Démon de Laplace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'expression « démon de Laplace », aussi parfois appelé « génie de Laplace » fait référence à une expérience de pensée proposée par Laplace dans son ouvrage Essai philosophique sur les probabilités (1814) pour illustrer son interprétation du déterminisme :

« Une intelligence qui, à un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée et la situation respective des êtres qui la composent, si d’ailleurs elle était suffisamment vaste pour soumettre ces données à l’analyse, embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de l’univers et ceux du plus léger atome ; rien ne serait incertain pour elle, et l’avenir, comme le passé, serait présent à ses yeux. »

— Pierre Simon Laplace, Essai philosophique sur les probabilités[1]

Le terme « démon » ne provient pas de Laplace lui-même mais a été introduit par ses commentateurs. Comme l'indique la citation, Laplace fait référence à « une intelligence ».

Nous pouvons penser que l'expression a été créée par similitude avec le cas du démon de Maxwell.

Le terme « démon » dans ces deux expressions est utilisé dans le sens de la mythologie grecque de Daemon, à connotation neutre, plutôt que dans le sens la tradition judéo-chrétien[Lequel ?] où le démon est un être maléfique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Simon Laplace, Essai philosophiques sur les probabilités, Courcier,‎ 1814 (lire en ligne), p. 2., consulté le 27 juin 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]