Fort Rouge (Delhi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fort Rouge.
Ensemble du Fort Rouge *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Red Fort, Delhi by alexfurr (2).jpg
Coordonnées 28° 39′ 20″ N 77° 14′ 27″ E / 28.6556, 77.24083 ()28° 39′ 20″ Nord 77° 14′ 27″ Est / 28.6556, 77.24083 ()  
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Subdivision Delhi
Type Culturel
Critères (ii) (iii) (vi)
Superficie 49 ha
Zone tampon 43 ha
Numéro
d’identification
231rev
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 2007 (31e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le Fort rouge, aussi appelé le Palais-fort de Shahjahanabad ou Lal Qil'ah, est une forteresse d'architecture moghole de Delhi, Inde. Il est inscrit depuis 2007 sur la liste du patrimoine mondial.

Le fort est aussi le lieu depuis lequel le premier ministre d'Inde s'adresse à la nation chaque 15 août (l'Inde a acquis son indépendance le 15 août 1947), il est le symbole de l'indépendance de l'Inde.

Description[modifier | modifier le code]

Le fort doit son nom au grès rouge utilisé pour sa construction[1].

Le Fort rouge se tient sur le côté est de Shahjahanabad (ancien nom de Dehli). Le mur d'enceinte mesure près de 2,5 km de long et mesure entre 16 m de haut (du côté de la rivière) et 33 m de haut (du côté de la ville). Le bâtiment est immense (656 m × 328 m)

Les jardins sont alimentés en eau par le détournement de la rivière Yamuna.

Le Fort rouge est l'une des attractions touristiques les plus populaires d'Inde, attirant des millions de visiteurs chaque année.

Histoire[modifier | modifier le code]

La facade principale du fort

Le Fort rouge a été construit par l'empereur moghol Shâh Jahân entre 1636 et 1648. Il s'agit d'un gigantesque complexe aux murs d'enceinte coiffés de tours, qui renferme de nombreux palais impériaux, édifices en marbre et mosquées.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, des procès furent intentés au Fort Rouge par les Britanniques contre les officiers capturés de l'Armée nationale indienne, le général Shah Nawaz Khan et les colonels Prem Sahgal et Gurbaksh Singh Dhillon notamment ce qui provoqua la colère de la population et une révolte de l'armée indienne ce qui probablement accéléra le processus d'indépendance.

En décembre 2000, le site a été la cible d'un attentat du groupe terroriste Lashkar-e-Toiba. Deux soldats et un civil ont trouvé la mort. D'après les médias, le but de l'attaque était d'empêcher le processus de paix entre l'Inde et le Pakistan au sujet du Cachemire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Ensemble du Fort Rouge, site de l'UNESCO.