Giovanni Agnelli (1866-1945)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Agnelli.

Giovanni Agnelli

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Giovanni Agnelli (à droite) en compagnie de son petit fils Gianni en 1940

Naissance 13 août 1866
Villar Perosa, Italie
Décès 16 décembre 1945 (à 79 ans)
Turin, Italie
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Profession
Créateur et dirigeant du Groupe Fiat
Autres activités
Sénateur à vie du Royaume d'Italie
Famille

Giovanni Agnelli (né le 13 août 1866 à Villar Perosa, Piémont - mort le 16 décembre 1945 à Turin) est un industriel italien de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Visionnaire, il est le premier d'une grande famille d'industriels italiens dont la réussite avec la création de F.I.A.T. en 1899 le conduit à gérer un véritable empire industriel. Il n'a qu'un fils, décédé en 1935, il lègue ses biens à ses petits-enfants Gianni et Umberto Agnelli.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1866, fils d'Edoardo Agnelli (1831-1871) et d'Aniceta Frisetti, Giovanni Agnelli fait ses études au lycée San Giuseppe. Il embrasse la carrière militaire et se forme à l'académie militaire du Royaume d'Italie de Modène dont il sort avec le grade d'officier de cavalerie. Il fréquente ensuite l'école d'application militaire de Pinerolo.

Il épouse Clara Boselli (1869-1946) en 1889, et ils ont deux enfants : Edoardo Agnelli (1892-1935) et Aniceta Caterina (1889-1928) qui épouse Carlo Nasi, un des hommes de la finance de Fiat. Giovanni Agnelli, grand visionnaire de son époque, développe un intérêt particulier pour la mécanique appliquée ce qui lui vaut une première tentative d'entreprise dans ce domaine, sans succès. En 1893 il quitte l'armée pour revenir dans sa ville natale, Villar Perosa pour continuer l'exploitation des terres agricoles laissées par ses parents. En homme entreprenant qu'il esrt, il se lance dans le commerce du bois et des semences. Il est aussi élu maire de Villar Perosa en 1895 et occupe cette fonction pendant un demi siècle.

A Turin, où il décide de s'installer, il fréquente le café Burello où il fait la connaissance d'aristocrates passionnés de mécanique et d'automobiles. Avec quelques-uns d'entre eux, et avec en poche le fruit d'une partie de la vente de ses terrains agricoles, le 1er juillet 1899 il crée la Fabbrica Italiana Automobili Torino qui devient rapidement F.I.A.T. SpA. Il finance l'étude et la mise au point des premiers tricycles à moteur. En 1906, avec le constructeur de bicyclettes Ingegner Incerti, il fonde la société Roberto Incerti & C. Villar Perosa - RIV, pour produire des roulements à bille. Il semble que ce soit le règlement d'une course automobile à laquelle les voitures FIAT doivent participer qui l'incitent à créer cette société. En effet, ce texte prévoyait que tous les véhicules devaient être de fabrication italienne. La nouvelle entreprise, très innovante, permet un sérieux développement de la commune.

Giovanni Agnelli considère que le ski aurait un très grand avenir alors que ce sport vient de voir le jour. Entre 1928 et 1931 il en arrive à acheter beaucoup de terrains au Col de Sestrières quasiment à la frontière avec la France, où il construit la première station de ski d'Italie. Il la développe plus tard en y installant une colonie de vacances pour les enfants des ouvriers de Fiat.

L'énorme succès en affaires de Giovanni Agnelli est assombri par le décès de ses enfants, tout d'abord sa fille Aniceta en 1928 puis son fils Edoardo en 1935, victime d'un accident d'avion à Gênes. Edoardo, est président de la société RIV depuis 1920. On lui attribue toutes les compétences pour succéder à son père et faire progresser l'empire industriel à peine constitué. Giovanni faillit abandonner les affaires mais renonce à cette idée et se bat pour léguer le tout à ses petits-enfants.

Mussolini à Turin en 1932 avec Giovanni Agnelli

Les années qui suivent, jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale, permettent aux sociétés de Giovanni Agnelli de poursuivre leur croissance et c'est son premier petit-fils, qui porte son même prénom mais familièrement raccourci en Gianni, qu'il désigne pour lui succéder à la tête des entreprises. Au lendemain de la guerre, Giovanni Agnelli est accusé de compromission avec le régime fasciste de Mussolini et se voit privé très temporairement de la propriété de ses sociétés. Il décède peu de temps après.

Depuis 2002, son nom figure en bonne place dans l'Automotive Hall of Fame aux côtés de toutes les plus hautes personnalités du monde de l'automobile.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Cavaliere OCI BAR.svg : Chevalier de l'Ordre de la Couronne d'Italie le 8 décembre 1898
  • Commendatore OCI Kingdom BAR.svg : Grand Officier de l'Ordre de la Couronne d'Italie le 1er février 1920
  • Grande ufficiale SSML BAR.svg : Grand Officier de l'Ordre de S.S. Maurizio et Lazzaro le 6 février 1921

Liens externes[modifier | modifier le code]