Henri Atlan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atlan.
Henri Atlan au Salon du livre de Paris en 2011.

Henri Atlan (né le 27 décembre 1931 à Blida en Algérie[1]) est un intellectuel, médecin biologiste, philosophe et écrivain français.

De 1983 à 2000, il a été membre du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) en France pour les sciences de la vie et de la santé. Il est aussi professeur émérite de biophysique et directeur du centre de recherche en biologie humaine de l'hôpital universitaire d'Hadassah, à Jérusalem, et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Il est élève à l'école Gilbert Bloch d'Orsay, fondée par Robert Gamzon, qui se propose d'aider les jeunes juifs traumatisés par la guerre et la Shoah à reconstruire leur identité juive par l'étude de l'histoire juive et du Talmud. Il y rencontre Liliane Cohen qu'il épouse en 1952 et dont il aura deux enfants. Après son divorce d'Henri Atlan, Liliane Atlan (1932-2011) garde son nom.

En 1958, il obtient son doctorat en médecine à Paris et, en 1971, un doctorat d'État des sciences à l'Université Paris-VII.

Centres d’intérêts et de recherche[modifier | modifier le code]

Complexité et auto-organisation[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Henri Atlan est l'un des pionniers des théories de la complexité et de l'auto-organisation du vivant.

Éthique[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Soulevant les problèmes fondamentaux touchant la vie et la science, savant et philosophe, spécialiste de Spinoza, Atlan met en regard la science, les textes bibliques, mythologiques, talmudiques, la philosophie, etc. Ses travaux interrogent la nature complexe des relations entre la science et l'éthique, de même que la compatibilité entre une pensée scientifique préoccupée souvent déterministe et la compréhension des complexités, source continue d'indéterminismes. Sa pensée contribue notamment à éclairer les questions de société que soulèvent le clonage, les découvertes récentes sur les prions, ou la biologie du développement.

Conseil de la création artistique[modifier | modifier le code]

En février 2009, il est nommé au Conseil de la création artistique par Marin Karmitz à la demande de Nicolas Sarkozy[2].

Controverse[modifier | modifier le code]

Henri Atlan a apporté son soutien aux thèses climato-sceptiques, critiquant notamment l'incertitude des prévisions des climatologues et le peu de fiabilité de leurs modèles[3]. Son article, dénonçant la « religion de la catastrophe », a fait l'objet de critiques de la part de scientifiques spécialistes des problématiques climatiques[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Organisation biologique et la Théorie de l'information, Hermann, Paris, 1972, (rééd. 1992).
  • Entre le cristal et la fumée, Seuil, Paris, 1979.
  • À tort et à raison : intercritique de la science et du mythe, Seuil, Paris, 1986 (Prix Psyché 1987).
  • Tout, non, peut-être : éducation et vérité, Seuil, Paris, 1991.
  • Questions de vie : entre le savoir et l'opinion, entretiens recueillis par C. Bousquet, Seuil, Paris, 1994.
  • La Fin du tout génétique ? Nouveaux paradigmes en biologie, INRA Éditions, Paris, 1999.
  • avec Marc Augé, Mireille Delmas-Marty, Roger-Pol Droit et Nadine Fresco, Le Clonage humain, Seuil, Paris, 1999.
  • Les Étincelles de hasard, tome I : Connaissance spermatique, Seuil, Paris, 1999.
  • La science est-elle inhumaine ? Essai sur la libre nécessité, Bayard, Paris, 2002.
  • Les Étincelles de hasard, tome 2 : Athéisme de l'écriture, Seuil, Paris, 2003.
  • U.A., l'utérus artificiel, Seuil, Paris, 2005.
  • avec Mylène Botbol-Baum, Des embryons et des hommes, PUF, Paris, 2007.
  • De la fraude : le monde de l'onaa, Seuil, Paris, 2010.
  • Le Vivant Post-Génomique ou qu'est-ce que l'auto-organisation ?, Odile Jacob, 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • F. Fogelman-Soulié (dir.), Les Théories de la complexité : autour de l'œuvre de Henri Atlan, Seuil, Paris, 1991.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Demain, avoir un enfant sans grossesse », notice biographique ayant paru dans Le Monde 2, no 61 du 16 avril 2005, p. 26.
  2. Nathaniel Herzberg « Le Conseil de la création, "coup de pied" culturel » Le Monde du 4 février 2009.
  3. H. Atlan, « La religion de la catastrophe », Le Monde, 27 mars 2010.
  4. Jean-Louis Fellous, Jean-Charles Hourcade et al. « Un étonnant effet collatéral du changement climatique », Le Monde, 6 avril 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]