Eren Derdiyok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eren Derdiyok
080603 Derdiyok.jpg
Eren Derdiyok en 2008 avec la Suisse.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Turquie Kasımpaşa Spor Kulübü
Numéro 9
Biographie
Nom Eren Derdiyok
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de la Turquie Turquie
Nat. sportive Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance 12 juin 1988 (26 ans)
Lieu Bâle, Suisse
Taille 1,91 m
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1994-2005 Drapeau : Suisse BSC Old Boys
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2005-2006 Drapeau : Suisse BSC Old Boys 020 (14)
2006-2009 Drapeau : Suisse FC Bâle 090 (25)
2009-2012 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 112 (35)
2012-2014 Drapeau : Allemagne Hoffenheim 020 0(1)
2013-2014 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 025 0(1)
2014- Drapeau : Turquie Kasımpaşa Spor Kulübü
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2006-2007 Drapeau : Suisse Suisse -19 ans 013 0(9)
2007-2009 Drapeau : Suisse Suisse espoirs 007 0(8)[1]
2008- Drapeau : Suisse Suisse 046 0(8)[2]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 3 mai 2014

Eren Derdiyok, né à Bâle, le 12 juin 1988 est un footballeur suisse, d'origine kurde. Évoluant au poste d'attaquant, il joue actuellement avec le Kasimpasa Spor Kulübü, et en équipe de Suisse depuis 2008. Les bâlois l'ont surnommé « le buteur des grands stades », faisant allusion à ses deux magnifiques buts face à l'Angleterre à Wembley, et au Camp Nou face au FC Barcelone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

  • Les débuts (2005-2006)

Eren Derdiyok débute sa carrière dans les équipes de jeunes du BSC Old Boys, un club de 2e Ligue Suisse, soit la 5ème division suisse, qui est alors au niveau régional. L'entraîneur Massimo Ceccaroni le fait débuter en équipe première. Christian Gross, l'entraîneur du FC Bâle remarque son talent, lors d'un match de Coupe de Suisse opposant son équipe aux Old Boys. Derdiyok est ainsi transféré au FC Bâle en 2006[3].

  • L'aventure bâloise (2006-2009)

Chez les rhénans, il s'impose peu à peu et c'est finalement lors de la saison 07-08 qu'il connaîtra du succès et notamment en équipe de Suisse. Durant cette saison 2007-2008, Derdiyok réalise le doublé coupe-championnat avec son club, il inscrit 7 buts en Super League pour le FC Bâle et marque lors de la finale de la Coupe de Suisse. Il dispute également la Coupe UEFA. Suite à sa bonne saison, il se fait aussi sélectionner pour l'Euro 2008.

Lors de la saison 2008-2009, il inscrit le but égalisateur (1-1) face au FC Barcelone lors de la phase de groupe de la Ligue des Champions. Son sens du but et ses bonnes performances attireront des grands clubs européens dont Galatasaray SK et quelques clubs de Série A, il rejoint finalement son coéquipier Tranquillo Barnetta en signant un contrat de 4 ans avec le Bayer Leverkusen, le 28 mai 2009.

  • Bayer Leverkusen (2009-2012)

Dès son arrivée en Bundesliga, Derdiyok bénéficie de la confiance de son entraîneur Jupp Heynckes, qui en fait un titulaire aux côtés de Stefan Kiessling, où durant la saison 2009-2010, Eren Derdiyok marque 12 buts en 33 matchs de Bundesliga.

Pour la saison 2010-2011, il joue en alternance avec Kiessling du fait du changement de tactique (4-2-3-1).

Lors de la saison 2011-2012, il inscrit un but d'anthologie en octobre face au VfL Wolfsbourg, but qu'il qualifiera lui-même comme étant le plus beau de sa carrière. Sur une longue balle qu'il reçoit dans les 16 mètres, il contrôle, fait un sombrero à un joueur et marque sur une superbe bicyclette, beaucoup parlent alors du but de l'année. Le 23 novembre, il rentre en jeu face à Chelsea en Ligue des Champions, le Bayer étant mené 1 à 0, il égalise sur une tête à la 73e et Manuel Friedrich inscrit le but de victoire à la 91e ce qui permet au Bayer Leverkusen de se qualifier pour les 8e de finale. Quelques jours plus tard, il inscrit un hat-trick face au Hertha Berlin, alors que le Bayer est mené 2 à 0, il finit la rencontre à 3-3.

  • TSG 1899 Hoffenheim puis retour au Bayer Leverkusen (2012-)

Le 2 mai 2012, le magazine Kicker annonce le transfert du Suisse à Hoffenheim pour un montant de 8 millions d'euros. Le contrat est d'une durée de 4 ans [4]. Comme il perd sa place à la pointe de l'attaque, son manque de temps de jeu le pousse à obtenir un prêt d'une saison en faveur de son ancien club le Bayer Leverkusen, le 30 aout 2013.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Né en Suisse mais d'origine turque[5], Derdiyok a choisi de représenter la Nati. Il intègre l'équipe de Suisse des moins de 19 ans, puis dispute les matches qualificatifs pour le Championnat d'Europe Espoirs 2009 avec la sélection suisse. À cette occasion, il marque 7 buts en 5 matches et devient le meilleur buteur de la sélection Espoirs.

  • Les débuts chez les A (2008)

En février 2008, Eren Derdiyok est appelé en équipe nationale Suisse par le sélectionneur Köbi Kuhn pour pallier les absences des attaquants Alexander Frei et Marco Streller. Lors du match amical face à l'Angleterre, disputé au Wembley Stadium, il entre en jeu en seconde période et égalise à 1-1[6].

  • L'Euro 2008, réussite personnelle, échec collectif

Grâce à sa bonne saison à Bâle, Derdiyok fait partie à 20 ans des 23 joueurs suisses sélectionnés en vue de l'Euro 2008 en étant préféré à Häberli et Lustrinelli, il est le plus jeune joueur de la compétition[7]. Remplaçant au début de la compétition, il sera finalement titulaire lors des deux derniers matchs de l'équipe de Suisse, il est l'unique passeur décisif pour l'unique buteur de la Suisse Hakan Yakin, il devient ainsi au cours de ce tournoi le deuxième meilleur passeur avec 2 passes décisives et Yakin, deuxième meilleur buteur avec 3 buts. Pour sa première grande compétition avec la Suisse, Derdiyok a beaucoup apporté alors qu'il était seulement remplaçant au début du tournoi, mais au terme du collectif, cela reste décevant, car la Suisse est éliminée dès le 1er tour.

  • Coupe du Monde 2010

Derdiyok est retenu par Ottmar Hitzfeld, pour disputer la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud et il est le 3e choix en attaque derrière Blaise N'Kufo et Alexander Frei dans l'esprit d'Hitzfeld. Il est titulaire lors du premier match de la Suisse contre l'Espagne du fait de la blessure d'Alexander Frei, où il réalise un match sensationnel et est passeur décisif pour Gelson Fernandes, qui permet a la Suisse de battre le Champion d'Europe en titre et futur champion du monde. Il a notamment failli inscrire le 2 à 0, en dribblant la défense espagnole, il enchaîne avec un tir qui touchera le poteau. Contre le Chili, il est remplacé par Frei, mais il rentrera en jeu et a notamment failli égaliser, la balle passant très proche des cages chiliennes. Alors que la victoire est impérative contre le Honduras, la Suisse sera très malchanceuse, obtenant occasions sur occasions avec un Derdiyok et Yakin très dangereux, elle ne parvient pourtant pas à marquer et est éliminée de la compétition.

  • 2012: Qualifications ratées et retour en grâce

Derdiyok confirme ainsi sa place de titulaire après cette Coupe du Monde. Suite aux retraites de N'Kufo, Frei, Streller et Hakan Yakin, il est très attendu, mais son rendement reste parfois mitigé, l'équipe de Suisse étant éliminée lors des éliminatoires de l'Euro 2012.

Néanmoins, l'équipe de Suisse en pleine phase de transition remontre de bonnes choses lors des rencontre contre la Bulgarie et l'Angleterre et décroche un nul face aux Pays-Bas, en match amical.

La rencontre-clé de Derdiyok en sélection aura lieu le 26 mai 2012, face à l'Allemagne, une des équipes favorites pour l'Euro 2012 : il inscrit son premier triplé en équipe nationale sur notamment des passes décisives de son coéquipier en club, Tranquillo Barnetta, lors d'une rencontre impressionnante, qui a vu la Suisse créer la surprise en s'imposant 5 à 3.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Suisse FC Bâle :

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées par saison[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous récapitule les statistiques en match officiel de Eren Derdiyok :

Statistiques de Eren Derdiyok au 3 mai 2014[8]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
2005-2006 Drapeau de la Suisse BSC Old Boys 2. Liga 18 10 2 4 - - - 20 14
2006-2007 Drapeau de la Suisse FC Bâle Super League 12 1 2 0 - - - 14 1
2007-2008 Drapeau de la Suisse FC Bâle Super League 27 7 5 3 C3 7 0 39 10
2008-2009 Drapeau de la Suisse FC Bâle Super League 24 9 4 3 C1 9 2 37 14
2009-2010 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen 1. Bundesliga 33 12 2 1 - - - 35 13
2010-2011 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen 1. Bundesliga 32 6 2 3 C3 10 3 44 12
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen 1. Bundesliga 25 7 1 1 C1 7 2 33 10
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Hoffenheim 1. Bundesliga 19 1 1 0 - - - 20 1
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen (prêt) 1. Bundesliga 17 1 3 0 C1 5 0 25 1
Total sur la carrière 207 54 24 15 - 37 7 268 76

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. 6 février 2008 Londres, Angleterre Drapeau : Angleterre Angleterre 1-2 Défaite Match amical
2. 9 septembre 2009 Riga, Lettonie Drapeau : Lettonie Lettonie 2-2 Nul Éliminatoires de la Coupe du monde 2010
3. 10 août 2011 Vaduz, Liechtenstein Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein 2-1 Victoire Match amical
4. 11 octobre 2011 Bâle, Suisse Drapeau : Monténégro Monténégro 2-0 Victoire Éliminatoires de l'Euro 2012
5.
6.
7.
26 mai 2012 Bâle, Suisse Drapeau : Allemagne Allemagne 5-3 Victoire Match amical
8. 14 novembre 2012 Sousse, Tunisie Drapeau : Tunisie Tunisie 2-1 Victoire Match amical

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Eren Derdiyok - Player profile », sur transfermarkt (consulté le 16 janvier 2014)
  2. (en) « Fiche de Eren Derdiyok », sur National Football Teams (consulté le 16 janvier 2014)
  3. http://fr.euro2008.uefa.com/news/kind=1/newsid=653815.html
  4. (en) « Hoffenheim land Derdiyok », Sky Sports,‎ 3 mai 2012 (consulté le 19 mai 2012)
  5. (de) Article de DRS3 sur les Suisses turques jouant pour la Nati
  6. « La Suisse entame l'année de l'Euro par une défaite », TSR, 7 février 2008
  7. « L'Italie la plus vieille, Derdiyok le plus jeune », UEFA, 29 mai 2008
  8. Statistiques de Eren Derdiyok sur footballdatabase.eu

Sur les autres projets Wikimedia :