Valeyres-sous-Rances

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valeyres.
Valeyres-sous-Rances
Blason de Valeyres-sous-Rances
Héraldique
Le château de Valeyres
Le château de Valeyres
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Jura-Nord vaudois
communes limitrophes
(voir carte)
Rances, Mathod, Orbe, Montcherand, Sergey
Syndic Corinne Tallichet Blanc
Code postal 1358
N° OFS 5763
Démographie
Gentilé Les Valeyriens

Les Renards - Les Hirondelles

Population 559 hab. (31 décembre 2012)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 45′ 11″ N 6° 31′ 33″ E / 46.753062, 6.525831 ()46° 45′ 11″ Nord 6° 31′ 33″ Est / 46.753062, 6.525831 ()  
Altitude 509 m
Superficie 637 ha = 6,37 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Valeyres-sous-Rances

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Valeyres-sous-Rances

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Valeyres-sous-Rances
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Valeyres-sous-Rances est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Valeyres-sous-Rances

La commune de Valeyres-sous-Rances est situé à 509 m d'altitude et a une superficie de 6,35 km²; elle située entre les deux principales villes du nord du canton, à 3 km d'Orbe et à 9 d'Yverdon-les-Bains (à vol d'oiseau). Les communes environnantes sont: Rances au nord-ouest, Mathod au nord-est, Sergey à l'est, Montcherand au sud-ouest et Orbe au sud-est.

Le centre du village est situé dans la vallée du Mujon aux alentours de 510 m, mais le point le plus haut est à 600 m sur un plateau du nord de la commune. Un petit bout du canal de la Thielle est situé à la limite entre Orbe et Valeyres-sous-Rances.

6 % de la superficie communale sont occupés par des constructions, 12 % par des forêts et 82 % par des surfaces agricoles.

L'aménagement du territoire et les améliorations[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1975, le territoire de la commune n'avait pas connu de changement important ; c'est cette année-là qu'il a été décidé de construire une zone villa. Elle est située à l'extérieur du bourg central, avec au nord une petite déclivité parallèle et au sud des champs. Ce fut une vingtaine de maisons qui fut construite. Il y a maintenant encore des discussions importantes pour peut-être agrandir la zone sur les zones agricoles environnantes.

Les dernières améliorations importantes du territoire ont eu lieu en 2006-2007 : la commune a décidé de refaire la plupart des routes, de les doter de pavés sur les côtés et de remplacer l'éclairage.

Malheureusement, il manque encore des installations pour les promeneurs (bancs, etc.) et pour les familles (pas de place de jeu) et il n'existe pas de ramassage des ordures.

La population[modifier | modifier le code]

95,0 % de la population est de langue maternelle française, 1,8 % de langue allemande, et 0,8 % de langue italienne. En 1900 le village était peuplé de 479 habitants.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

La majorité du territoire de la commune est dédiée aux champs et à la vigne, qui constitue la plus grande partie de l'activité. Les champs sont sur le plateau d'une colline à l'ouest du village, au fond d'un petit vallon formé par un ruisseau, et au sud du quartier de villa jusqu'à l'autoroute. Les vignes sont bien évidemment sur les rebords au sud des collines.

En 1950 a été construite une usine de choucroute, mais elle a fait faillite en 1980 ; le bâtiment est maintenant occupé par une fiduciaire. La poste et le dernier magasin du village ont fermé récemment.

Histoire[modifier | modifier le code]

Valeyres dépendait autrefois de la seigneurie des Clées. Le village possédait, avant la Réforme, une petite abbaye qui a été transformée en demeure bourgeoise par la suite (l'actuel Manoir, longtemps propriété de la famille Boissier puis Barbey). Valeyres a été le lieu de villégiature de l'élite bernoise du XVIe au XVIIIe siècle. Les familles Manuel et Bonstetten y étaient fortement possessionnées. Charles Victor de Bonstetten (ami de Madame de Staël), qui repose dans le cimetière de la chapelle du village, y a passé passablement de temps dans sa demeure (le château, aujourd'hui inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale[3]) et on raconte que Johannes von Müller y rédigea une partie de son histoire de la Confédération.

Transports[modifier | modifier le code]

Le village est traversé au sud du bourg par une route de moyenne importance qui le relie au village voisin de Rances et aux autres communes au nord, à la ville d'Orbe et à l'autoroute A9. Il y a un service de bus postaux de La Poste qui relie la commune à la région avec les lignes Yverdon-les-Bains-Orbe et Orbe-Baulmes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente par commune et origine, Vaud, 1950-2012 », sur Statistiques Vaud (consulté le 23 avril 2013)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud

Sur les autres projets Wikimedia :