Villeret (Berne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villeret.
Villeret
Blason de Villeret
Héraldique
Image illustrative de l'article Villeret (Berne)
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Arrondissement Jura bernois
communes limitrophes
(voir carte)
Saint-Imier, Nods, Cormoret, Les Breuleux,Muriaux, Val-de-Ruz
Maire Richard Habegger
Code postal 2613
N° OFS 0448
Démographie
Population 923 hab. (31 décembre 2013)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 35″ N 7° 01′ 10″ E / 47.159722, 7.01945247° 09′ 35″ Nord 7° 01′ 10″ Est / 47.159722, 7.019452  
Altitude 740 m
Superficie 1 624 ha = 16,24 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Villeret

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Villeret

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Villeret
Liens
Site web www.villeret.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Villeret est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Villeret se trouve à 17 km à vol d’oiseau de Bienne et à 1,5 km au nord-est de Saint-Imier, dans la partie médiane du Vallon de Saint-Imier, le long du cours de la Suze. Le point culminant du territoire communal est à 1 590 m sur la chaîne de Chasseral et à 1 255 m sur la Montagne du Droit.

Le territoire communal est occupé à raison de 4 % par l’habitat, 51 % par la forêt, 44 % par les zones agricoles et 1 % de sol improductif.

Comme dans la plupart des localités des vallées jurassiennes, plusieurs métairies se situent sur le territoire communal de Villeret : Le Sergent, Les Limes, etc.

Transport[modifier | modifier le code]

Villeret est situé sur la ligne Bienne – La Chaux-de-Fonds, inaugurée en 1859 et électrifiée en 1934.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune apparaît pour la première fois en 1330 dans un document du prince-évêque Henri Disny ordonnant aux habitants de construire une maison forte à Villeret.

De 1797 à 1815, Villeret a fait partie de la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché. Par décision du congrès de Vienne, le territoire de l’ancien évêché de Bâle fut attribué au canton de Berne, en 1815.

Économie[modifier | modifier le code]

Avec l’arrivée de l’horlogerie dans le vallon de Saint-Imier, l’agriculture a été remplacée par l’industrie. Plusieurs entreprises importantes se sont développées dans la localité : Blancpain (manufacture d’horlogerie), Aurore (manufacture d’horlogerie), Rayville (manufacture d’horlogerie), Pauli Frères (boîtes de montres). Aujourd'hui, les deux principaux employeurs sont :

  • L’entreprise Straumann, spécialisée dans la production d'instruments et de composants pour la chirurgie dentaire, implanté depuis 2000.
  • La fabrique de montres Minerva, établie depuis 1858.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Jules Blancpain, fabricant d’horlogerie (1832 - 1928) et son fils
  • Jules Blancpain, peintre
  • Paul-Alcide Blancpain, fondateur de la brasserie Cardinal à Fribourg
  • Jacques-René Fiechter, poète et professeur à l’Université d’Alexandrie
  • Jacob Grisard (fabricant d’automates, associé des Jaquet-Droz),
  • Grock, clown

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Temple construit en 1936. Vitraux d'Auguste Labouret et Henri Vermeille, précurseurs de la floraison des vitraux religieux modernes dans le Jura.

Site naturel[modifier | modifier le code]

Le sentier qui mène de Villeret à Chasseral traverse la réserve naturelle de la Combe-Grède

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :