Concours national commun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Concours national commun d'admission aux grandes écoles d'ingénieurs (CNC) est un concours marocain organisé chaque année en mois de mai au profit des étudiants de la 2e année des classes préparatoires, couramment appelée "Maths Spé" (Mathématiques spéciales), et ce pour l'admission dans les grandes écoles d'ingénieurs marocaines ou assimilées. Les épreuves se déroulent pendant une semaine dans les différents centres des classes préparatoires du pays pour les candidats inscrits au Maroc et un centre international à Paris pour les candidats étrangers.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du CNC a commencé en 1986 après la décision des grandes écoles d'ingénieurs marocaines d'externaliser les 2 années préparatoires, et d'organiser un seul concours d'intégration en optant pour un système de 3 ans pour le cycle d'ingénieur d’État au sein de ces écoles. Ainsi, le programme des classes préparatoires est devenu commun et normalisé.

Les premiers centres des classes préparatoires au Maroc étaient le Lycée Moulay Youssef à Rabat, Lycée Mohammed V à Casablanca et Lycée Moulay Idriss à Fès. Aujourd'hui le pays compte plus de 19 centres des classes préparatoires présents dans les principales villes du royaume, et de 2 centres spéciaux militaires à l' École Royale de l'Air (Marrakech) et l' École Royale Navale (Casablanca) qui intègrent aussi ce système dans leurs cursus.

Ce concours tire sa notoriété du rythme et du niveau élevés du programme des classes préparatoires, il est considéré comme étant le concours scientifique et technique le plus dur du Maroc. Le CNC a aussi une renommée internationale, en effet, les énoncés de ses épreuves paraissent annuellement dans les périodiques des concours internationaux d'admission aux grandes écoles[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le concours national commun est ouvert aux élèves ayant effectué régulièrement la 1re et la 2e année des classes préparatoires nationales ou étrangères, publiques ou privées, dans les 4 filières scientifiques et technologiques suivantes :

  • MP (Mathématiques, physique),
  • PSI (Physique et sciences de l'ingénieur),
  • TSI (Technologie et sciences industrielles),
  • BCPST (Biologie, chimie, physique et sciences de la terre).

Ce concours comporte des épreuves communes écrites à l'issue desquelles une admissibilité générale est prononcée. Le jury peut déclarer un certain nombre de candidats Grands Admis qui seront dispensés des épreuves d'admission. Le Jury peut aussi déclarer une liste de candidats Admis avec dispense de l'oral par ordre de mérite en plus des candidats Grands Admis. Les candidats déclarés Admissibles et qui ne sont pas dispensés de l'oral doivent passer les épreuves communes d'admission (oral). Ceux qui ne se présentent pas à une ou plusieurs épreuves du concours sont éliminés du concours et ne seront pas classés.

Classes préparatoires au Maroc[modifier | modifier le code]

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont des filières d'enseignement supérieur situées généralement dans les lycées. Communément appelées classes prépas ou prépas et pour la plupart publiques, elles sélectionnent sur dossier et recommandations après le baccalauréat et préparent en 2 ans les étudiants aux concours d'admission de certaines écoles de commerce, et de certaines écoles d'ingénieurs...

Les classes préparatoires aux grandes écoles ont pour fonction d'accroître le niveau des connaissances des bacheliers dans différents champs disciplinaires de manière à les rendre aptes à suivre une formation en grande école dans les filières littéraires, économiques et commerciales et scientifiques. Chaque filière est subdivisée en voies.

Pour chaque voie d'étude, un programme national d'études est fixé par arrêté, après élaboration en copartenariat avec les grandes écoles.

Ces connaissances sont évaluées par les concours qu'organisent les grandes écoles.

Les élèves qui au terme de ces formations n'intègrent pas une grande école peuvent poursuivre leurs études à l'université[2].

Liste des écoles participant au CNC[modifier | modifier le code]

Grandes écoles d'ingénieurs[modifier | modifier le code]

Cette catégorie regroupe les grandes écoles d'ingénieurs marocaines participant au CNC qui est organisé chaque année par la Direction de la Formation des Cadres (DFC) et présidé -à tour de rôle- par une de ces écoles :

École Sigle Date
de création
Effectif
(CNC 2012)[3],[4]
Ville Particularité
Académie internationale Mohammed VI de l'aviation civile AIAC 2000 110 (en stagnation+0) Casablanca Métiers de l'aviation
École Hassania des travaux publics EHTP 1971 350 (en stagnation+0) Casablanca Métiers des BTP
École Mohammadia d'ingénieurs EMI 1959 500 (en stagnation+0) Rabat Polyvalente, régime militaire
École nationale d'industrie minérale ENIM 1972 260 (en stagnation+0) Rabat Polyvalente
École nationale des pilotes de ligne ENPL 1970 0 (en stagnation+0)[5] Casablanca Formation des pilotes
École nationale supérieure d'électricité et de mécanique de Casablanca ENSEM 1986 215 (en stagnation+0) Casablanca Ingénieurs électro-mécaniciens
École nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes ENSIAS 1992 220 (en stagnation+0) Rabat Métiers de l'Informatique
École supérieure des industries du textile et de l'habillement ESITH 1996 135 (en stagnation+0) Casablanca Textile, cycle ingénieur payant
Institut agronomique et vétérinaire Hassan II IAV 1966 35 (en stagnation+0) Rabat Agronomie, topographie
Institut national des postes et télécommunications INPT 1961 210 (en diminution-20) Rabat Métiers des télécoms
Institut national de statistique et d'économie appliquée INSEA 1961 224 (en stagnation+0) Rabat Métiers de la statistique, économie et finance

L'Institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises (ISCAE) exige à ses candidats MP et PSI l'admissibilité au CNC (réussir les épreuves écrites) avant de passer les épreuves orales de l'institut. Outre les écoles précitées, les écoles du réseau des écoles nationales des sciences appliquées (ENSA) et celui des facultés des sciences et techniques (FST) participent elles aussi au concours.

Écoles militaires[modifier | modifier le code]

Les classes préparatoires dans les écoles militaires marocaines sont internes, leurs écoles d'ingénierie ne recrutent que les candidats appartenant à leurs propres centres.

École Sigle Date
de création
Effectif
(CNC 2012)[6],[7]
Ville Particularité
École royale de l'air de Marrakech ERA 1970 26 (en stagnation+0) Marrakech école militaire d'officiers aviateurs
École royale navale de Casablanca ERN 1967 67 (en diminution-1) Casablanca école militaire d'officiers de marine

ENS (Cycle agrégation)[modifier | modifier le code]

Les étudiants des classes préparatoires peuvent intégrer après le CNC des cycles d'agrégation des Écoles normales supérieures (ENS) suivantes :

  • École normale supérieure de Casablanca
  • École normale supérieure de Fès
  • École normale supérieure de Marrakech
  • École normale supérieure de Martil
  • École normale supérieure de Meknès
  • École normale supérieure de Rabat
  • École normale supérieure de l'enseignement technique de Mohammedia
  • École normale supérieure de l'enseignement technique de Rabat

Ce cycle prépare des professeurs agrégés aptes à enseigner dans les classes préparatoires, le programme et les concours d'agrégation sont communs entre la France et le Maroc.

Centres de préparation au CNC[modifier | modifier le code]

L'admission dans les classes préparatoires marocaines se fait sur étude de dossier des candidatures des bacheliers des filières scientifiques, ce système est très sélectif, il se base surtout sur les notes des matières enseignées pendant le lycée en mathématiques, sciences physiques et chimiques, philosophie, français et anglais.

Centre Ville Filière Effectif
Lycée Reda Slaoui Agadir MPSI / MP,PCSI / PSI , BCPST ?
Lycée Technique Mohammed V Beni Mellal MPSI / MP,TSI 120
Lycée Mohammed V Casablanca MPSI / MP, PCSI / PSI 125
Lycée Al Khansa Casablanca MPSI / MP 105
Lycée Lalla Khadija Dakhla PCSI / PSI,BCPST 150
Lycée Ibn Tahir Errachidia MPSI / MP ?
Lycée Moulay Idriss Fès MPSI / MP ?
Lycée Ibn Al Wafid Kénitra BCPST ?
Lycée Abdelmalek Saadi Kénitra MPSI / MP,BCPST 150
Lycée Ibn Abdoun Khouribga MPSI / MP 60
Lycée Lyssane Eddine Ibn Al Khattib Laâyoune MPSI / MP 120
Lycée Ibn Taïmia Marrakech MPSI / MP, PCSI / PSI ?
Lycée Omar Ibn Al Khattab Meknès MPSI / MP 128
Lycée Technique Mohammédia MP, TSI ?
Lycée Omar Ibn Abdelaziz Oujda MPSI / MP, TSI 90
Lycée Moulay Youssef Rabat MPSI / MP, PCSI / PSI 125
Lycée Amir Moulay Abdellah Safi MPSI / MP, TSI 166
Lycee Salmane Al Farissi Salé MPSI / MP ?
CPR Tanger Tanger MPSI / MP, PCSI / PSI ?
Lycée Technique Taza MPSI / MP 62
Lycée Technique Settat TSI 110
École royale de l'air Marrakech MPSI / MP 35
École royale navale Casablanca MPSI / MP 33

À cette liste s'ajoutent d'autres centres privés des classes préparatoires, mais leurs candidats passent les concours dans les centres publics.

Programme du CNC[3][modifier | modifier le code]

Toutes les épreuves portent sur les programmes des classes préparatoires marocaines de première et deuxième années des filières MP, PSI, TSI et BCPST.

Modalités du CNC[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Périodiques des concours
  2. http://cpge.ma/portail.php?page=cpge
  3. a et b [PDF] [1]
  4. [PDF] [2]
  5. [PDF] [3]
  6. [PDF][4]
  7. [PDF][5]