Dihydrolipoamide S-acétyltransférase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Acétyl-CoA:dihydrolipoamide
S-acétyltransférase (E2)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Structure d'une sous-unité de dihydrolipoamide S-acétyltransférase d’Azotobacter vinelandii consituant le noyau du complexe pyruvate déshydrogénase[1] ; PDB 1EAF.

N° EC EC 2.3.1.12
N° CAS 9032-29-5
Données
IntEnz Vue IntEnz
BRENDA Entrée BRENDA
IUBMB 2.3.1.12 à l'IUBMB
KEGG Entrée KEGG
MetaCyc Voie métabolique
PRIAM Profil
PDB Structures
GO AmiGO / EGO

La dihydrolipoamide S-acétyltransférase (E2), ou dihydrolipoyl transacétylase, est la deuxième des trois enzymes du complexe pyruvate déshydrogénase (PDC), constitué d'une décarboxylase, d'une transacétylase et d'une réductase agissant séquentiellement dans la décarboxylation oxydative du pyruvate en acétyl-CoA, réaction qui réalise notamment la liaison entre la glycolyse et le cycle de Krebs ; les autres enzymes du complexe sont la pyruvate déshydrogénase (E1) et la dihydrolipoyl déshydrogénase (E3).

Le complexe pyruvate déshydrogénase[modifier | modifier le code]

La réaction globale catalysée par le PDC est la suivante :

Pyruvic-acid-2D-skeletal.svg   + CoA-SH + NAD+  →  NADH + H+ + CO2 +   Acetyl co-A wpmp.png
Pyruvate   Acétyl-CoA


Le mécanisme de cette réaction est assez complexe, et peut être résumé par le schéma simplifié ci-dessous :

Mécanisme réactionnel du complexe pyruvate déshydrogénase (R = H sur ce schéma) :
    - la pyruvate déshydrogénase (E1) catalyse les étapes A et B avec la thiamine pyrophosphate (TPP),
    - la dihydrolipoamide S-acétyltransférase (E2) catalyse l'étape C avec la lipoamide et la coenzyme A (CoA-SH),
    - la dihydrolipoyl déshydrogénase (E3) catalyse les étapes D et E avec la FAD et la NAD+.

La dihydrolipoamide S-acétyltransférase[modifier | modifier le code]

La dihydrolipoamide S-acétyltransférase est une acétyltransférase faisant intervenir successivement trois cofacteurs : la thiamine pyrophosphate (TPP, liée à la pyruvate déshydrogénase), la dihydrolipoamide et la coenzyme A (CoA-SH), cette dernière étant convertie en acétyl-coenzyme A (acétyl-CoA).

Thiamindiphosphat.svg   Dihydrolipoamide.svg   Coenzym A.svg
Thiamine pyrophosphate (TPP)   Dihydrolipoamide   Coenzyme A (CoA-SH)

Le véritable cofacteur est en fait l'acide lipoïque davantage que la (dihydro)lipoamide, mais cet acide carboxylique est lié par covalence à la protéine E2 au moyen d'une liaison amide sur un résidu lysine, ce qui donne l'équivalent d'un résidu lipoamide.

Lipoic acid.svg       L-lysine-skeletal.png
Acide lipoïque       L-Lysine

Nomenclature et dénominations[modifier | modifier le code]

Le nom systématique de cette enzyme est acétyl-CoA:enzyme-N6-(dihydrolipoyl)lysine S-acétyltransférase.

Dans la littérature, elle peut cependant être désignée par tout une série de noms d'usage, tels que (liste non limitative) :

  • acétyl-CoA:dihydrolipoamide S-acétyltransférase,
  • acide lipoïque acétyltransférase,
  • dihydrolipoamide S-acétyltransférase,
  • dihydrolipoate acétyltransférase,
  • dihydrolipoïque transacétylase,
  • dihydrolipoyl acétyltransférase,
  • lipoate acétyltransférase,
  • lipoate transacétylase,
  • lipoïque acétyltransférase,
  • lipoic transacétylase,
  • lipoylacétyltransférase,
  • thioltransacétylase A,
  • transacétylase X.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mattevi A, Obmolova G, Kalk KH, Teplyakov A, Hol WG, « Crystallographic analysis of substrate binding and catalysis in dihydrolipoyl transacetylase (E2p) », Biochemistry, vol. 32, no 15,‎ avril 1993, p. 3887–901 (PMID 8471601, DOI 10.1021/bi00066a007)

Articles connexes[modifier | modifier le code]