Interplay Entertainment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Interplay

alt=Description de l'image Interplay3.PNG.
Création 1983
Fondateurs Brian Fargo
Personnages clés Herve Caen (CEO)
Siège social Drapeau des États-Unis Beverly Hills (États-Unis)
Activité Industrie vidéoludique
Produits Another World
Alone in the Dark
Fallout
Site web Site officiel

Interplay Entertainment Corporation est une compagnie américaine de développement et d'édition de jeux vidéo pour consoles et ordinateur personnel. Depuis 2004, ses activités sont erratiques et la compagnie est en faillite. En novembre 2006, l'espoir d'une relance renaît avec la volonté d'Interplay d'éditer une version online de Fallout, sa franchise la plus respectée du monde vidéoludique.

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise fut originellement fondée sous le nom d'«Interplay Productions» en 1983 par d'anciens employés de Boone Corporation, une compagnie qui œuvrait elle aussi, à l'époque, dans le domaine vidéoludique. Basée dans le sud de la Californie, ses premiers pas la dirigea vers l'élaboration d'un premier jeu vidéo, The Bard's Tale. Suivit Wasteland ; les deux jeux de rôle furent publiés par Electronic Arts.

Interplay débuta à publier ses propres jeux avec Neuromancer, une adaptation tirée d'un roman du même nom. Battle Chess fut le deuxième ludiciel que la compagnie publia, en 1988 sur Amiga puis sur la quasi-totalité des supports de l'époque. En 1991, Interplay publie RPM Racing sur SNES, le premier jeu original de Silicon & Synapse, futurs Blizzard Entertainment, qui réalisait auparavant des adaptations de jeux pour Amiga ou PC.

En 1993, elle publia Descent, jeu développé par Parallax Software, qui connut un succès retentissant.

En 1996, Interplay réalisa un jeu de stratégie futuriste au tour par tour sous le nom de M.A.X.: Mechanized Assault & Exploration.

En 1997, Interplay publia la production de Black Isle Studios, Fallout, sur PC. Ce jeu fut reçu avec enthousiasme par la communauté vidéoludique et par le public en général. Une suite, Fallout 2 suivit en 1998. Une autre franchise connut une popularité notable pour Interplay : Baldur's Gate. En 1999, Interplay sorti un jeu de rôle mythique et toujours considéré comme l'un des meilleurs jamais crée : Planescape Torment.

Alors que les coups de maître d'Interplay ont tous eut lieu sur PC, l'entreprise ne dédaigna pas l'édition de quelques jeux sur consoles. Baldur's Gate: Dark Alliance, ClayFighter, The Lost Vikings sont les plus célèbres - mais malgré tout, cette maison d'édition ne put rendre crédible aucune franchise à l'intérieur de ce marché.

En 1998, Interplay s'inscrivit à la bourse NASDAQ et fut rebaptisée «Interplay Entertainment Corp.». Elle rapporta durant les années subséquentes des pertes de plusieurs millions de dollars américains. De plus, Interplay parvint à se mettre à dos BioWare, le développeur des Baldur's Gate alors qu'ils développaient Neverwinter Nights. BioWare claqua la porte et ce fut Atari qui récupéra l'édition de Neverwinter Nights.

En 2002, Vivendi Universal Games, la branche jeux vidéo de Vivendi Universal, signa un accord avec Interplay pour la publication de futurs jeux que la compagnie produirait, n'ayant plus les moyens de publier elle-même ceux-ci. Cependant, à la fin de la même année, Titus Interactive, une compagnie française d'édition de jeu vidéo, prit le contrôle de la majorité des actions de Interplay. Le président fondateur, Brian Fargo démissionna du même coup et fut remplacé par Hervé Caen.

Pendant deux ans, l'entreprise tenta de se recentrer sur le marché nettement plus rentable et lucratif des consoles. De nombreux projets furent annulés, notamment un Fallout 3 mieux connu sous le nom de code Van Buren ainsi que quelques autres jeux de rôles. Cela causa un profond découragement dans le personnel de Black Isle Studios dont les membres les plus éminents partirent petit à petit. Un grand nombre d'entre eux ont créé et travaillent désormais chez Obsidian Entertainment. Les studios cessèrent officiellement toute activité en janvier 2004. La réorientation consoles eut pour conséquences la sortie de deux jeux basés sur des licences connues : Baldur's Gate: Dark Alliance 2 et Fallout: Brotherhood of Steel, un beat them all faisant place dans l'univers de Fallout. Le succès et la qualité ne furent pas suffisants pour sauver une compagnie à la production désormais totalement anémique.

En mai et juin 2004, Interplay subit de nouveau un revers important : le propriétaire des bureaux où l'entreprise se trouvait l'évinça pour loyer impayé depuis trop longtemps. Puis ce fut le tour des employés de passer leur tour après avoir passé plusieurs semaines sans être payés. Au même moment BioWare exigeait encore le paiement de centaine de milliers de dollars de royalties pour les Baldur's Gate.

Finalement, en juillet 2004, Interplay vend les droits de Fallout à Bethesda Softworks (mais pas la licence, ce qui l'autorise à développer de son côté des jeux sous ce nom) ainsi qu'une bonne partie des licences qui lui restait à d'autres éditeurs ou développeurs.

Toujours entièrement criblée de dettes, l'entreprise a le plus grand mal à trouver des sources de revenus et ce ne sont clairement pas les royalties de ses ultimes jeux qui permettront à terme à l'entreprise de repartir. Fin juin 2005, il resterait encore 4.7 millions de dollars de dettes à Interplay.

Le studio Titus Interactive fait totalement faillite au cours de l'année 2004.

Au 30 novembre 2006, des données économiques concernant des possibilités de paiement des impayés accumulés[1], par des dons d'argent permettant le développement d'un épisode online de Fallout, relance l'espoir de la communauté internationale d'un Fallout à la hauteur de la réputation.

Au 16 juin 2010, malgré un développement encore dans l'ombre, Fallout Online se dote d'un site internet permettant l'inscription à une bêta-test dont la date n'a pas encore été communiquée[2].

Studios[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

  • Interplay Discovery, une filiale d'Interplay qui publie les jeux réalisés par des développeurs indépendants.

Disparus[modifier | modifier le code]

Vendus[modifier | modifier le code]

Jeux[modifier | modifier le code]

En Développement[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Annulés[modifier | modifier le code]

  • Fallout Online était en développement chez Masthead Studios
  • Ballerium était en développement chez Majorem
  • Baldur's Gate: Dark Alliance III était en développement chez Interplay
  • Fallout: Brotherhood of Steel 2 était en développement chez Interplay
  • Fallout 3 (Van Buren) était en développement chez Black Isle Studios
  • Baldur's Gate III: The Black Hound était en développement chez Black Isle Studios

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Données économiques sur le projet de la version MMORPG de Fallout et sur le recouvrement des dettes.
  2. Site internet de Fallout Online permettant l'inscription à la future bêta-test du jeu