Nous nous sommes tant aimés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nous nous sommes tant aimés (C'eravamo tanto amati) est un film italien réalisé par Ettore Scola, sorti en 1974.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Italie, 1944. Gianni, Nicola et Antonio se lient d'amitié alors qu'ils ont pris le maquis pour combattre les Allemands. Lorsque sonne l'heure de la libération, un monde nouveau s'offre à eux. Militants fervents, pleins de rêves et d'illusions, les voici prêts à faire la révolution. Alors que tous trois, à des périodes différentes, vont avoir une aventure avec Luciana, aspirante actrice, la vie les sépare après la chute du régime fasciste et l'avènement de la République. Gianni, avocat en quête de clients, épouse Elide, la fille d'un grossier parvenu, puis se retrouve veuf. Nicola, qui se vouait à être critique de cinéma, devient enseignant en province où il abandonne sa famille pour Rome. Antonio restera brancardier dans un hôpital romain et finira par épouser Luciana, continuant avec elle à lutter pour ses droits. Par hasard, tous trois se rencontrent mais la communication entre eux est devenue bien différente de celle de leur jeunesse : « Nous voulions changer le monde, mais le monde nous a changés ! », déclare l'un des protagonistes…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Par le biais de la participation de Nicola (Stefano Satta Flores) à un jeu télévisé dont les questions portent sur le cinéma, ou lorsque les personnages croisent le tournage d'un film, participent à un ciné-club ou à la conférence d'un cinéaste, Ettore Scola profite de son film pour « tirer un coup de chapeau » à quelques monuments du cinéma, à savoir Le Cuirassé Potemkine, Partie de campagne, La Porte du ciel (La porta del cielo de Vittorio De Sica), Le Voleur de bicyclette, Mademoiselle Julie (Fröken Julie de Sjöberg), La Dolce vita, L'Année dernière à Marienbad et L'Éclipse (L'Eclisse d'Antonioni).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'Avant-scène cinéma n° 556 : un dossier et le découpage intégral du film

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) RSdoublage.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]