Chantal Jaquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chantal Jaquet est une philosophe française contemporaine. Spécialiste de Spinoza, de l'histoire de la philosophie moderne et de la philosophie du corps, elle est actuellement professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où elle anime un séminaire de recherches sur Spinoza et où elle dirige Philonsorbonne, la revue de l'École doctorale de philosophie. Elle codirige également la collection "Les Anciens et les Modernes, Études de philosophie" aux éditions Classiques Garnier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Tincave, un hameau de montagne savoyard, et issue d'une famille très pauvre avec une mère au foyer et un père successivement berger, mineur, puis employé communal, Chantal Jaquet a accompli un parcours exceptionnel par rapport à son milieu social. Élève boursière au CEG de Bozel, elle est reçue 1re au concours d'entrée à l'École Normale d'Institutrices de Savoie, à l'âge de 15 ans. Destinée à devenir institutrice, elle est autorisée à poursuivre ses études en classes préparatoires, comme élève-maîtresse salariée, en raison de l'obtention d'une mention Très Bien au Baccalauréat de Lettres.

Elle est admise à l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, puis à l'Agrégation de philosophie. Après sa mise à disposition du Rectorat de Paris, elle enseigne comme professeur agrégé, successivement dans les lycées de Flers, dans l'Orne, de Draguignan, dans le Var, puis dans la banlieue parisienne à Étampes et Athis-Mons.

Parallèlement à l'enseignement secondaire, elle entreprend une thèse de doctorat intitulée Sub specie aeternitatis, Étude des concepts de temps, durée et éternité chez Spinoza, sous la direction de Jean-Marie Beyssade ; elle la soutient en 1994, obtenant la mention très honorable et les félicitations du jury à l'unanimité. L'année suivante, elle est élue Maître de conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle soutient ensuite une habilitation à diriger les recherches intitulée Les expressions de la puissance d'agir et elle est élue professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Centrées autour des expressions de la puissance d'agir, les recherches de Chantal Jaquet ont d'abord porté sur Spinoza, et plus particulièrement sur la puissance de l'esprit capable d'être éternel et de concevoir les choses sub specie aeternitatis. Prenant pour point de départ l'élucidation de cette expression sub specie aeternitatis, — qu'elle traduit par la formule "sous un regard d'éternité" —, Chantal Jaquet s'est interrogée sur les rapports entre l'éternité et la durée chez Spinoza qui demeurent des points aveugles du système et a cherché à penser leur articulation rationnelle au sein de l'existence (Cf.Sub specie aeternitatis, études des concepts de temps durée et éternité chez Spinoza, Kimé, 1997). Dans le prolongement de cette démarche, elle s'est tournée vers l'examen de la puissance du corps, qui fait pendant à celle de l'esprit et a remis totalement en cause dans son livre L'unité du corps et de l'esprit, Affects, actions, passions chez Spinoza, (PUF, 2004) la thèse du parallélisme psychophysique appliquée abusivement à Spinoza par des commentateurs comme Martial Gueroult ou Gilles Deleuze.

Constatant que l'auteur de l'Éthique se cantonne à des prémisses et confesse que "nul ne sait ce que peut le corps", Chantal Jaquet entend relever le défi en orientant ses recherches sur la puissance corporelle, aujourd'hui encore trop négligée par les philosophes. Elle va alors prendre appui sur un modèle spinoziste et le combiner avec une approche phénoménologique pour développer une réflexion philosophique propre, aussi bien sur la puissance technique et artistique du corps que sur sa puissance éthique et sexuelle (Cf. Le corps, PUF, 2001). Ses travaux sur le corps la conduisent actuellement à mener de façon originale des investigations sur l'odorat, pour élaborer une philosophie ayant pour objet ce sens oublié et pour fonder une esthétique olfactive.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres en nom propre[modifier | modifier le code]

  • Le Désir, Paris, Editions Quintette, 1991, réédité en septembre 2003. (ISBN 2-86850-123-0)
  • Sub specie aeternitatis, étude des concepts de temps durée et éternité chez Spinoza, Paris, Kimé, 1997, préface d'Alexandre Matheron. (ISBN 978-2841740710)
  • Spinoza ou la Prudence, Paris, Éditions Quintette, 1997, réédition en 2004. (ISBN 2-86850-133-8)
    • Spinoza o la prudentia, traduction espagnole par Axel Cherniavsky, 2008, Éditions Tinta Limón y Cactus, Buenos Aires.
  • Le Corps, Paris, PUF, Philosopher, 2001. (ISBN 978-2130516248)
  • L’unité du corps et de l’esprit. Affects, actions passions chez Spinoza, PUF, 2004. (ISBN 978-2130542049)
  • Les expressions de la puissance d’agir chez Spinoza, Publications de la Sorbonne, 2005. (ISBN 2859445374)
  • Philosophie de l’odorat, PUF, février 2010. (ISBN 978-2130579144)
  • Bacon et la promotion des savoirs, PUF, 2010. (ISBN 978-2130568575)
  • Les Transclasses ou la Non-Reproduction, PUF, 2014.

Directions d'ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Les trois erreurs de Bacon et de Descartes selon Spinoza, no 6 de la Revue de l’Enseignement philosophique, juillet-août 1997. Actes du colloque du 22 mars 1997 organisé sous la direction de C. Jaquet.
  • L'Héritage baconien au XVIIe et au XVIIIe siècles, Paris, Kimé, 2000.
  • Fortitude et servitude, Lectures de l’Éthique IV de Spinoza, en collaboration avec Pascal Sévérac et Ariel Suhamy, Kimé, 2003.
  • Les Pensées métaphysiques de Spinoza, sous la direction de Chantal Jaquet, Publications de la Sorbonne, 2004.
  • Les significations du « corps » dans la philosophie classique, sous la direction de Chantal Jaquet et Tamas Pavlovits, L’Harmattan, 2004.
  • Spinoza, Philosophe de l’amour, sous la direction de Chantal Jaquet, Ariel Suhamy, Pascal Sévérac, Presses de Saint-Étienne, 2005.
  • Les Facultés de l’âme à l’âge classique, sous la direction de Chantal Jaquet et Tamas Pavlovits, Publications de la Sorbonne, 2006.
  • La Multitude libre. Nouvelles lectures du Traité politique de Spinoza, sous la direction de Chantal Jaquet, Ariel Suhamy, Pascal Sévérac, Éditions Amsterdam, 2008.
  • La théorie spinoziste des rapports corps/esprit et ses usages actuels, Paris, Hermann, 2009.