Champoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Champoz
Blason de Champoz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Arrondissement Jura bernois
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Petit-Champoz
Communes limitrophes :
Bévilard, Malleray, Souboz, Perrefitte, Moutier, Court, Sorvilier
Maire André Mercerat (PLR)
Code postal 2735
N° OFS 0683
Démographie
Gentilé Les Champoins[1]
Population 153 hab. (31 décembre 2010)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 15′ 30″ N 7° 18′ 00″ E / 47.258336, 7.300008 ()47° 15′ 30″ Nord 7° 18′ 00″ Est / 47.258336, 7.300008 ()  
Altitude 849 m
Superficie 718 ha = 7,18 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Champoz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Champoz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Champoz
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Champoz est une commune suisse du canton de Berne, située dans la Vallée de Tavannes (l'Orval), dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Champoz se situe à 6 km à vol d’oiseau à l'ouest-sud-ouest de Moutier, sur un col reliant Bévilard à Moutier en passant entre deux chaînes de montagne, le Moron et le Mont-Girod.

Le point culminant se situe à Moron à 1 250 mètres d'altitude.

Le hameau du Petit Champoz fait également partie de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Champoz se trouve à l’endroit d'un poste d'observation romain qui contrôlait la route allant de Moutier à Tavannes avant l’ouverture de la route des Gorges de Court.

La première mention écrite remonte à 1365 sous le nom de Champo. Le village appartenait à l'Abbaye de Moutier-Grandval jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.

Durant la guerre de Souabe, en 1499, le lieu a été dévasté par les troupes de l'empereur Maximilien Ier.

De 1797 à 1815, Champoz a appartenu à la France, dans le département du Mont-Terrible, puis dans celui du Haut-Rhin. Suite à une décision du Congrès de Vienne, en 1815, la commune a été attribuée au canton de Berne, comme toutes celles du District de Moutier.

Transports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Champoz est un village agricole orienté vers la production laitière, l'élevage et les cultures.

Des gisements de sable vitrifiable ont été exploités sur le Mont-Girod au cours du XXe siècle.

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Fumoir de Champoz : mise en évidence des produits du terroir dans un cadre rustique et convivial [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. gentilé peu usité. Source : Les Armoiries jurassiennes, Les fils de Paul Boéchat,‎ 1918
  2. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  3. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)