11 autres tribus d'Israël. Son règne dura deux ans[5].

Les deux rois se firent la guerre, et le camp de David prit le dessus[6], mais un tournant décisif fut le ralliement d'Abner à David après un conflit personnel avec Ish-boshet[7]. Ish-boshet permit que sa sœur Mikhal, que Saül avait donnée comme femme à David avant le conflit qui les opposa, redevint la femme de David[8].

Ish-boshet fut assassiné pendant sa sieste[9] par deux de ses officiers, Récab et Baana, qui prétendirent ainsi venger David de la maison de Saül. Mais David les condamna à mort pour ce meurtre, et fit enterrer Ish-boshet dans le caveau d'Abner à Hébron[10].

Nom[modifier | modifier le code]

Le nom Ish-boshet est employé dans le Deuxième livre de Samuel. Il signifie « homme de honte ». Le deuxième nom, Eshba'al (Ashba'al ou Ishba'al), qui signifie « homme de Baal », est employé dans le Premier livre des Chroniques. Cette déformation du nom du dieu Baal a manifestement été opérée par les rédacteurs bibliques dans un but polémique en substituant bōšet (« honte ») à Baal. Le parallélisme entre baal et bōšet se retrouve aussi dans Jérémie 11,13[11]. Le nom d'Ish-boshet n'est pas le seul à avoir subi cette altération. On la retrouve aussi pour Mephibosheth/Meribaal[12] et Jerubbesheth/Jerubbaal[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Thiele. Comme de nombreuses dates concernant les personnages bibliques de cette époque, celles-ci sont approximatives, et peuvent faire l'objet de débats entre exégètes. Cf. Rois de Juda
  2. 2 Samuel 2,8–4,12
  3. Comme de nombreuses dates concernant les personnages bibliques de cette époque, celles-ci sont approximatives.
  4. 2 Samuel 2,4
  5. On ne sait pas expliquer une éventuelle différence de 5 ans entre le règne d'Ish-boshet sur Israël, et celui de David sur la seule tribu de Juda, qui dura 7 ans (2 Samuel 2,11)
  6. 2 Samuel 3,1
  7. 2 Samuel 3,8–12
  8. 2 Samuel 3,14–15
  9. 2 Samuel 4,5
  10. 2 Samuel 4,12
  11. (en) John Day, Yahweh and the Gods and Goddesses of Canaan, Sheffield Academic Press, coll. « Journal for the Study of the Old Testament » (no 265),‎ 2002 (ISBN 978-0826468307) p. 82
  12. 2S 4,4, 1Ch 8,34
  13. 2S 11,21, Jg 6:32

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :