Fontaine de Trevi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trevi (homonymie).
Fontaine de Trevi
La fontaine de Trevi.
La fontaine de Trevi.
Présentation
Nom local Fontana di Trevi
Période ou style style baroque
Architecte Niccolò Salvi et Niccolo Pannini
Date de construction 1762
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Localité Rome
Localisation
Coordonnées 41° 54′ 03″ N 12° 28′ 59″ E / 41.900875, 12.483167 ()41° 54′ 03″ Nord 12° 28′ 59″ Est / 41.900875, 12.483167 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Fontaine de Trevi

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Fontaine de Trevi
Neptune, le dieu Océan, jaillit de la niche centrale, sur un char tiré par deux chevaux marins et deux tritons-cascades.

La fontaine de Trevi (fontana di Trevi) est un monument du XVIIIe siècle, un des sites touristiques les plus célèbres de Rome. Elle est adossée au Palais Poli.

Origine[modifier | modifier le code]

Commandée à Niccolò Salvi en 1732 par le pape Clément XII Corsini[1] pour remplacer le modeste bassin installé à cet endroit par Nicolas V, la fontaine de Trevi fut achevée trente ans plus tard en 1762 par Niccolo Pannini. Adossée au palazzo Poli, cette œuvre monumentale en forme d'arc de triomphe, écrase la minuscule place sur laquelle elle se trouve.

L’origine de son nom peut être légendaire ; d'aucuns affirment qu’elle fut nommée Trevi à cause des bas-reliefs de la fontaine, en référence à la légende selon laquelle une dénommée « Trevi » aurait sauvé sa virginité en indiquant l’emplacement de cette source. Mais l'étymologie la plus acceptée, moins poétique mais plus probable est latine : trivium (tre vie en italien), signifiant « trois rues », et Trevi est justement le nom du rione (secteur administratif, dans plusieurs villes italiennes) où trône cette fontaine monumentale, rendez-vous par excellence des amoureux et des couples désirant un enfant.

Description[modifier | modifier le code]

La fontaine de Trevi est un exemple de la perpétuation du style baroque dans la Rome du XVIIIe siècle, de par son mélange des effets (elle joue à la fois sur l'architecture, la sculpture et le son), sa monumentalité (elle est structurée par quatre colonnes d'ordre colossal) et sa référence à la fontaine des Quatre-Fleuves de la piazza Navona par Le Bernin. L'ensemble est surmonté du blason du pape Clément XII, ainsi que de quatre statues sous la balustrade représentant les quatre saisons.

La niche principale abrite le dieu de l'Océan, Neptune, sculpture de Pietro Bracci ; elle est entourée par l'abondance et la salubrité, œuvres de Filippo della Valle, un sculpteur florentin ; ces deux rondes-bosses étant elles-mêmes surmontées de deux bas-reliefs représentant d'un côté la jeune fille découvrant la source alimentant la fontaine (par Grossi) et de l'autre, le général et homme politique romain Agrippa commandant la construction de l’aqueduc de l'Aqua Virgo alimentant la fontaine (par Andrea Bergondi). Le char d'Océan est tiré par des chevaux marins eux-mêmes précédés par des tritons. L'un des chevaux est paisible tandis que l'autre semble agité, afin de symboliser les deux aspects que peut nous offrir la mer.

La fontaine est alimentée en eau par l'aqueduc de l'Aqua Virgo, construit en 19 av. J.-C. par Marcus Vipsanius Agrippa. Ce canal de 20 km de long alimenta en eau durant tout le Moyen Âge, le secteur du Champ de Mars.

À droite se situe un rocher surnommé l'Œuf. Celui-ci a été placé par l'architecte devant la boutique d'un commerçant peu aimable cachant ainsi la vue sur la fontaine depuis la boutique.

Coutume[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des monuments de Rome, Florence ou Venise, la fontaine de Trevi est en permanence assaillie de touristes.

Il est de coutume de jeter une pièce de monnaie par le bras droit en tournant le dos à la fontaine avant de quitter Rome, une superstition associée à la fontaine étant que celui qui fait ce geste est assuré de revenir à Rome afin de retrouver cette pièce. Cependant, la monnaie de cette fontaine est collectée par les autorités et envoyée à des œuvres de charité, qui se partagent près d'un million d'euros par an, soit près de 14 000 euros par semaine ou 2 000 euros par jour[2]. Chaque matin, avant l'arrivée des touristes, la circulation de l'eau est coupée. La fontaine est nettoyée à la brosse et les pièces sont rassemblées en un long serpent, à l'aide de longues perches, et récoltées par aspiration, sous la surveillance de la police.

La coutume s'est depuis répandue, certains touristes ayant désormais l'habitude de jeter des pièces dans les fontaines ou bassins du monde entier, parfois même sans donner de signification précise à leur geste.

Restauration[modifier | modifier le code]

En 2013, l'entreprise italienne Fendi entreprend sa restauration[3] qui devrait durer 20 mois. Cette restauration opérée avant que la fontaine ne soit trop dégradée s'effectuera sans avoir besoin de masquer le monument au public.

La fontaine au cinéma[modifier | modifier le code]

Philatélie[modifier | modifier le code]

En 1973, la Poste italienne a dédié un timbre de 25 lires en l'honneur de la fontaine de Trevi.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :