Conclave de 1689

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conclave de 1689
Armoiries pontificales de Alexandre VIII.
Dates et lieu
Début du conclave 23 août 1689
Fin du conclave 6 octobre 1689
Lieu du vote Palais du Vatican
Vatican
Élection
Nombre de cardinaux 59
Nombre de votants 51
Personnages clefs
Camerlingue Drapeau : Italie Paluzzo Paluzzi Altieri Degli Albertoni
Doyen Drapeau : Italie Alderano Cibo
Cardinal protodiacre Drapeau : Italie Francesco Maidalchini
Pape élu
Nom du cardinal élu Pietro Vito Ottoboni
Nom de pape Alexandre VIII
Listes des papes : chronologie · alphabétique
Précédent Conclave de 1676 Conclave de 1691 Suivant
Le pape Innocent XI meurt le 12 août 1689
Pietro Vito Ottoboni élu pape sous le nom d'Alexandre VIII

Le conclave papal de 1689 est convoqué à la mort du pape Innocent XI, le 12 août 1689 afin de lui désigner un successeur. Il aboutit à l'élection du cardinal Pietro Vito Ottoboni sous le nom d'Alexandre VIII en tant que 239e pape de l'Église catholique romaine[1],[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

La mort, dans les années 1660 et 1670, des grands cardinaux qui avaient influé sur les conclaves de la fin du XVIIe siècle tels que le cardinal Mazarin en 1661, Giulio Cesare Sacchetti en 1663, Antonio Barberini en 1671 et Francesco Barberini en 1679, laisse le Collège des cardinaux sans véritable leadership alors que s'ouvre le conclave[3].

Déroulement du conclave[modifier | modifier le code]

Dès l'ouverture du conclave, le cardinal Francesco Maria de' Medici prend la direction du groupe de cardinaux espagnols alors que le cardinal Rinaldo d'Este s'impose comme chef du groupe de cardinaux français. Le roi Louis XIV envisage d'envoyer Charles d'Albert d'Ailly, duc de Chaulnes, avec pour mission d'emmener les cardinaux français à Marseille d'où une flotte de vingt-six galères les emmènerait ainsi que leur entourage à Rome.

Le voyage fut considérablement plus compliqué que prévu. Anne Jules de Noailles, duc de Noailles, ordonna à la flotte d'ouvrir le feu sur une petite escadre marchande Anglo-néerlandaise mais d'Albert d'Ailly refusa les ordres, ce qui causa une violente dispute entre les deux. Finalement, la flotte parvint à Civitavecchia où les cardinaux furent accueillis par Medici et conduits à Rome. L'arrivée des cardinaux français signifiait que le conclave, réuni pour élire un nouveau pape, pouvait débuter.

Tactiquement, Medici proposa le nom du cardinal Gregorio Barbarigo bien qu'il n'ait pas l'intention de la voir élu. Après avoir sondé la Sacré Collège avec le nom du patriarche de Venise, il avança cette fois la candidature de Pietro Vito Ottoboni. D'Este, qui n'appréciait pas Ottoboni, essaya à son tour un mouvement tactique; il s'empressa de soutenir la candidature d'Ottoboni, en espérant secrètement que cela déclencherait la Jus exclusivae (exclusive) de la part du camp espagnol. En effet, ce dernier pensait que les cardinaux espagnols n'accepteraient pas un candidat soutenu ouvertement par le camp français. Mais, son plan ayant échoué et réalisant qu'il avait perdu la partie, d'Este se tourna alors vers d'Albert d'Ailly. Mais l'ambassadeur de France tenait Ottoboni en haute estime et avait déjà informé Louis XIV qu'il soutenait l'élection du cardinal vénitien.

Le 6 octobre 1689, le cardinal Ottoboni est élu au Saint-Siège sous le nom d'Alexandre VIII

Cardinaux participant au conclave[modifier | modifier le code]

Nom Date d'élévation au cardinalat Fonction
Alderano Cibo Doyen du Collège des cardinaux
Pietro Vito Ottoboni Vice-doyen du Collège des cardinaux, il est élu sous le nom d'Alexandre VIII
Flavio Chigi
Antonio Bichi
Giacomo Franzoni
Paluzzo Paluzzi Altieri degli Albertoni
Francesco Maidalchini
Carlo Barberini
Gregorio Barbarigo
Giannicolò Conti
Giulio Spinola Il quitte le conclave pour raisons de santé le 24 septembre
Giovanni Delfino
Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne
Nicolò Acciaioli
Carlo Cerri
Gaspare Carpegna
César d'Estrées
Pierre de Bonzi
Vincenzo Maria Orsini Futur pape Benoît XIII
Francesco Nerli
Girolamo Casanate
Federico Baldeschi Colonna
Galeazzo Marescotti
Fabrizio Spada
Philip Thomas Howard of Norfolk
Giambattista Spinola
Antonio Pignatelli del Rastello Futur pape Innocent XII
Savo Millini
Federico Visconti
Raimondo Capizucchi
Francesco Lorenzo Brancati di Lauria
Urbano Sacchetti
Gianfrancesco Ginetti
Benedetto Pamphilj
Giacomo de Angelis
Opizio Pallavicini
Marcantonio Barbarigo
Carlo Stefano Anastasio Ciceri
Leopold Karl von Kollonitsch
Pier Matteo Petrucci
Wilhelm Egon von Fürstenberg
Jan Kazimierz Denhoff
José Sáenz de Aguirre
Leandro Colloredo
Fortunato Ilario Carafa della Spina
Domenico Maria Corsi
Gianfrancesco Negroni Il doit quitter le conclave pour raisons de santé le 4 octobre
Fulvio Astalli
Gasparo Cavalieri
Francesco Maria de' Medici
Rinaldo d'Este

Cardinaux absents du conclave[modifier | modifier le code]

Nom Date d'élévation au cardinalat Fonction
Luis Manuel Fernández de Portocarrero-Bocanegra y Moscoso-Osorio
Francesco Buonvisi
Veríssimo de Lencastre
Marcello Durazzo
Étienne Le Camus
Johannes van Goes Il entreprit le voyage pour Rome mais ne parvint pas à temps
Augustyn Michał Stefan Radziejowski
Pedro de Salazar Gutiérrez de Toledo

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frederic J. Baumgartner, Behind Locked Doors: A History of the Papal Elections, Palgrave Macmillan, Londres, 2003 (ISBN 0312294638)
  2. (en) S. Miranda: Conclave papal de 1689
  3. (en) Valérie Pirie, The Triple Crown: An Account of the Papal Conclaves