Expérience de pensée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une expérience de pensée (en anglais : thought experiment ; en allemand : Gedankenexperiment) est un essai pour résoudre un problème en utilisant la seule puissance de l'imagination humaine. Cette méthode remonte initialement à Galilée qui en faisait la clé de ses recherches scientifiques, mais elle a été principalement thématisée par Ernst Mach qui, dans sa Mécanique, en retrace le développement historique tout en lui fournissant une justification épistémologique. L'utilisation en philosophie des expériences de pensée fait partie de la méthode qui est celle de la philosophie analytique. La démarche générale qui préside aux expériences de pensée se formule par la question : que se passerait-il si... ? De nombreuses expériences de pensée concernent les paradoxes de notre connaissance ; elles s'appliquent à des situations réelles, possibles physiquement (d'après ce que nous comprenons des lois de la nature), ou possibles dans le temps (i.e. possible tant que nous n'en savons pas plus sur les lois de la nature) ou possibles logiquement.

Une expérience de pensée est généralement composée de trois étapes :

Il faut bien sûr garder à l'esprit qu'une expérience de pensée est souvent une illustration, et n'explique alors qu'imparfaitement l'idée dont elle découle. Ce n'est en aucun cas une démonstration.

Exemples d'expériences de pensée[modifier | modifier le code]

En physique[modifier | modifier le code]

En thermodynamique :

En relativité restreinte :

En mécanique quantique :

En philosophie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • François-Xavier Demoures et Éric Monnet, « Le monde à l’épreuve de l’imagination : Sur « l’expérimentation mentale » », Tracès, ENS, no 9,‎ 2005, p. 37-51 (lien DOI?, résumé)