Caroline Ouellette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Caroline Ouellette

Description de l'image  Caroline Ouellette.jpg.
Surnom(s) Caro
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Née le 25 mai 1979,
Montréal (Canada)
Position Attaquant
Tire de la gauche
Équipe LCHF Stars de Montréal
« Pour sûr j'ai dû sacrifier un peu de ma vie sociale mais c'est un sacrifice que vous devez faire pour être meilleur. »

— Caroline Ouellette, au sujet de son attachement au hockey.

Caroline Ouellette (née le 25 mai 1979 à Montréal dans la province du Québec au Canada) est une joueuse canadienne de hockey sur glace.

Début au hockey[modifier | modifier le code]

Ouellette commence à jouer au hockey à l'âge de neuf ans. Jusqu'à quatorze ans, elle joue dans une ligue avec des garçons. En 1995, elle débute avec l'équipe du Québec et joue lors des Jeux d'hiver du Canada[1]. En 1998, à l'âge de 18 ans, elle gagne sa première médaille d'Or avec l'équipe du Québec lors des championnats canadiens de hockey des moins de 18 ans[2]. Elle ajoute avec l'équipe Québec une médaille d'argent au Championnat canadien de 2001 et une médaille de bronze au tournoi féminin Esso de 1998 où elle marque un but et deux passes dans le match pour la médaille de bronze[3].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

NCAA[modifier | modifier le code]

De 2002 à 2005, Ouellette joue son hockey universitaire avec les Bulldogs de Minnesota-Duluth. Nouvelle recrue, elle établit un record NCAA pour le plus grand nombre de buts marqués en désavantage numérique dans un match (2 buts marqués lors d'un match contre l'université du Nord Dakota, le 14 novembre 2003)[4]. Durant la saison 2004-05, elle est impliquée (soit comme marqueuse, soit comme passeuse) dans plus de 60 % de buts marqués par les Bulldogs. En fin de saison, elle est l'une des finalistes pour le trophée Patty Kazmaier.

La championne tenant dans ses mains la Coupe Clarkson le 27 mars 2011.

Ouellette occupe le troisième rang des marqueuses de tous les temps dans l'histoire des Bulldogs avec 92 buts et 137 mentions d'aide en 97 matchs. Elle est élue sur l'équipe d'étoiles de la décennie de la WCHA en 2009[5].

LNHF et WWHL[modifier | modifier le code]

Ouellette en pleine concentration.

Pendant 3 saisons (1998-99, 1999-2000 et 2000-2001), Ouellette évolue avec les Wingstar de Montréal dans la défunte Ligue nationale féminine de hockey. Lors de la saison 1998-99, elle accumule 32 buts, 38 mentions d'aide pour un total de 60 point en 27 matchs. Elle termine deuxième au classement des marqueuses, 1 point derrière Stephanie Boyd du Thunder de Brampton[6]. À sa deuxième saison LNHF, Ouellette marque 26 buts, 27 mentions d'aide pour un total de 53 points en 26 matchs[7]. Elle termine troisième au classement des marqueuses derrière les Jayna Hefford (2e), Karen Nystrom (1ier). Malgré tout, Ouellette est élue sur la première équipe d'étoiles et est nommée joueuse MVP Forward Eastern Division[8] Lors de la saison 2000-2001, elle termine troisième au classement des marqueuses de la ligue avec 53 points ( 21 buts et 32 passes)[9] contribuant au premier rang des Wingstars dans la division Est[10].

De 2006 à 2008, pendant deux saisons, elle est membre des Whitecaps du Minnesota dans la Ligue féminine de hockey de l'Ouest[11]. En 2007-08, Ouellette marque 7 buts et 9 passes dans un total de 9 matchs[12] ,

LCHF[modifier | modifier le code]

En 2008-09, Ouellette se joint aux Stars de Montréal. Elle remporte les honneurs des mois de novembre et décembre 2008 de la meilleure marqueuse de la ligue (égalant le record de ligue avec 19 points en seulement six matchs). En fin de saison, elle est nommée la joueuse la plus utile de la ligue. Elle contribue à la première conquête de la Coupe Clarkson par les Stars.

Lors de la saison 2010-11, Ouellette est la meilleure marqueuse du circuit et gagne le trophée Angela James. Elle conduit les Stars à un quatrième championnat consécutif de la LCHF et à une deuxieme conquête de la Coupe Clarkson. Dans le match de la finale, Ouellette marque un but et obtient deux passes[13] pour être élue joueuse MVP.

Lors de la saison 2011-12, Ouellette est la deuxième meilleure marqueuse, derrière sa coéquipière Meghan Agosta. Les Stars remportent un cinquième championnat consécutif et une troisième Coupe Clarkson. Ouellette est nommé joueuse par excellence du tournoi[14].

Carrière au niveau international[modifier | modifier le code]

De 1998 à 2000, Caroline Ouellette évolue avec l'équipe nationale canadienne des moins de 22 ans. Avec les moins de 22 ans, elle gagne une médaille d'or en 1998 au Christmas Cup tenu à Unna, en Allemagne. Elle répète le même exploit en 2000 lors du tournoi des trois nations tenu à Zuchwil en Suisse et du tournoi des quatre Nations tenu à Füssen en Allemagne.

Membre de l'équipe nationale sénior canadienne depuis 1999, elle participe à trois Jeux olympiques, neuf championnats du monde et huit Coupe des 4 nations. En 157 matchs internationaux avec l'équipe canadienne, elle amasse 169 points (67 buts marqués et 102 mentions d'assistance)[15]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[16],[17]
Saison Équipe Ligue PJ  B   A  Pts Pun
2002-03 Minnesota-Duluth NCAA 32 31 42 73 16
2003-04 Minnesota-Duluth NCAA 32 29 47 76 16
2004-05 Minnesota-Duluth NCAA 33 32 48 80 18
2008-09 Stars de Montreal LCHF 24 26 33 59 6
2009-10 Stars de Montreal LCHF
2010-11 Stars de Montreal LCHF 29 24 47 71 16
2011-12 Stars de Montreal LCHF 27 30 36 66 12

Honneurs et distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Ouellette remporte l'Or olympique à Salt Lake City en 2002, à Turin en 2006, à Vancouver en 2010 et à Sotchi en 2014. Aux championnats mondiaux de Hockey féminin, elle gagne cinq médailles d'Or (1999, 2000, 2001, 2004, 2007) et quatre médailles d'Argent (2005, 2008, 2009 et 2011). Elle complète son tableau d'honneur international avec cinq médailles d'Or (2005, 2006, 2007, 2009 et 2010) et trois médailles d'Argent (2003, 2008 et 2011) à la Coupe des quatre nations.

  • Trois fois championne de la Coupe Clarkson (2009, 2011 et 2012).
  • Meilleure attaquante (plus grand nombre de buts) de la Coupe Clarkson 2009.
  • Joueuse MVP de la Coupe Clakson 2011 et de la Coupe Clarkson 2012.
  • Joueuse la plus utile de la LCHF (Most Valuable Player), 2008–09.
  • Élue sur la première équipe d'étoile de la LCHF pendant quatre saisons consécutives: 2008–09, 2009-10, 2010-11, 2011-12.
  • Nommée en 2005 dans les 10 finalistes du trophée Patty Kazmaier[18].
  • Nommé en 2005 l'athlète féminine de l'année dans la WCHA et élue sur la première équipe d'étoile de la WCHA[19].
  • Joueuse de hockey la plus utile de la NCAA en 2003[20].

En septembre 2010, l'arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie de la ville de Montréal (où Caroline Ouellette est née et a grandi) nomme une des deux patinoires du Centre Étienne-Desmarteau en son honneur[21].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Caroline Ouellette fait sa scolarité à l'école secondaire Louis-Riel dans le quartier Rosemont dans la ville de Montréal. En 1997, elle joue pour l'équipe du fastball du Québec aux Jeux du Canada. Elle reçoit un diplôme de l'Académie nationale de police du Québec en 2000 et travaille comme policière à la Communauté urbaine de Montréal. En 2008 elle obtient un diplôme universitaire en criminologie de l'université du Minnesota à Duluth (en).

Elle est porte-parole du mouvement Carrément Rose[22] et ambassadrice pour l'organisme Right to play (en)[23]. Ouellette s'implique dans le soutien pour la lutte contre le cancer du sein[24]. Cette maladie affecte de près la famille Ouellette[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andrew Podnieks, Canadian Gold 2010, Fenn Publishing, Toronto, Canada, page 152. ISBN 978-1-55168-384-3
  2. (en) Andrew Podnieks, Canadian Gold 2010, Fenn Publishing, Toronto, Canada, page 153. ISBN 978-1-55168-384-3
  3. (en) Hockey Canada, Alberta downs Ontario 3-2 in overtime in gold medal final to win 1998 Esso Women's Nationals Hockey Championship
  4. (en) NCAA Ice Hockey, Division I Women's Records
  5. (en) Minnesota Duluth Bulldogs Athletics, Memorables Moments
  6. (en) Top 20 scorers 1998-99
  7. (en) Top Scorers
  8. (en) NWHL Announces All Star Team
  9. (en) Slam Hockey,NWHL Scoring Leaders
  10. (en) Andrew Podnieks, Hockey Facts and Stats 2009-10, Harper Collins Publishers Ltd, Toronto, Canada, page 547. ISBN 978-1-55468-621-6
  11. (en) SR Olympic Sports, Caroline Ouellette
  12. (en) Profil de Caroline Ouellette sur le site WWHL
  13. (en) Fiche du match
  14. « Les Stars championnes », sur radio-canada.ca,‎ 31 mars 2012 (consulté le 26 mars 2012).
  15. Profil de Caroline ouellette sur Hockey Canada
  16. (en) Carolineouellette.ca, Athletic Bio
  17. (en) CWHL,Caroline Ouellette
  18. (en) Minnesota Duluth Bulldogs Athletics, Memorable Moments
  19. (en) Minnesota Duluth Bulldogs, Memorable Moments
  20. (en) Minnesota Duluth Athletics, Memorable Moments
  21. Vachet, Gilles, journal Rue Frontenac, Une patinoire nommée en l'honneur de Caroline Ouellette
  22. site du Carrément Rose
  23. (en) Caroline Ouellette, Right to Play Running Club for young girls
  24. Caroline Ouellette, Les Stars de Montréal contre Boston! Un grand moment... et plus de $9,000 amassés pour la Fondation du Cancer du Sein
  25. Hockey Canada, Caroline Ouellette et son club les Stars de Montréal porteront un chandail rose pour amasser des fonds pour la lutte contre le cancer du sein

Liens externes[modifier | modifier le code]