Conclave de 1922

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conclave de 1922
Armoiries pontificales de Pie XI.
Dates et lieu
Début du conclave
Fin du conclave
Lieu du vote Chapelle Sixtine
Vatican
Élection
Nombre de cardinaux 60
Nombre de votants 53
Nombre de tours 14
Personnages clefs
Camerlingue Flag of Italy (1861-1946).svg Pietro Gasparri
Doyen Flag of Italy (1861-1946).svg Vincenzo Vannutelli
Cardinal protodiacre Flag of Italy (1861-1946).svg Gaetano Bisleti
Pape élu
Nom du cardinal élu Flag of Italy (1861-1946).svg Achille Ratti
Nom de pape Pie XI
Listes des papes : chronologie · alphabétique
Précédent Conclave de 1914 Conclave de 1939 Suivant
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le conclave de 1922 est le conclave qui, après la mort du pape Benoît XV, élit le cardinal Achille Ratti, qui devient pape sous le nom de Pie XI.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après un règne de tout juste huit ans, le pape Benoît XV décède le 22 janvier 1922 d'une pneumonie. Au moment de sa mort, le collège cardinalice comptait 61 membres. Le même jour s'éteignait Enrique Almaraz y Santos, l'archevêque de Tolède, laissant à un collège composé désormais de 60 cardinaux le soin d'élire un successeur au pape défunt.

53 des 60 cardinaux se trouvèrent donc réunis dans la chapelle Sixtine le . Les cardinaux José María Martín de Herrera y de la Iglesia, Giuseppe Prisco et Lev Skrbenský z Hříště ne purent être présents pour des raisons de santé, alors que les quatre cardinaux non-européens - William Henry O'Connell de Boston, Dennis Dougherty de Philadelphie, Louis-Nazaire Bégin de la ville de Québec et Joaquim Arcoverde de Albuquerque Cavalcanti de São Sebastião do Rio de Janeiro - ne purent arriver à Rome à temps et ratèrent le conclave. En raison de l'absence de ces quatre cardinaux, Pie XI décidera par la suite de changer les règles en étendant la période entre la mort d'un pape et l'élection de son successeur, afin de permettre aux cardinaux résidant dans des pays lointains de faire le déplacement et de prendre part au conclave.

Lors des cinq conclaves précédents, les cardinaux électeurs avaient mis au jour des rivalités entre conservateurs et libéraux, du pape conservateur Grégoire XVI en 1831 jusqu'au libéral (du moins au début de son règne) Pie IX. Au moment de sa mort en 1878 Pie IX était devenu un conservateur réactionnaire. Ce fut le pape libéral Léon XIII qui lui succéda, et qui, lui, précéda le pape Pie X souvent considéré comme conservateur. En 1914, le pape plus libéral Benoît XV fut élu, il était un « protégé » du cardinal Mariano Rampolla qui avait été présenti par le conclave de 1903, mais qui avait été frappé par l'exclusive de l'empereur François-Joseph d'Autriche.

Conclave - élection de l'archevêque de Milan[modifier | modifier le code]

Le conclave de 1922 fut le conclave le plus disputé et le plus indécis depuis de nombreuses années. Alors que deux des trois derniers conclaves avaient duré trois jours ou moins, celui de 1922 dura cinq jours. Divisé entre les conservateurs (dont le candidat était Merry Del Val qui culmine à 17 suffrages au 4e tour) et les progressistes (Pietro Gasparri qui domine les votes du 5e au 9e tour) le conclave cherche une solution de compromis. Pietro de la Fontaine patriarche de Venise a le soutien des alliés de Merry del Val et fait presque jeu égal avec Gasparri aux 7e et 8e tours, mais il ne semble pas en mesure de l'emporter. Ratti qui avait eu entre 4 et 6 voix depuis le début du conclave devient alors un candidat de compromis possible : des votes pour La Fontaine se reportent sur lui puis progressivement ceux de Gasparri. Il ne faut pas moins de quatorze tours de scrutin avant qu'Achille Ratti, l'archevêque de Milan, atteigne la majorité des deux-tiers des voix requise pour son élection, et qu'il soit désigné comme pape sous le nom de Pie XI.

Conséquences de l'élection[modifier | modifier le code]

Il était difficile de classer Ratti comme un conservateur ou un libéral, à l'inverse de la plupart de ses prédécesseurs immédiats. La plupart le considèrent comme un conservateur modéré, à la droite du pape Benoît XV, mais à la gauche de papes Grégoire XVI, Pie IX (à la fin de son règne) et Pie X. Il a également été très différent de son prédécesseur. Considérant que son prédécesseur était un diplomate aristocratique et souffrant d'une mauvaise santé, Ratti essaye de donner le visage inhabituel d'un érudit, doué d'une culture littéraire, mais aussi d'un diplomate et d'un alpiniste talentueux.

CONCLAVE PAPAL DE 1922
Durée 5 jours
Nombre de tours de scrutin 14
Électeurs 60
Absents 7
Présents 53
Afrique 0
Amérique latine 0
Amérique du Nord 0
Asie 0
Europe 53
Océanie 0
Moyen-Orient 0
Italiens 30
PAPE DÉCÉDÉ BENOÎT XV (1914-1922)
PAPE ÉLU PIE XI (1922-1939)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Francis A. Burkle-Young, Papal Elections in the Age of Transition 1878-1922 published 2000 by Rowman & Littlefield, (ISBN 0-7391-0114-5)