Harry dans tous ses états

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Harry dans tous ses états

Titre original Deconstructing Harry
Réalisation Woody Allen
Scénario Woody Allen
Sociétés de production Sweetland Films
Jean Doumanian Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Sortie 1997
Durée 93 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Harry dans tous ses états (Deconstructing Harry) est un film américain réalisé par Woody Allen, sorti sur les écrans en 1997.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Woody Allen joue le rôle-titre : Harry, un écrivain tourmenté dont la vie pathétique se mélange parfois avec les nouvelles qu'il écrit.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une comédie noire, où l'on retrouve quelques-uns des thèmes préférés de Woody Allen : les mœurs amoureuses et sexuelles, la solitude, l'absurde, la relation entre l'écrivain et son œuvre, la frontière floue entre la réalité et l'onirique.

Le titre original, Deconstructing Harry, se réfère à la notion philosophique de déconstruction.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie en salles, Harry dans tous ses états rencontre un accueil favorable des critiques professionnelles : 71% des 35 commentaires recensés par le site Rotten Tomatoes sont positifs, pour une moyenne de 7,2/10[1], tandis qu'il obtient un score de 61/100 sur le site Metacritic, pour 19 commentaires collectés[2].

Box-office[modifier | modifier le code]

Sorti le 12 décembre 1997 aux États-Unis dans 10 salles, Harry dans tous ses états rapporte 356 476 $ lors de son premier week-end d'exploitation[3], faisant mieux que le précédent film de Woody Allen, Tout le monde dit I Love You, et ses 131 678 $ de recettes à la même période un an auparavant[4]. Par la suite, il n'est jamais distribué dans plus de 445 salles et engrange un total de 10 686 841 $ au cours de son exploitation[3]. Si ce résultat permet de faire mieux que Maudite Aphrodite, autre réalisation d'Allen, et ses 6 468 498 $ en 1995 et Tout le monde dit I Love You et ses 9 759 200 $ en 1996[4], Les recettes d'Harry dans tous ses états ne parviennent à pas dépasser le coût de production (20 millions de $)[3].

En France, sorti dans 295 salles le 21 janvier 1998, le film démarre en troisième position la semaine de sa sortie avec 417 673 entrées[5], faisant mieux que Maudite Aphrodite et ses 300 657 entrées, mais moins bien que Tout le monde dit I Love You et ses 462 471 entrées[6]. Jamais distribué au-delà de 317 salles, Harry dans tous ses états atteint le million d'entrées lors de sa quatrième semaine de présence à l'affiche[5]. L'exploitation se finit la semaine du 8 avril 1998 avec 1 285 535 entrées[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]