Shâh Jahân

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shah Jahan
Image illustrative de l'article Shâh Jahân
Titre
Empereur moghol
19 janvier 162819 juillet 1658
Prédécesseur Jahângîr
Successeur Aurangzeb
Biographie
Dynastie Moghols
Nom de naissance A'la Azad Abul Muzaffar Shahab ud-Din Mohammad Khurram
Date de naissance 4 mars 1592
Lieu de naissance Lahore (Pakistan)
Date de décès 1er février 1666
Lieu de décès Āgrā
Père Jahângîr
Mère Taj Bibi Bilqis Makani
Conjoint Kandahari Begum
Akbarabadi Mahal
Mumtaz Mahal
Enfant(s) Purhunar Begum
Jahanara

(16141681)
Dara Shikoh (1615-1659)
Shah Shuja(1616-1661)
Roshanara Begum (1617-1671)
Aurangzeb(16181707)
Murad Baksh(1624-1661
Gauharara Begum (16311706)

Religion Musulman

Shâh Jahân (5 janvier 1592 - 22 janvier 1666) a dirigé l'Empire moghol de 1627 à 1658. Son nom signifie en persan "roi du monde". Il était le fils de Jahângîr, roi moghol, et de son épouse hindoue la Bégum Bilqis Makani (morte en 1619).

Bien qu'il ait eu trois quarts de sang hindou, son règne marqua un certain durcissement en faveur de l'islam dans la conduite de l'Empire, après les règnes œcuméniques de son grand-père Akbar et de son père Jahângîr. Cependant, les arts — dont l'art de la miniature continue à produire de belles pièces — et l'architecture mogholes atteignent leur sommet.

Il reste associé à la construction du Taj Mahal à Âgrâ, destiné à son épouse préférée Mumtâz Mahal, morte en 1631 en mettant au monde leur quatorzième enfant. Shâh Jahân est aussi associé à la construction de la plus grande mosquée d'Inde, la Jama Masjid de Delhi. A Lahore, il fait construire le Fort et les Jardins de Shalimar, ainsi que la mosquée de Wazir-Khan.

Durant les huit dernières années de sa vie, il fut emprisonné par son fils Aurangzeb dans une partie du Fort rouge ayant une vue directe sur le Taj. Cet enfermement est la conséquence de son soutien à Dârâ Shikôh, le frère aîné d'Aurangzeb, comme successeur. Sa fille aînée Jahanara Begum s'occupa de lui avec dévouement.

Un de ses sabres a été vendu chez Sotheby's à Londres, le 24 octobre 2007, Arts of the Islamic world, lot 246 pour 446 100 £.