Civetta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Civetta
La Civetta
La Civetta
Géographie
Altitude 3 220 m
Massif Dolomites
Coordonnées 46° 22′ 41″ N 12° 02′ 38″ E / 46.37806, 12.04389 ()46° 22′ 41″ Nord 12° 02′ 38″ Est / 46.37806, 12.04389 ()  
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Vénétie
Province Belluno
Ascension
Première vers 1855 ou 1860, par Simeone De Silvestro dit Piovanèl
Voie la plus facile versant sud-est (Tivanweg)

Géolocalisation sur la carte : Vénétie

(Voir situation sur carte : Vénétie)
La Civetta

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
La Civetta

La Civetta est un sommet des Alpes, d'une altitude de 3 220 mètres et situé dans les Dolomites, en Italie (Vénétie).

Topographie[modifier | modifier le code]

La Civetta, outre son sommet principal (monte Civetta, 3 220 m), possède plusieurs sommets secondaires dont :

  • la Cima delle Busazze (2 894 m) ;
  • la Punta Civetta (2 892 m) ;
  • le Monte Moiazetta (2 727 m) ;
  • la Torre di Valgrande (2 715 m) ;
  • la Torre d'Alleghe (2 649 m) ;
  • la Torre Coldai (2 600 m) ;
  • la Cima di Mede (2 504 m).

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Le versant nord-ouest la Civetta se développe sur plus de 7 km de longueur depuis la Torre Coldai (2 600 m) jusqu'à la Torre Venezia (2 337 m) et sur près de 1 200 mètres de haut à l'aplomb du sommet. Cette grande paroi et son arête sommitale donnent à la Civetta une silhouhette caractéristique. De 1910 à 1968, seize voies ont été ouvertes sur le versant nord-ouest de la Civetta, de la Piccola Civetta (3 207 m) à la Torre di Valgrande (2 715 m). La conquête en 1925 du sommet principal par Emil Solleder et Gustav Lettenhauer est la première ascension extrêmement difficile réalisée.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Chaînon de Civetta depuis le Piz Boè
Huile, peinte par Edward Theodore Compton (1849–1921)
  • vers 1855[1] ou 1860[2] - Première ascension du sommet principal de la Civetta par le chasseur de chamois Simeone De Silvestro dit Piovanèl (1883-1905)
  • 1867 - Première ascension par des touristes : (Francis Fox Tuckett, avec Melchior Anderegg, Jakob Anderegg) et Simeone De Silvestro dit Piovanèl[1]
  • 1884 - Première ascension sans guide de la Civetta par Emil Zsigmondy et Otto Zsigmondy, le 5 août
  • 1895 - Paroi nord-ouest par John S. Phillimore, Arthur G. Raynor, Antonio Dimai et Giovanni Siorpaes
  • 1906 - Paroi nord-ouest plus directe par Cesare Tomé, Santo de Toni et Donato Del Buos
  • 1909 - Première ascension de la Torre Venezia (2 337 m) par Napoleone Cozzi et Alberto Zanutti
  • 1910 - Première ascension de la Torre Trieste (2 458 m) par Napoleone Cozzi et Alberto Zanutti
  • 1910 - Ascension directe de la Piccola Civetta (3 207 m) par Gabriel Haupt et Karl Lömpel
  • 1925 - Première ascension de la face nord-ouest de la Grande Civetta par Emil Solleder et Gustav Lettenhauer
  • 1928 - Face est directe par Fritz Wiessner
  • 1931 - Voie « directissime » sur la face nord-ouest de la Grande Civetta par Emilio Comici et Giulio Benedetti
  • 1931 - Paroi ouest de la Cima della Busazza par Celso Gilberti avec Etore Castiglioni
  • 1931 - Spigolo sud-ouest de la Torre Trieste par Attilio Tissi et Giovanni Andrich
  • 1934 - Arête sud-ouest de la Torre Venezia par Alvise Andrich et Ernani Faé
  • 1934 - Fissure nord-ouest de la Punta Civetta par Alvise Andrich et Ernani Faé
  • 1934 - Face sud de la Torre Trieste par Raffaele Carlesso avec Bartolo Sandri
  • 1936 - Face nord-ouest de la Torre di Valgrande par Raffaele Carlesso avec Mario Menti
  • 1951 - Cima su Alto par la face nord-ouest, par Robert Gabriel et Georges Livanos. Huit cent mètres d'extrême difficulté parcourus en trente heures
  • 1959 - Face sud directe de la Torre Trieste avec Giorgio Redaelli. 750 m d'escalade dont 450 m surplombants
  • 1963 - Première hivernale à la face nord-ouest de la Civetta par Ignazio Piussi avec Toni Hiebeler et Giorgio Redaelli
  • 1965 - Ignazio Piussi, Roberto Sorgato et Pierre Mazeaud réalisent la première ascension de la face nord-ouest de la Punta Tissi
  • 1967 - Voie des Amis par Heini Holzer
  • 1967 - Première solitaire de la voie Gilberti à la Cima della Busazza
  • 1967 - Arête nord-ouest de la Cima su Alto par Ignazio Piussi
  • 1973 - Hivernale du dièdre Philipp-Flamm à la Punta Civetta

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sylvain Jouty, Hubert Odier, Dictionnaire de la montagne, Omnibus, 2009, « Civetta »
  2. Fernand Lanore, Les Dolomites, Club Alpin Français-Groupe de Haute Montagne, Tome 3, p. 85