Locus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Locus (homonymie).
NF2.PNG

Génétique[modifier | modifier le code]

En génétique, un locus est un emplacement physique précis et invariable sur un chromosome, et par extension la carte factorielle le représentant. Un locus peut être un endroit du chromosome où se situe un gène mais pas nécessairement.

Il ne faut pas confondre allèle et locus. Un allèle est une « version » d'un gène et peut se retrouver à différents endroits sur un même chromosome et même sur un chromosome différent (duplication et transposition). Un locus correspond à un fragment séquentiel invariant : par exemple on peut décider de s'intéresser au locus 6p21.3. Le 6 indique la 6e paire de chromosomes ; le p indique qu'il se situe sur le bras court du chromosome et le 21.3 révèle la position exacte du locus par rapport à l'extrémité du télomère. Pour le pluriel de locus, il est d'usage d'utiliser locus (ou loci), le premier étant recommandé par les rectifications orthographiques de 1990.

Un locus à effets quantitatifs (abrégé en QTL pour quantitative trait locus) est un locus où la variation allélique est associée à la variation d’un caractère quantitatif. La présence d’un QTL est déduite de la cartographie génétique, où la variation totale est divisée en des parties liées à un nombre de régions chromosomiques distinctes.

Un locus de caractères d'intérêt économique (abrégé en ETL pour economic trait locus) est un locus ayant une influence sur un caractère et contribuant au revenu d'un producteur agricole.

Le logarithme du rapport de la probabilité de liaison entre deux locus sous une hypothèse θ de liaison, à l'hypothèse d'indépendance (θ = 1/2), souvent nommé lod score, est utilisé pour estimer la distance entre deux gènes liés sur un même chromosome.

Anatomie[modifier | modifier le code]

En anatomie, le locus (au pluriel loci) désigne également le site anatomique rencontré sur les structures nerveuses répertoriées dans la nomenclature anatomique dite parisiensa nomina anatomica (P.N.A.). L'exemple le plus connu dans ce cas est celui du locus niger qui est une lame de substance grise située dans une zone du système nerveux central appelée le pédoncule cérébral. Cette zone qui sépare les couches supérieures et inférieures de la substance blanche à ce niveau est constituée de neurones qui interviennent dans la régulation des mouvements automatiques. C'est la lésion du locus niger (substantia nigra) qui est à l'origine des troubles de type parkinsonien

Articles connexes[modifier | modifier le code]