George Shearing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

George Shearing

Description de cette image, également commentée ci-après

George Shearing en 1959

Informations générales
Nom de naissance Albert George Shearing
Naissance 13 août 1919
Battersea, Londres
Décès 14 février 2011 (à 91 ans)
New York
Genre musical Jazz
Instruments piano, accordéon
Labels Capitol Records;

Albert George Shearing (né le 13 août 1919 à Londres et mort le 14 février 2011 à New York[1]) est un pianiste anglais, aussi accordéoniste, compositeur et chef d'orchestre de jazz.

De très nombreux musiciens sont passés par son orchestre et ses formations : Cal Tjader, Eddie Duran, Toots Thielemans...

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Battersea à Londres, George Shearing est le benjamin d'une fratrie de neuf enfants, issus de la classe populaire : son père est livreur de charbon et sa mère est femme de ménage.

Il commence à apprendre le piano à trois ans et passe quatre ans à apprendre à l'école pour aveugles Linden Lodge (en)[2].

Bien qu'on lui ait proposé plusieurs bourses, il préfère jouer du piano et de l'accordéon dans un pub du coin. Il est alors fortement influencé par les enregistrements de Teddy Wilson et de Fats Waller[2]. Il commence à enregistrer en 1937 avec Leonard Feather. Il rejoint en 1940 le groupe d'Harry Parry (en) et joue avec Stéphane Grappelli. Il gagne plusieurs sondages organisés par Melody Maker.

Il débarque à New York en 1947, où son style, complexe harmoniquement, entre Swing, Be-bop et musique classique, plaît. Il joue avec Oscar Pettiford et Buddy DeFranco. En 1949, il forme son premier quintet sous son nom avec Margie Hyams (vibraphone), Chuck Wayne (guitare), remplacé plus tard par Toots Thielemans (présenté comme « John Tillman »), John Levy (contrebasse) et Denzil Best (batterie). Ils enregistrent pour Discovery, Savoy et MGM, où ils signent le « tube » September in the Rain (900 000 exemplaires vendus).

Il enregistre pour Capitol jusqu'à 1969. Il crée son label, Sheba, qui tiendra quelques années. En 1970, il commence à se lasser de la routine installée avec son quintet, et dissout le groupe en 1978. Il enregistre en 1976 The Reunion avec Andy Simpkins et Rusty Jones sur lequel apparaît Stéphane Grappelli. Il joue en trio, en solo et en duo, avec Marian McPartland, Hank Jones, Wes Montgomery, Jim Hall... Il enregistre avec Mel Tormé en 1979 chez Concord records. Leur collaboration lui offrira deux Grammy Awards en 1983 et 1984. Il gagne en 1994 un « Ivor Novello Lifetime Achievement Award »

George Shearing continue de jouer. Il passe ses dernières années entre New York et Chipping Campden (Gloucestershire, Angleterre). Il joue avec Mel Tormé en Angleterre.

Il publie ses mémoires en 2004, Lullaby of Birdland. Peu après, il souffre d'une chute et est obligé d'arrêter de jouer en public.

Il est fait chevalier en 2007.

Il meurt à New York, le 14 février 2011, à 91 ans.

Style[modifier | modifier le code]

George Shearing est connu pour son utilisation des block chords, une technique de piano consistant à jouer les mélodies en accords.

Son intérêt pour la musique classique trouve un aboutissement lors de concerts avec des orchestres symphoniques dans les années 50/60 ; on trouve dans ses solos des réminiscences d'Erik Satie, de Frederick Delius ou de Claude Debussy.

Discographie[modifier | modifier le code]

Enregistrements :

  • 1949 : September in the rain
  • 1951 : An Evening with George Shearing Quintet
  • 1952 : I Hear Music
  • 1955 : George Shearing Caravan (MGM)
  • 1955 : The Shearing Spell (Capitol)
  • 1956 : Velvet Carpet (Capitol)
  • 1956 : Latin Escapade (Capitol)
  • 1957 : Black Satin (Capitol)
  • 1958 : George Shearing and Dakota Station : In The Night (Capitol)
  • 1958 : Burnished Brass (Capitol)
  • 1958 : Latin Lace (Capitol)
  • 1958 : In The Night
  • 1959 : George Shearing On Stage (Capitol)
  • 1959 : Latin Affair (Capitol)
  • 1959 : George Shearing and Peggy Lee : Beauty And The Beat (Capitol)
  • 1959 : On The Sunny Side Of The Strip (Capitol)
  • 1959 : Satin Affair (Capitol Mono) et (1961 Stereo)
  • 1961 : No hard feeling
  • 1960 : George Shearing and Nancy Wilson : The Swingin's Mutual (Capitol)
  • 1961 : George Shearing and Nat King Cole : Nat King Cole Sings/George Shearing Plays
  • 1962 : Mood Latino (Capitol)
  • 1962 : San Franscico Scene (Capitol)
  • 1962 : Jazz Moments
  • 1962 : Shearing Bossa Nova
  • 1965 : Rare Form (Capitol)
  • 1965 : George Shearing and The Montgomery Brothers :Love Walked In (Jazzland)
  • 1966 : Makin' whoppee
  • 1974 : My Ship
  • 1976 : The Reunion
  • 1977 : Windows
  • 1979 : On Target
  • 1979 : Blues Alley Jazz (live)
  • 1979 : Concerto for Classic Guitar and Jazz Piano
  • 1980 : On a Clear Day
  • 1982 : George Shearing & Mel Tormé
  • 1981 : Alone Together
  • 1984 : Bright Dimension
  • 1985 : Grand Piano
  • 1986 : More Grand Piano
  • 1990 : On a Clear Day
  • 1992 : Walkin' : Live at Blue Note
  • 1994 : Great Britain's Marian McPartland & George Shearing
  • 1997 : Favorite Things
  • 2001 : Back to Birdland

Compositions célèbres[modifier | modifier le code]

Certaines de ses compositions sont devenues des standards de jazz :

  • Lullaby of birdland
  • Conception
  • I'll Never Smile Again
  • East of the Sun (and West of the Moon)
  • Mambo Inn
  • Let’s Call the Whole Thing Off

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès du pianiste de jazz George Shearing », AFP (par cyberpresse.ca),‎ 14 février 2011 (consulté le 14 février 2011).
  2. a et b (en) « Biographie de George Shearing », sur allaboutjazz.com (consulté le 10 juillet 2014).