Duc de Chaulnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Duché de Chaulnes)
Aller à : navigation, rechercher

Le titre de duc de Chaulnes, pair de France, est porté dans la famille d'Albert.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le duché de Chaulnes a été créé par lettres patentes de janvier 1621, enregistrées le 6 mars 1621 au Parlement de Paris, au profit d'un frère cadet de Charles d'Albert, duc de Luynes (1578-1621), Honoré d'Albert (1581-1649), maréchal de France en 1619, dit le maréchal de Cadenet.

Il avait épousé le 14 janvier 1620 Charlotte Eugénie d'Ailly, héritière d'une famille qui détenait les titres de comte de Chaulnes (créé en décembre 1563), vidame d'Amiens et baron de Picquigny. Le contrat de mariage stipulait que les successeurs prendraient le nom et les armes d'Ailly, ce qu'ils firent, prenant le patronyme d'Albert d'Ailly.

Le premier duc de Chaulnes avait eu plusieurs fils, mais un seul s'était marié et il n'avait lui-même eu que des filles. Il fut le deuxième duc et, à sa mort en 1653, le titre passa à un cadet, qui fut le troisième duc. En 1667, pour éviter que le titre ne s'éteigne, le troisième duc désigna comme héritier, à la demande de sa mère, Charlotte d'Ailly, le duc de Chevreuse, Charles Honoré, fils du deuxième duc de Luynes. Cette désignation était stipulée au contrat de mariage du duc de Chevreuse, qui stipulait en outre que cet héritage passerait au cadet issu de ce mariage et, en cas d'extinction de la branche issue de celui-ci, au cadet du chef de nom et d'armes de la famille d'Albert. Ainsi étaient créées deux maisons distinctes : celle de Luynes, que le duc de Chevreuse hérita de son père en 1688, et celle de Chaulnes, qui devait rester distincte et séparée de la première jusqu'à ce qu'elle s'éteigne en ligne directe, auquel cas les deux maisons étaient réunies jusqu'à ce qu'elles puissent de nouveau être séparées.

Ainsi, au moment de l'extinction de la première ligne d'Albert d'Ailly à la mort du troisième duc de Chaulnes en 1698, le duché de Chaulnes passa au duc de Chevreuse qui était devenu entre-temps duc de Luynes. Il avait transmis en 1694 le duché de Luynes à son fils aîné Charles Honoré à l'occasion de son mariage, et il transmit le duché de Chaulnes à son fils cadet Charles François, vidame d'Amiens, également à l'occasion de son mariage en 1710.

Cette transmission fut entérinée par lettres patentes d'octobre 1711, enregistrées le 1er décembre 1711, qui érigèrent une nouvelle fois Chaulnes en duché-pairie au profit de Charles François. Le fils de Charles Honoré ayant été tué au combat en 1704, ce fut son petit-fils Charles Philippe qui recueillit le duché de Luynes.

En 1732, le 4e duc de Luynes, Charles Philippe, et le 4e duc de Chaulnes, Louis Auguste, conclurent une convention par laquelle le premier renonçait à ses droits patrimoniaux sur le duché de Chaulnes, tandis que le second constituait une substitution selon laquelle, si le duché de Chaulnes devait revenir à la maison de Luynes, il passerait au cadet du chef de nom et d'armes et resterait ensuite dans sa descendante en ligne directe masculine.

Le titre de duc de Chaulnes revint en 1792 alors aux ducs de Luynes jusqu'en 1852, date à laquelle fut fondée une troisième branche d'Albert d'Ailly qui prit le titre de duc de Chaulnes (titre de courtoisie) et s'éteignit elle-même en 1980.

Le titre est porté aujourd'hui (titre de courtoisie) par un frère cadet du duc actuel de Luynes.

Seigneurs de Chaulnes[modifier | modifier le code]

Armes de la famille d'Ongnies : de sinople à la fasce d'hermine.
  1. Gilles d'Ongnies ( † 1508), seigneur de Chaulnes et de Bruay ;
  2. Philippe d'Ongnies, seigneur de Chaulnes (rend hommage pour Chaulnes le 15 novembre 1508).

Comtes de Chaulnes[modifier | modifier le code]

  1. Louis d'Ongnies, fils du précédent, 1er comte de Chaulnes (décembre 1563), capitaine de 50 hommes d'armes, conseiller du roi en ses conseils d'État et privé, surintendant des finances ou contrôleur général des finances, chevalier du Saint-Esprit.
  2. François d'Ongnies ( † Tué le 10 novembre 1567 - Saint-Denis), fils du précédent, 2e comte de Chaulnes ;
  3. Charles d'Ongnies[1], frère du précédent, 3e comte de Chaulnes (1567),gouverneur de Péronne, Chevalier du Saint-Esprit (1585), marié après 1561 avec Anne Jouvenel des Ursins ( † 1597), dont Madeleine ( † juillet 1585), mariée le 28 juillet 1585 avec Charles d'Humières (° vers 1566 † Tué le 10 juin 1595 - Ham), marquis d'Ancre, et :
  4. un fils, 4e comte de Chaulnes, marié avec Anne (° vers 1565 † après 1585), fille de Jacques d'Humières ( † après 1585), marquis d'Ancre Chevalier du Saint-Esprit (1578), sans postérité ;
  5. Louise d'Ongnies, comtesse de Chaulnes, mariée en 1594 avec Philibert Emmanuel d'Ailly ( † 1er février 1619), vidame d'Amiens, seigneur de Picquigny, dont
  6. Claire Charlotte Eugénie d'Ailly (° vers 160017 septembre 1681), comtesse de Chaulnes, dame de Picquigny, vidamesse d'Amiens, « la plus riche fille qu'il y eut alors en France[2] » ; épouse, en 1620, Honoré d'Albert (1581-1649), duc de Chaulnes, maréchal de France.

Ducs de Chaulnes[modifier | modifier le code]

  1. 1621-1649 : Honoré d'Albert (1581-1649), maréchal de France, 1er duc de Chaulnes.
  2. 1649-1653 : Henri Louis d'Albert d'Ailly (1620-1653), 2e duc de Chaulnes, fils du précédent.
  3. 1653-1698 : Charles d'Albert d'Ailly (1625-1698), 3e duc de Chaulnes, frère du précédent.
  4. 1698-1711 : Louis Auguste d'Albert d'Ailly (1676-1744), 4e duc de Chaulnes, fils de Charles Honoré d'Albert de Luynes, 3e duc de Luynes.
  5. 1711-1731 : Charles François d'Albert d'Ailly (1707-1731), 5e duc de Chaulnes, fils du précédent.
  6. 1731-1769 : Michel Ferdinand d'Albert d'Ailly (1714-1769), 6e duc de Chaulnes, frère du précédent.
  7. 1769-1792 : Louis Joseph d'Albert d'Ailly (1741-1792), 7e duc de Chaulnes, fils du précédent.
  8. 1792-1839 : Charles Marie Paul André d'Albert de Luynes (1783-1839), 7e duc de Luynes et 8e duc de Chaulnes.
  9. 1839-1852 : Honoré Théodoric Paul Joseph d'Albert de Luynes (1803-1867), 8e duc de Luynes et 9e duc de Chaulnes, fils du précédent.
  10. 1852-1881 : Paul Marie Stanislas Honoré d'Albert de Luynes d'Ailly (1852-1881), 10e duc de Chaulnes.
  11. 1881-1908 : Emmanuel Théodore Bernard Marie d'Albert de Luynes d'Ailly (1878-1908), 11e duc de Chaulnes.
  12. 1908-1980 : Emmanuel Théodore Bernard Marie II d'Albert de Luynes d'Ailly (1908-1980), 12e duc de Chaulnes.
  13. 1980- : Jacques François Marie Raymond d'Albert de Luynes1946), 13e duc de Chaulnes.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rend hommage du fief de Méry (Oise) et du fief des Essarts, dit Cohen le 15 mai 1576. (Hommages rendus à la Chambre de France).
  2. Tallement de Réaux.