Pro Natura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pro Natura

Logo de l’association
Cadre
But Protection de l'environnement
Fondation
Fondation 1909
Identité
Siège Bâle
Slogan « Agir pour la nature, partout »
Site web Site officiel

Pro Natura est la plus ancienne organisation suisse de protection de la nature. Elle s’engage pour la promotion et la conservation de la faune et de la flore en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1909, des représentants de la Commission de protection de la nature fondèrent la Ligue suisse pour la protection de la nature (LSPN) – aujourd’hui Pro Natura – spécialement pour permettre la création du Parc National Suisse. Ces pionniers de la protection de la nature souhaitaient préserver de l’espace au bénéfice d’une nature toujours plus menacée par l’industrialisation et le tourisme. Comme la Ligue suisse pour la protection de la nature prélevait un franc sur chaque cotisation de membre en faveur du parc national, on l’appela communément Fränkli-Verein, l’« association à un franc ». Aujourd’hui, Pro Natura reverse toujours chaque année un franc par membre pour le fonctionnement du parc national d’Engadine, ce qui représente une coquette somme avec ses 100 000 membres actuels. À ce jour, un réseau de plus de 600 réserves naturelles s’est constitué au fil des années dans toute la Suisse. En outre, Pro Natura s’occupe de plus d’une douzaine de centres de protection de la nature, notamment le Centre Pro Natura de Champpittet (canton de Vaud) et celui d’Aletsch (canton du Valais).

Organisation[modifier | modifier le code]

En tant qu’association privée d’intérêt public, Pro Natura dépend des contributions de ses membres ainsi que de dons. Pro Natura compte plus de 100 000 membres et 40 000 bienfaitrices et bienfaiteurs. Bien ancrée au niveau régional grâce à ses 23 sections cantonales et au niveau national grâce à son association centrale, Pro Natura est également membre du réseau des Amis de la Terre et membre fondateur de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Objectifs[modifier | modifier le code]

L’objectif de Pro Natura est de préserver et d’accroître la diversité naturelle des espèces, des milieux naturels et des paysages. Les paysages naturels et proches de la nature doivent pouvoir s’épanouir plus librement. L’homme veille à la gestion des paysages ruraux traditionnels. Lorsqu’il se sert de la nature, il doit le faire avec ménagement. Il aura soin d’utiliser de manière durable les bases naturelles de la vie.

Comment Pro Natura atteint ses objectifs[modifier | modifier le code]

Pro Natura se sert de quatre instruments pour atteindre ses objectifs :

  • Par une protection de la nature sur le plan politique, elle améliore les conditions générales favorables à la nature, conformément à son credo « Agir pour la nature, partout ! ». Pro Natura défend les intérêts de la nature et amène les collectivités publiques, les associations, les entreprises et les particuliers à s’investir aussi pour les objectifs qu’elle s’est fixés.
  • Par une action de protection de la nature sur le terrain, l’association Pro Natura agit directement. Elle conçoit, réalise et encourage des projets dans des paysages exploités ou sauvages, en faveur d’espèces et de biotopes menacés et de modes d’exploitation respectueux de l’environnement.
  • Par son éducation à l’environnement, elle motive les jeunes et les adultes à développer un sentiment de responsabilité à l’égard de la nature afin qu’ils soutiennent les mêmes objectifs que Pro Natura.
  • Pro Natura exerce un travail de communication pour faire connaître au plus grand nombre de personnes ses objectifs, les sensibiliser à leur mise en œuvre et en faire des alliés.

Priorités et campagnes[modifier | modifier le code]

Pro Natura s’engage dans différents secteurs de la protection de la nature. Elle s’est notamment fixé les priorités et les objectifs suivants :

Davantage d’habitats proches de la nature[modifier | modifier le code]

Pro Natura fait en sorte que les habitats de Suisse retrouvent un état plus proche de la nature. Son objectif est de mettre fin à l’appauvrissement des milieux naturels protégés et dignes de protection et d’améliorer leur conservation et leur entretien. La surface des espaces efficacement protégés doit augmenter. Les mesures de protection du climat compatibles avec la protection de la nature sont encouragées.

Davantage de biodiversité naturelle[modifier | modifier le code]

Plus aucune espèce animale et végétale, pour laquelle la Suisse assume une responsabilité particulière, ne doit disparaître. Les espèces communes et typiques doivent rester répandues, celles qui sont devenues rares se rétablir en plus grand nombre et la biodiversité doit augmenter.

Protection du paysage évitant le mitage de l’espace[modifier | modifier le code]

Pro Natura a pour objectif de freiner la consommation du paysage due à une construction excessive et au mitage de l’espace. Les paysages uniques doivent être mieux protégés et il faut maintenir une stricte séparation entre zones à bâtir et paysages dépourvus de toute construction.

Davantage de compétences environnementales[modifier | modifier le code]

Pro Natura promeut les valeurs, les connaissances et les comportements propres à favoriser une relation responsable avec la nature.

Campagnes en cours[modifier | modifier le code]

  • La campagne « Créons ensemble un nouveau parc national ! »[1] a été lancée en 2000. Son objectif était de doter la Suisse d’un nouveau parc national et de tout un réseau de grandes réserves naturelles avant la fin de la décennie. Pro Natura a déjà obtenu de beaux résultats. Les bases légales nécessaires ont été créées et une trentaine de régions travaillent sur des projets de parc.
  • Initiative pour le paysage: L’initiative populaire fédérale lancée en 2007 sous la direction de Pro Natura demande que la surface totale des zones à bâtir ne puisse être agrandie pendant 20 ans. Elle a recueilli près de 110 000 signatures valables et a pu être déposée en 2008 par Pro Natura et seize autres organisations. La Suisse doit rester accueillante pour l’homme et la nature. Le mitage de l’espace se poursuit depuis des décennies et l’on voit sans cesse disparaître des espaces de détente pour la population et des habitats naturels pour les animaux et les plantes.

Anciennes campagnes[modifier | modifier le code]

  • 2006-2008 : « Libérez nos rivières ! » Plus de la moitié des espèces animales et végétales indigènes ont besoin de cours d’eau à l’état naturel. Pro Natura souhaite donc davantage de rivières et de fleuves à l’état naturel. On estime qu’en Suisse environ 90 % des cours d’eau ne s’écoulent plus naturellement. Ils sont canalisés, coulent artificiellement sous terre ou sont endigués. À certains endroits, ils se retrouvent même à sec, toute l’eau ayant été dérivée pour produire de l’énergie. La Loi sur la protection des eaux définit des débits résiduels minimaux à respecter. Pro Natura milite contre l’assouplissement de ces dispositions et réclame la mise en pratique de la loi. Elle donne le bon exemple avec des projets de revitalisation.
  • 2003-2005 : Davantage de papillons autour de nous. Durant les trois ans de la campagne, Pro Natura s’est fixée pour objectif de préserver les habitats naturels des espèces de papillons menacées, de favoriser les habitats des espèces répandues et d’améliorer les connaissances de la population sur les papillons. Pro Natura a sauvé de la disparition cinq espèces de papillons fortement menacées au moyen de projets ciblés d’aide d’urgence.
  • 2000-2002 : Lynx & co. : La campagne avait pour objectif de favoriser une diffusion des populations de lynx en Suisse et un retour du loup et de l’ours. Il s’agissait d’améliorer l’accueil réservé aux grands prédateurs au moyen d’actions de sensibilisation de la population et d’un travail de lobbying.

Animal de l'année[modifier | modifier le code]

Chaque année, Pro Natura désigne l'animal de l'année pour l'année en cours. L'organisation entend ainsi mettre en lumière et porter secours à des espèces en danger de disparition[2].

Année Animal
2004 Lièvre brun
2005 Lézard des souches ou Lézard agile
2006 Bouquetin
2007 Ombre commun
2008 Caloptéryx éclatant
2009 Ours brun
2010 Abeille à longues antennes
2011 Lombric
2012 Oreillard Brun
2013 Crapaud accoucheur
2014 Grillon champêtre

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]