Cheseaux-Noréaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cheseaux.
Cheseaux-Noréaz
Blason de Cheseaux-Noréaz
Héraldique
Le château de Champittet.
Le château de Champittet.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Jura-Nord vaudois
communes limitrophes
(voir carte)
Yvonand, Villars-Épeney, Cuarny, Yverdon-les-Bains
Syndic Gérald Charbon
Code postal 1400
N° OFS 5909
Démographie
Population 656 hab. (31 décembre 2012)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 47′ 04″ N 6° 40′ 35″ E / 46.784455, 6.676391 ()46° 47′ 04″ Nord 6° 40′ 35″ Est / 46.784455, 6.676391 ()  
Altitude 530 m
Superficie 603 ha = 6,03 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Cheseaux-Noréaz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Cheseaux-Noréaz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Cheseaux-Noréaz
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Cheseaux-Noréaz est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le centre du village est situé à 3 km à vol d'oiseau d'Yverdon-les-Bains. La superficie de 6,1 km2 du territoire communal s'étend au bord du lac de Neuchâtel et le point le plus haut de la commune est à 616 mètres d'altitude.

Cheseaux-Noréaz est composé de deux hameaux : Cheseaux s'étend sur la rive du lac et Noréaz, au nord, est placé sur le flanc de la colline du Montélaz, à 100 mètres d'altitude plus haut. À l'est, la limite du territoire communal est signalée par le ruisseau de l'Epena, sur les contreforts du Montélaz, au cœur de la forêt Bois Clos.

En 1997, 10 % du territoire est constitué de terrain constructible et 52 % de forêts ; 27 % sont consacrés à l'agriculture et les 11 % restants sont marqués par des terrains improductifs, un vaste espace fait de roseaux au sein de la Grande Cariçaie[réf. nécessaire].

Les communes voisines de Cheseaux-Noréaz sont Yverdon-les-Bains, Villars-Épeney, Cuarny et Yvonand.

Population[modifier | modifier le code]

Cheseaux-Noréaz fait partie des petites communes du canton de Vaud. Les habitants sont francophones à 92,4 %, germanophones à 5,1 % et anglophones à 0,8 %. La population s'élevait à 156 habitants en 1850, 132 habitants en 1900 et en raison d'un exode massif, la commune n'enregistrait plus que 98 habitants en 1960. Dès lors, la population a été multipliée par 5 en 40 ans, par le fait de la construction d'un important quartier de maisons d'habitations accolées à Yverdon-les-Bains[réf. nécessaire].

Jusqu'à la deuxième moitié du XXe siècle, le village était marqué principalement par l'agriculture. Aujourd'hui, ce domaine est d'importance secondaire pour la structure de la population active[réf. nécessaire].

De petites entreprises locales fournissent également quelques emplois. Beaucoup d'actifs sont des travailleurs pendulaires, qui travaillent notamment à Yverdon-les-Bains[réf. nécessaire].

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est bien accessible par la route, à l'est en direction d'Yvonand et de Villars-Epepeny et à l'ouest en direction d'Yverdon-les-Bains. Du fait de la présence du centre scolaire CESSNOV, la commune est fortement desservie par les transports-publics.

École[modifier | modifier le code]

Sur le territoire communal a été construit en 1975 le gymnase d'Yverdon, anciennement appelé CESSNOV (Centre d'Enseignement secondaire supérieur du Nord-Vaudois). Il est situé à la limite de la commune de Cheseaux-Noréaz avec celle d'Yverdon-les-Bains. Le centre scolaire a été construit en 1975 et accueille plus de mille étudiants provenant du Nord-Vaudois.

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Cheseaux-Noréaz ne dispose pas d'église et appartient à la paroisse d'Yverdon-les-Bains. Le château de Champ-Pittet a été construit entre 1789 et 1791 dans le style classique, construit pour le compte de Frederick Haldimand. Il héberge aujourd'hui le centre Centre Pro Natura de Champ-Pittet.

En 1984, l'association Pro Natura a racheté le vaste terrain fait de roseaux et de marais le long de la Grande Caricaie, ainsi que le château de Champ-Pittet. En 1985, un centre d'information sur la protection de la nature a été ouvert et le siège suisse-romand de Pro Natura est ouvert sur le site depuis 1991.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente par commune et origine, Vaud, 1950-2012 », sur Statistiques Vaud (consulté le 23 avril 2013)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :