Champoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Champoz
Blason de Champoz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Arrondissement Jura bernois
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Petit-Champoz
Communes limitrophes :
Bévilard, Malleray, Souboz, Perrefitte, Moutier, Court, Sorvilier
Maire André Mercerat (PLR)
Code postal 2735
N° OFS 0683
Démographie
Gentilé Les Champoins[1]
Population 157 hab. (31 décembre 2013)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 15′ 30″ N 7° 18′ 00″ E / 47.258336, 7.30000847° 15′ 30″ Nord 7° 18′ 00″ Est / 47.258336, 7.300008  
Altitude 849 m
Superficie 718 ha = 7,18 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Champoz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Champoz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Champoz
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Champoz est une commune suisse du canton de Berne, située dans la Vallée de Tavannes (l'Orval), dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Champoz se situe à 6 km à vol d’oiseau à l'ouest-sud-ouest de Moutier, sur un col reliant Bévilard à Moutier en passant entre deux chaînes de montagne, le Moron et le Mont-Girod.

Le point culminant se situe à Moron à 1 250 mètres d'altitude.

Le hameau du Petit Champoz fait également partie de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Champoz se trouve à l’endroit d'un poste d'observation romain qui contrôlait la route allant de Moutier à Tavannes avant l’ouverture de la route des Gorges de Court.

La première mention écrite remonte à 1365 sous le nom de Champo. Le village appartenait à l'Abbaye de Moutier-Grandval jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.

Durant la guerre de Souabe, en 1499, le lieu a été dévasté par les troupes de l'empereur Maximilien Ier.

De 1797 à 1815, Champoz a appartenu à la France, dans le département du Mont-Terrible, puis dans celui du Haut-Rhin. Suite à une décision du Congrès de Vienne, en 1815, la commune a été attribuée au canton de Berne, comme toutes celles du District de Moutier.

Transports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Champoz est un village agricole orienté vers la production laitière, l'élevage et les cultures.

Des gisements de sable vitrifiable ont été exploités sur le Mont-Girod au cours du XXe siècle.

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Fumoir de Champoz : mise en évidence des produits du terroir dans un cadre rustique et convivial [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. gentilé peu usité. Source : Les Armoiries jurassiennes, Les fils de Paul Boéchat,‎ 1918
  2. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)