Français langue étrangère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FLE (homonymie) et TEF.

Le français langue étrangère (FLE) est la langue française lorsqu'elle est enseignée à des non francophones, dans un but culturel, professionnel ou encore touristique. On le distingue parfois du français langue seconde (FLS) et de l'alphabétisation, bien qu'il s'agisse du même domaine de recherche et parfois des mêmes enseignants. Par raccourci, un étudiant (francophone) en FLE est un étudiant qui suit une formation le préparant à être professeur de français à des non-francophones.

Cours de français langue étrangère[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Pour les adultes, on distingue plusieurs types de structures :

  • les écoles de langues privées (commerciales ou associatives) ou des centres de langues universitaires accueillent chaque année près de 100 000 étudiants[réf. nécessaire] qui apprennent le français dans le cadre de leurs études. Avec la multiplication de la mobilité étudiante ces centres se sont multipliés. Afin d'assurer la qualité d'enseignement de ces structures, depuis 2007, les ministères de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, des Affaires étrangères et de la Culture et de la Communication ont lancé le Label Qualité FLE[1] avec quatre critères d'évaluation : l'accueil et l'hébergement, la qualité des cours et de l'enseignement, les locaux, la gestion.

Désormais, les étudiants étrangers peuvent choisir un centre labellisé sur un répertoire en ligne[2].

  • le réseau des Alliances françaises en France : associations à but non lucratif, les Alliances françaises ont pour mission la promotion de la langue et de la culture française en France et à l’étranger. Labellisées depuis 2007[réf. nécessaire], les Alliances françaises de France sont des acteurs majeurs de l’enseignement du français langue étrangère. Avec près de 11 500 étudiants de 160 nationalités différentes chaque année l’Alliance française Paris Île-de-France est la plus importante école de français langue étrangère en France.[réf. nécessaire]

C'est aussi à l'Alliance française de Paris que les premières méthodes d'apprentissage du français langue étrangère ont été créées (le « Mauger bleu » en 1953) dès 1894[réf. nécessaire].

  • des structures à but non lucratif proposant des cours gratuits (maisons de quartier, centres sociaux, etc.) où les enseignements le plus souvent gratuits sont parfois assurés par des bénévoles. Cependant, certaines structures associatives ou collectivités territoriales, dont l'objectif est l'intégration sociale des étrangers résidant en France, recrutent également des professionnels pour assurer les formations linguistiques de FLE ou d'alphabétisation.

L'enseignement du FLE en entreprise se développe aussi à la suite de la loi 2004 où la maîtrise de la langue française est reconnue comme compétence professionnelle. La formation peut être prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle continue ou dans le cadre du DIF (Droit individuel à la formation). La plupart des centres de FLE labellisés sont également organisme de formation continue.

Pour les personnes mineures non francophones, résidant en France, il existe des classes pour non francophones destinées aux élèves nouvellement arrivés en France (ENAF), au sein de l'Éducation nationale. On parle généralement de classe d'initiation (CLIN) pour le primaire et de classe d'accueil (CLA) pour le secondaire.

Outre la liste officielle des centres labellisés[3], un répertoire général des centres de FLE en France est disponible en ligne[4].

La Librairie pédagogique du FLE est située à Paris dans le 13e arrondissement. Elle regroupe toute la production éditoriale pour l'enseignement du FLE, y compris dans le domaine numérique. Un accueil professionnel des enseignants et futurs enseignants y est assuré du mardi au vendredi[5].

Dans les autres pays[modifier | modifier le code]

La quasi-totalité des établissements du réseau culturel relevant du ministère français des Affaires étrangères français (centres culturels et instituts français), dont c'est une des missions, assurent un enseignement de français aux étrangers, à la seule exception des villes où ils coexistent avec une Alliance française conventionnée, comme Lisbonne ou Zagreb, où l'Alliance française assure les cours, tandis que l'Institut français s'occupe des manifestations culturelles et de la médiathèque centre de ressources.

Les Alliances françaises, structures locales sans but lucratif, sont également reconnues par l'État français pour enseigner le FLE aux étrangers. Elles signent à cet effet des conventions avec les ambassades qui fixent des objectifs communs et attribuent le cas échéant des moyens à cet effet.

Par ailleurs, il existe de nombreux centres et écoles privés d'enseignement du français.

Les attachés de coopération pour le français et attachés de coopération éducative envoyés dans les ambassades de France à l'étranger contribuent très largement à la promotion de l'apprentissage du français dans les systèmes scolaires étrangers : promotion de sections scolaires bilingues, financement de formations pour des professeurs de l'enseignement scolaire et universitaire, etc.

Formation initiale et continue des enseignants et formateurs de français langue étrangère[modifier | modifier le code]

Filières universitaires de FLE en France : le master de français langue étrangère[modifier | modifier le code]

La maîtrise de FLE a été créée dans les universités françaises par arrêté du 25 janvier 1983, renouvelé par les arrêtés du 9 février 1993 et du 30 avril 1997. Depuis la mise en place du système LMD, la plupart des universités habilitées à délivrer la maîtrise FLE préparent des masters professionnels ou de recherche dont la première année (M1) a un parcours inspiré de l'ancienne maîtrise FLE.

En 2014, les universités françaises formant au Master FLE sont : Aix - Marseille Université, Université d'Angers, Université catholique de l'Ouest d'Angers (UCO), Université d'Artois, Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse (UAPV), Université de Franche-Comté, Centre de linguistique appliquée (CLA), Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, Université du Littoral Côte d'Opale, Université de Bretagne Occidentale (UBO), Université de Caen, Université de Savoie, Université Blaise Pascal (UBP), CAVILAM, Université Stendhal Grenoble 3, Université Charles-de-Gaulle- Lille 3, Université Lumière - Lyon 2 - Faculté des Lettres, Sciences du langage, Arts (LESLA), Université du Maine, Université de Lorraine, Université Paul Valéry Montpellier III, Université Nancy 2, Université de Nantes, Université de Nice, Université d'Orléans, Université de la Sorbonne nouvelle - Paris 3, Université de la Sorbonne - Paris 4, Université René Descartes de Paris 5, Université Paris Diderot - Paris 7, Université Paris 8 - Vincennes - Saint-Denis, Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), Université de Paris Ouest Nanterre, Université de Pau, Université de Perpignan Via Domitia, Université de Poitiers, Université de Haute Bretagne - Rennes 2, Université de Rouen, Université Jean Monnet, Université de Strasbourg, Université de Toulouse Le Mirail, Université François Rabelais[6].

L'enseignement à distance est possible pour certaines universités dont l'Université d'Angers (Master 1), l'Université d'Artois, l'Université de Franche-Comté, l'Université Stendhal Grenoble 3, l'Université Charles-de-Gaulle- Lille 3, l'Université Paul Valéry Montpellier III (M1), l'Université de la Sorbonne nouvelle - Paris 3, l'Université de Rouen[6].

Autres formations pour les professeurs de Français langue étrangère[modifier | modifier le code]

L'Alliance française Paris Île-de-France est le berceau des méthodes de FLE et a développé en premier des formations pour des professeurs de FLE depuis 1886. Les professeurs formés à Paris partaient ensuite enseigner le français dans le réseau des Alliances françaises du monde.

Le professorat (1948) est le diplôme historique de l'Alliance française de Paris pour les professeurs de français langue étrangère, il s'intitule désormais le DPAFP[7] et se déroule à Paris sur une durée de cinq mois. L'Alliance française Paris Île-de-France propose également en partenariat avec le Centre national d'enseignement à distance (CNED) un diplôme d'enseignement à distance pour les professeurs de FLE : le DAEFLE (Diplôme d'Aptitude à l'Enseignement du Français Langue Étrangère). Aujourd'hui[Quand ?], ce sont ainsi près de 2 300 professeurs du monde entier qui sont formés chaque année, sur place ou à distance, en formation initiale ou continue via différents programmes : stages d’été, formations à la carte, stage d’observation…

La formation au DAEFLE est accessible aux bacheliers après la réussite d'un test.

Elle est composée de 5 modules fondamentaux:

  • Éléments de didactique et méthodologie générale du FLE (120 heures)
  • Phonétique et méthodologie de la prononciation (120 heures)
  • Enseigner la grammaire en FLE (60 heures)
  • L’évaluation en FLE (60 heures)
  • Observation et guidage de classe (60 heures) ou Stage pratique en présence pour les centres conventionnés avec l’Alliance Française Paris Ile-de-France (60 heures)

et un modules de spécialisation parmi:

  • Méthodologie de l’enseignement de la civilisation et de la littérature (60 heures)
  • Enseigner le français sur objectif spécifique (60 heures)
  • Le FLE aux enfants (60 heures)
  • Les technologies de l’information et de la communication en classe de langue (60 heures)
  • Enseigner le français à des adultes peu ou pas scolarisés : outils et pratiques (60 heures)

L’examen final comporte 2 épreuves : une transversale en deux parties et une de spécialisation[8].

Parmi les autres institutions proposant de telles formations hors des parcours universitaires diplômants, on peut relever :

Reconnaissance de la formation sur le plan national et international[modifier | modifier le code]

Le FLE souffre depuis ses débuts d'un manque de reconnaissance des quatre ministères (MEN, MER, MAE, Immigration, intégration, identité nationale et codéveloppement) dont dépendent le recrutement des métiers du FLE/FLS.

En France, les nombreuses demandes des principaux acteurs pour la création d'un CAPES FLE n'ont jamais abouti et les enseignants exerçant dans les classes d'accueil et d"intégration au niveau primaire et secondaire ou dans les départements de FLE au niveau universitaire se retrouvent bien souvent dans des situations administratives inextricables, les empêchant d'accéder à la titularisation. À l'étranger, hormis dans le réseau culturel du MAE, la spécialisation FLE reste encore peu connue et n'est pas considérée dans la plupart des cas comme un critère déterminant au niveau du recrutement des enseignants dans les universités et écoles privées de langue.

Diplômes et tests de langue pour étrangers[modifier | modifier le code]

Diplômes et tests du ministère français de l'Éducation nationale, gérés par le CIEP[modifier | modifier le code]

DILF[modifier | modifier le code]

Le DILF, Diplôme initial de langue française, est un diplôme de langue française pour les premiers apprentissages créé en 2006 (Décret du 19 décembre 2006 no 2006-1626 et arrêté du 20 décembre 2006 fixant le contenu des épreuves). Le DILF valide un premier niveau de maîtrise du français ; il s’appuie sur le Référentiel pour les premiers acquis en français, défini par rapport aux niveaux de compétences en langues proposés par le Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l'Europe (niveau A.1.1.).

Depuis 2007, ce diplôme a été retenu par l’Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII ex. ANAEM) pour évaluer le niveau acquis à l’issue des formations linguistiques offertes dans le cadre du Contrat d'accueil et d'intégration (CAI) des étrangers en situation régulière nouvellement arrivés en France.

Le DILF est aussi proposé, hors de ce cadre, en métropole et dans les DOM-TOM, dans des centres d’examen agréés par la Commission nationale du DILF. Hors du cadre CAI, le DILF peut être passé soit à l’issue de plans de formation départementaux ou régionaux, soit dans des centres de formation en français langue étrangère, soit dans cadre de dispositifs publics d’apprentissage du français pour les étrangers au sein de GRETA.

DELF, DALF[modifier | modifier le code]

Pour les élèves, étudiants et autres apprenants étrangers non francophones, le ministère français de l'éducation nationale a créé par arrêté du 22 mai 1985 le DELF, Diplôme d'études en langue française et le DALF, Diplôme approfondi de langue française, sous forme de diplômes constitués d'unités capitalisables. Le Centre international d'études pédagogiques (CIEP) de Sèvres administre ces diplômes pour l'étranger et chaque académie en France. Un arrêté du 19 juin 1992 a scindé l'ancien diplôme élémentaire en deux diplômes d'études en langue française (premier degré composé de quatre unités, second degré de deux unités).

Ce système a été modifié par un arrêté du 7 juillet 2005. Depuis le 1er septembre 2005, les diplômes d'études en langue française (DELF) comme le DALF sont alignés sur le Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l'Europe. Le système de 10 unités capitalisables et 3 diplômes laisse la place à six diplômes autonomes : DELF A1 et A2, DELF B1 et B2, DALF C1 et C2. On peut se présenter directement à n'importe lequel de ces diplômes : il n'y a pas de progression obligatoire de A à C.

L’offre des diplômes DELF DALF est adaptée à tous les âges et tous les publics. Elle est harmonisée sur l’échelle à 6 niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues. Chacun de ces diplômes évalue les quatre compétences de communication : la compréhension de l’oral, la compréhension des écrits, la production écrite, ainsi que la production et l’interaction orales. Les examens du DELF et du DALF composent un ensemble de 17 examens associés à six niveaux de difficulté et quatre types de publics : enfants, adolescents, adultes et professionnels. Les diplômes DELF et DALF sont valables sans limitation de durée.

Il existe plusieurs déclinaisons du DELF DALF :

  • la version tous publics (adultes) : Le DELF et le DALF « tous publics » s’adresse aux candidats adultes désireux de valoriser leurs compétences en français à des fins personnelles ou professionnelles.
  • Le DELF option professionnelle - DELF PRO est constitué de quatre diplômes indépendants correspondant aux quatre premiers niveaux du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), du niveau A1 au niveau B2. Les quatre diplômes du DELF Pro (A1, A2, B1, B2) abordent les situations de communication et les thématiques du monde du travail, tout secteur et métier confondus. La mention « option professionnelle » figure sur les diplômes délivrés.
  • Le DELF PRIM se décline en trois examens correspondant respectivement au niveau A1.1 (arrêté du 10 juillet 2009 du ministère de l’Éducation nationale), A1 et A2 et validant les compétences acquises à l’école primaire par les élèves de 78 ans à 12 ans.
  • Le DELF junior/ scolaire s’adresse aux adolescents en âge de scolarisation dans le secondaire. La version junior/scolaire du DELF est construite sur la même structure que le DELF version tous publics. Seules les thématiques diffèrent, les supports tenant compte des centres d’intérêt des jeunes. Les épreuves du DELF junior et du DELF scolaire sont identiques. Les épreuves du DELF junior sont organisées dans les centres de français langue étrangère (alliance française, institut français, centre de FLE, etc.). Le DELF scolaire est organisé dans des établissements scolaires public ou privé.
Le DELF Scolaire en France[modifier | modifier le code]

Depuis février 2007, la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) du ministère de l’Éducation nationale a invité les rectorats à inclure le DELF en milieu scolaire dans les formations destinées aux enfants nouvellement arrivés en France. Depuis, les collégiens étrangers peuvent passer gratuitement une épreuve du DELF scolaire (niveau A1, A2 ou B1). Le prix d'un tel diplôme au regard de la situation de certains mineurs non francophones du casnav a toujours été sujet à débat : en effet, tout en étant payant, il leur était souvent la seule validation officielle possible. Ce type d'élève n'a en effet pas toujours les capacités linguistiques requises pour passer le brevet des collèges. Quelles que soient ses connaissances en histoire ou en biologie dans sa langue d'origine, un non francophone sera forcément linguistiquement handicapé lors du brevet des collège, et souvent incapable de l'obtenir. La reconnaissance nationale du DELF signifie que cette incapacité linguistique est une injustice dorénavant contrebalancée par la passation d'épreuves adaptée au profil de l'élève : un diplôme linguistique, le DELF, qui se devait donc d'être tout aussi national que le brevet des collèges.

Tout élève scolarisé dans une classe d'accueil (CLA) dépendant d'un casnav peut donc dorénavant tenter le DELF scolaire (en plus du brevet). Ce sont les niveaux A1, A2 et B1 qui sont visés, car ils correspondent au niveau général des collégiens venant d'arriver en France.

Le DELF scolaire est ainsi un diplôme qui reprend la même structure et les mêmes enjeux que le DELF tous publics, mais il tient compte des centres d'intérêts des adolescents. Dans la reconnaissance nationale du diplôme, c'est surtout la gratuité de ce DELF là qui est en jeu pour les (jeunes) élèves du casnav. En effet, il s'agit surtout d'un public défavorisé, enfants d'immigrés, alors que les étudiants majeurs sont au contraire favorisés, venant en France dans un but culturel et touristique.

TCF[modifier | modifier le code]

Le CIEP propose également le TCF, Test de connaissance du français. Le TCF, décliné en différents « TCF » en fonction du public, a été passé par plus de 300 000 personnes depuis son introduction en janvier 2002[14]. Pour toutes les déclinaisons, le TCF est valable 2 ans et donne lieu à une attestation. Ce test est composé de 3 épreuves obligatoires (compréhension orale, compréhension écrite et structures de la langue) et de 2 épreuves facultatives (expression écrite et expression orale) pour le TCF Tous Publics. Le TCF permet à tous ceux qui le désirent de faire une photographie de leur niveau de français dans chacune de ces compétences. Il existe d'autres déclinaisons : le TCF RI (Relations Internationales), le TCF SO (Sur Ordinateur), le TCF pour le Québec (TCF pour toute personne désireuse d'émigrer au Québec). Il existe un nombre important de centres de passation dans le monde et en France. Une version spécifique correspondant aux critères d'accession à la nationalité française existe depuis peu[Quand ?] : le TCF-ANF (TCF pour l'accès à la nationalité française)[15].

Diplômes et tests de l'Alliance française Paris Île-de-France[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2008, l'Alliance française Paris Île-de-France proposait des diplômes de français :

  • CEFP1 (Certificat d'études de français pratique 1) ;
  • CEFP2 (Certificat d'études de français pratique 2) ;
  • DL (Diplôme de Langue) ;
  • DSLCF (Diplôme supérieur langue et culture françaises) ;
  • DHEF (Diplôme de hautes études françaises).

Depuis 2008, l'Alliance française Paris Île-de-France a renoncé à sa gamme propre de diplômes et a décidé de privilégier la préparation et la délivrance des diplômes du ministère français de l'Éducation nationale : TCF, DELF, DALF et de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP) : DFP (Diplôme de Français Professionnel) et TEF (Test d’Évaluation du Français) Ces derniers testent l’aptitude et la compétence du candidat à utiliser le français écrit et oral dans plusieurs domaines de la vie professionnelle et à des niveaux différents. Ils représentent un véritable atout pour tous ceux qui se trouvent concernés par la communication professionnelle dans l’univers francophone et international.

Les Alliances françaises sont pour la plupart centres d'examen pour le DELF et le DALF (ainsi assez souvent, que des certifications de la CCIP). Ainsi, cinq cessions d'examen du DELF-DALF ont lieu chaque année à l'Alliance française Paris Île-de-France. L'école propose également des cours de préparation à ces examens.

Diplômes et tests du Centre de langue française de la CCI Paris Ile-de-France[modifier | modifier le code]

Diplôme de français professionnel (DFP)[modifier | modifier le code]

Les Diplômes de français professionnel sont des certifications qui attestent des compétences de communication écrites et orales en français dans les principaux domaines du monde professionnel : affaires, droit, santé, diplomatie, tourisme et hôtellerie, sciences et techniques, mode-design.

Ces diplômes sont indexés sur différents niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe (CECRL).

Ces diplômes, au nombre de 17, s’obtiennent à l’issue d’une formation délivrée par le Centre de langue française de la CCI Paris Ile-de-France ou par l’un des centres agréés de son réseau. Les épreuves, construites à partir de situations professionnelles réelles, sont adaptées au monde économique actuel.

Filière Entreprise

  • DFP A2 ;
  • DFP B1 ;
  • DFP Affaires B2 ;
  • DFP Affaires C1 ;
  • DFP Affaires C2.
  • DFP Secrétariat B1 ;
  • DFP Secrétariat B2 ;

Filière Droit

  • DFP Juridique B2 ;

Filière Santé

  • DFP Médical B2 ;
  • DFP Soins infirmiers B2;

Filière Diplomatie et Relations internationales

  • DFP Diplomatie B1

Filière Science

  • DFP Scientifique et Technique A2;
  • DFP Scientifique et Technique B1;

Filière Tourisme

  • DFP Hôtellerie et restauration A2;
  • DFP Tourisme et Hôtellerie B1;
  • DFP Tourisme et Hôtellerie, Option Guide B2;

Filière Mode-design

  • DFP Mode A2

Test d'évaluation de français[modifier | modifier le code]

Elle propose aussi le TEF, Test d'évaluation du français.

Le test d’évaluation de français (TEF) est le premier test standardisé de français langue étrangère diffusé sur le marché des langues dans le monde.

Créé par le Centre de langue française de la CCI Paris Ile-de-France, le TEF est reconnu en France et à l’international par :

Le TEF se décline en cinq versions différentes :

  1. TEF (Test d’évaluation de français)
  2. TEF pour l'accès au Québec
  3. TEF Canada
  4. TEF pour la naturalisation
  5. TEF pour les études en France

Le TEF et ses variantes se caractérisent par leur approche communicative. Il se composent d'épreuves qui mobilisent des savoir-faire et des savoir-être communicatifs dans des situations opérationnelles. Le TEF et ses variantes fournissent une photographie linguistique du niveau du candidat. Au-delà d'un score, l'attestation de résultats précise le niveau du candidat sur une échelle en correspondance directe avec le CECR et fournit une évaluation diagnostique de ses compétences au moyen de commentaires qui rendent compte de la performance du candidat à chacune des épreuves du test.

e-tef est la version électronique du TEF. Premier test de français en ligne, e-tef permet de délivrer immédiatement aux candidats leurs résultats aux épreuves obligatoires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Catégories connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]