Nathan Rosen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nathan Rosen

Naissance 22 mars 1909
Brooklyn, New York (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Décès 18 décembre 1995 (à 86 ans)
Haïfa (Israël)
Domicile États-Unis, Israël
Nationalité Américain-Israélien
Champs Physique
Institutions Institute for Advanced Study
Technion
Université Ben Gourion du Néguev
Diplôme Massachusetts Institute of Technology
Renommé pour Paradoxe EPR
Sticky bead argument

Compléments

Nombreuses collaborations avec Albert Einstein

Nathan Rosen est un physicien (Brooklyn, 22 mars 1909 - 26 juillet 1995) qui collabora en 1935 avec Albert Einstein et Boris Podolsky sur l'interprétation de la mécanique quantique. Ils écrivent tous trois en 1935 le fameux article « La description de la réalité physique par la mécanique quantique peut-elle être considérée comme complète ? » (Physical Review, n° 47), dit du "paradoxe EPR".

Il collabora également en 1935 avec Albert Einstein sur la théorie du pont Einstein-Rosen, ou plus communément appelé Trou de ver (WormHole), théorie selon laquelle un trou noir et un trou blanc (ou fontaine blanche) seraient reliés l'un a l'autre. Le trou blanc étant l'exact symétrie d'un trou noir, expulsant de la matière au lieu de l'attirer comme le fait le trou noir.

Il émigre après la Seconde Guerre mondiale en Israël, où il fonde l'Institut de physique du Technion de Haïfa.

Lien externe[modifier | modifier le code]