Fontaines-sur-Grandson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontaines.
Fontaines-sur-Grandson
Blason de Fontaines-sur-Grandson
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Jura-Nord vaudois
communes limitrophes
(voir carte)
Fleurier, Mauborget, Villars-Burquin, Vaugondry, Champagne, Fiez, Giez, Novalles, Grandevent, Bullet, Buttes
Syndic Kurt Peterhans
Code postal 1421
N° OFS 5557
Démographie
Population 148 hab. (31 décembre 2012)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 50′ 07″ N 6° 37′ 14″ E / 46.8352777778, 6.62055555556 ()46° 50′ 07″ Nord 6° 37′ 14″ Est / 46.8352777778, 6.62055555556 ()  
Altitude 568 m
Superficie 785 ha = 7,85 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Fontaines-sur-Grandson

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Fontaines-sur-Grandson

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Fontaines-sur-Grandson
Liens
Site web www.fontaines-sur-grandson.ch
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Fontaines-sur-Grandson est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Fontaines-sur-Grandson se situe à 563 m au-dessus du niveau de la mer, à 6 km au nord de la ville d'Yverdon-les-Bains (à vol d’oiseau). Le village s'étend au pied sud du Jura, au nord de la vallée de l’Arnon.

La surface de la commune, 7,9 km2, comprend une partie sur le flanc sud du Jura. Le sol de commune s'étend au pied du Jura depuis la vallée de l'Arnon au sud-ouest sur le plateau de Fontaines jusqu’à Champagne à l'est. Au nord, le territoire atteint la crête longue et étroite de l’anticlinal de la chaîne de Chasseron. Elle touche ainsi la cuvette de La Calame et partiellement la hauteur des Cernets (qui, avec 1 475 m au-dessus du niveau de la mer, est le plus point le plus élevé de Fontaines-sur-Grandson). Au nord-est, la surface de la commune touche la région forestière de Bois de la Vaux dans le bassin du Bied qui coule à Areuse. La frontière Nord court sur le Crêt de Lisières au-dessus de Buttes.

En 1997 2 % de la surface de commune était constituée de terrains bâtis, 49 % de forêt et de taillis, 48 % étaient réservés à l'agriculture et il y avait moins de 1 % de terre improductive.

Les communes voisines de Fontaines-sur-Grandson sont Fiez, Bullet, Grandevent, Novalles, Giez, Champagne, Vaugondry, Villars-Burquin et Mauborget dans le canton de Vaud ainsi que Buttes et Fleurier dans le canton de Neuchâtel.

Population[modifier | modifier le code]

Fontaines-sur-Grandson fait partie des plus petites communes du canton de Vaud. Parmi les résidents 85,6 % sont francophones, 13,6 % germanophones et 0,8 % de langue russe (état en 2000). En 1870 la population de Fontaines-sur-Grandson s'élevait à 250 habitants, elle a ensuite diminué par une forte émigration jusqu'à 147 habitants en 1950 et, depuis lors, est relativement stable.

Économie[modifier | modifier le code]

Jusque dans la deuxième moitié du XXe siècle, Fontaines-sur-Grandson était un village essentiellement agricole. Alors qu'au pied du Jura on trouve surtout des cultures, en hauteur c'est l'élevage et la production laitière qui dominent. Des petites entreprises locales fournissent également quelques emplois. Beaucoup d'actifs sont des travailleurs pendulaires, qui travaillent surtout à Yverdon.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune se situe en dehors des grandes voies de transit, sur la route principale de Grandson à Mauborget. Le raccordement le plus proche à l'autoroute A5 se trouve à environ 5 km du centre du village. Grâce à la ligne de bus qui relie Yverdon à Mauborget, Fontaines-sur-Grandson a accès au réseau de transports publics.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention documentaire de la ville, sous le nom de Fontanes date de 1011. Le nom du village s'applique, sur de nombreuses sources, au territoire même de la commune. En 1011 Fontaines-sur-Grandson fut donnée par le Royaume de Haute-Bourgogne au monastère de Romainmôtier. Par la suite, le prieuré bénédictin de Saint-Jean-Baptiste à Fontaines-sur-Grandson en acquit la propriété. La suzeraineté temporelle appartenait aux seigneurs de Grandson. Après 1476 Grandson devint un bailliage sous la suzeraineté conjointe de Berne et de Fribourg. Ce n'est qu'en 1730 que le village, qui dépendait jusque là de la commune de Fiez, devint commune autonome. Après l'effondrement de l'Ancien Régime, Fontaines-sur-Grandson appartint de 1798 à 1803 (époque de la République Helvétique) au canton du Léman qui, après l'entrée en vigueur de l'Acte de médiation, fut intégré au canton de Vaud.

Monuments[modifier | modifier le code]

Au centre de Fontaines-sur-Grandson s'élève un clocher (prévu sans église) construit en 1793. Aux alentours on voit quelques fermes du 17e au XIXe siècle. Le village fait partie de la paroisse de Fiez.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente par commune et origine, Vaud, 1950-2012 », sur Statistiques Vaud (consulté le 23 avril 2013)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :