Melchior Anderegg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Melchior Anderegg

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Melchior Anderegg à 68 ans

Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance 28 mars 1828,
Meiringen
Décès 8 décembre 1914 (à 86 ans),
Hausen
Carrière
Discipline Alpinisme
Partenaire(s) Jakob Anderegg
Ascension(s) notable(s) Dent d'Hérens (1863), Pointe Walker des Grandes Jorasses (1868)

Melchior Anderegg, né le 28 mars 1828 à Zaun près de Meiringen et mort le 8 décembre 1914 à Hausen près de Meiringen[1], est un alpiniste et guide suisse qui a réalisé plusieurs premières ascensions dans les Alpes, parfois avec son cousin Jakob Anderegg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Melchior Anderegg vers 1870 - gravure de Edward Whymper

L'apprentissage[modifier | modifier le code]

Dès son plus jeune âge, Melchior Anderegg alors domestique, ne manque pas une occasion d'emmener les voyageurs en excursion. Devenu propriétaire avec ses frères d'une petite auberge, il peut alors se consacrer à la montagne. Ses premiers vrais clients sont Thomas Woodbine Hinchliff et W. Dundas.

Le « roi des guides »[modifier | modifier le code]

Christian Almer et lui sont en 1865 les premiers suisses à avoir obtenu une licence de guide. C'est pourquoi Anderegg était surnommé aussi le « roi des guides ». Il a été surtout guide pour des anglais dont Leslie Stephen qui a fondé l’Alpine Club. Dans ses Escalades dans les Alpes, Edward Whymper décrit sa réputation :

Who is Melchior Anderegg? Those who ask the question cannot have been in Alpine Switzerland, where the name of Melchior is as well known as the name of Napoleon. Melchior, too, is an Emperor in his way—a very Prince among guides. His empire is amongst the 'eternal snows,'—his sceptre is an ice-axe.

— Edward Whymper, Scrambles amongst the Alps

« Qu'est ce que Melchior Anderegg ? Ceux qui me font cette question n'ont certes pas voyagé dans les Alpes suisses, où le nom de Melchior est aussi connu que celui de Napoléon. Melchior, lui aussi, est un empereur dans son genre, - un véritable prince parmi les guides. Son empire, à lui, ce sont « les neiges éternelles », et son sceptre est une hache à glace. »

— Scrambles amongst the Alps

Melchior Anderegg, plus familièrement et peut-être plus généralement connu sous le seul nom de Melchior, est né à Zaun, près de Meiringen, le 6 avril 1828. La petite notice de Hinchdiff, l''été dans les Alpes[2], le fit pour la première fois connaître aux touristes, car au moment où ce livre parut, un très-petit nombre de personnes en avaient entendu parler. En 1855, il était préposé au nettoyage des bottes à l'hôtel du Grimsel. Quand, à cette époque, il accompagnait quelque expédition, c'était au bénéfice de son maître, le propriétaire de l'hôtel : Melchior lui-même n'avait droit qu'au trinkgelt (pourboire). En 1856 il alla à l'auberge de Schwarenbach sur la Gemmi, où il employait son temps à sculpter de menus objets en bois qu'il vendait aux voyageurs. Il fit en 1856 de nombreuses excursions avec MM. Hinchcliff et Stephen, et leur prouva qu'il possédait au plus haut degré une adresse rare, jointe à un courage indomptable et à un admirable caractère. Depuis lors il a joui d'une réputation incontestée, et pendant longtemps il n'y eut pas de guide plus recherché. Il est ordinairement retenu une année à l'avance. Dire ce qu'il n'a pas fait serait peut-être une tâche plus facile que d'énumérer ses exploits. Un succès continu l'accompagne, quoi qu'il entreprenne ; partout où il va, il conduit ceux qui le suivent à la victoire, mais non à la mort. Aucun accident n'est arrivé, que je sache, aux voyageurs dont il a été le guide. Ainsi que son ami Almer, il peut être appelé un homme sûr. C'est le plus grand éloge qu'on puisse accorder à un guide de premier rang. »[3]

Ascensions[modifier | modifier le code]

Melchior Anderegg (à droite) avec son client anglais Leslie Stephen, vers 1870

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Bernet, « Anderegg, Melchior » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. Thomas Woodbine Hinchliff, Summer months among the Alps : with the ascent of Monte Rosa, Longman, Brown, Green, Longmans & Roberts, 1857 en entier sur googlebooks
  3. Edward Whymper Escalades dans les Alpes, traduit par Adolphe Joanne, Hachette, 1873, pp. 204-205 - sur wikisource
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Yves Ballu, Les alpinistes, Glénat, 1997

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Melchior Anderegg.jpg
  • Carus Dunlop Cunningham et Sir William de Wiveleslie Abney, The pioneers of the Alps, Sampson Low, Marston, Searle, & Rivington, 1887
  • C. Egger Pioniere der Alpen, 1946,(pp. 56-84)
  • R.W.Clark The Early Alpine Guides (1949)